Entente de collaboration du Système de prévision d’ensemble nord-américain

Titre officiel : Entente de collaboration du Système de prévision d’ensemble nord-américain (SPENA)

Catégorie du sujet :
Météorologie
Type d’accord / d’instrument :
Canada - États-Unis
Forme :
Accord de coopération
État :
  • Signé par le Canada le 16 novembre 2004
  • Entrée en vigueur au Canada le 16 novembre 2004
  • Entrée en vigueur à l’échelle internationale le 16 novembre 2004
  • En cours
Ministère responsable et ministères partenaires :
Responsable :
Environnement et Changement climatique Canada
Partenaires :
National Weather Service (NWS) des États-Unis, Service météorologique national du Mexique
Autres renseignements :
Liens Web :
Personnes-ressources :
Informathèque d’ECCC
L’édition du recueil :
Janvier 2020
Le numéro de référence :
C25/FR

Résumé en langage clair

Le SPENA désigne l’accord qui permet la coordination des produits de prévisions météorologiques entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Cet accord est important parce qu’il permet d’améliorer la qualité des prévisions, ce qui garantit des prévisions météorologiques des trois pays aussi précises que possible. De plus, en assurant la coordination entre les trois pays d’Amérique du Nord, les météorologistes peuvent être mieux informés d’avance des conditions météorologiques dangereuses et fournir des renseignements aux Canadiens en temps opportun. Grâce à des réunions régulières entre les pays signataires de cet accord, le Canada fait la promotion de l’importance d’échanger des données météorologiques à la fois exactes et économiques.

Objectif

Cette entente vise à regrouper les prévisions d’ensemble de pointe émises par Environnement et Changement climatique Canada (ECCC) et le National Weather Service (NWS) de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA) des États-Unis pour former un grand ensemble qui produit des guides de prévision météorologique pour les jours 1 à 14 qui sont de qualité supérieure aux prévisions opérationnelles émises actuellement par l’un ou l’autre de ces ensembles.

Le SPENA génère des produits de prévision continus sans égard aux frontières entre le Canada, les États-Unis et le Mexique.

Les trois organismes (ECCC, NWS et le Service météorologique national du Mexique) se partagent les coûts de recherche et développement ainsi que d’exploitation du SPENA afin d’en accroître la rentabilité et d’offrir des produits de prévisions météorologiques plus complets et de meilleure qualité.

Éléments principaux

L’entente prévoit que le Canada et les États-Unis échangent, 2 fois par jour, les données opérationnelles des systèmes globaux de prévisions d’ensemble des 20 membres.

Les partenaires scientifiques se rencontrent périodiquement pour discuter de questions techniques et s’entendre sur un plan de travail conjoint.

Résultats attendus

Cette entente devrait produire les résultats suivants : améliorer les guides de prévision météorologique à l’échelle nord-américaine; allonger les délais d’anticipation (de 16 jours à 1 mois) et augmenter la résolution afin que les trois pays puissent améliorer leur processus décisionnel et émettre plus rapidement des alertes en cas de conditions météorologiques dangereuses.

Participation du Canada

Le partenariat de coopération du SPENA entre Environnement et Changement climatique Canada et le NWS de la NOAA des États-Unis est actuellement régi par un protocole d’entente de collaboration avec la NOAA. Le SPENA offre aux deux pays un mécanisme rentable pour tirer parti des investissements en R et D ainsi que du développement de produits pour améliorer les prévisions et les alertes météorologiques et environnementales. Il s’agit d’une entente importante pour le Canada qui, en unissant ses produits d’ensemble à ceux de ses partenaires américains, peut arriver à un produit final au rendement supérieur à celui de l’un ou l’autre des deux ensembles de données pris isolément.

Résultats et progrès

Activités

Tous les jours, le Canada communique des données opérationnelles à la NOAA, qui lui en transmet également, afin de créer des produits communs tels que des cartes d’anomalies de température de la semaine 2 et des météogrammes pour des lieux géographiques au Mexique, aux États-Unis et au Canada.

De plus, le Canada organise régulièrement des ateliers de résolution de problèmes techniques et d’élaboration de plans de travail conjoints, ou participe à de tels ateliers.

Rapports

Des rapports sur les ateliers sont diffusés pour permettre le suivi des discussions et de l’état d’avancement des mesures à prendre.

Les progrès réalisés et le rendement général du SPENA sont également évalués périodiquement par le Comité directeur de coopération ECCC-NOAA sur le protocole d’entente.

Résultats

Le regroupement des modèles globaux canadien et américain (NWS) de prévisions d’ensemble engendre des guides de prévision météorologique nord-américains pour les jours 1 à 14 qui sont de qualité supérieure aux guides produits actuellement par l’un ou l’autre des pays. Le SPENA fonctionne selon un modèle de partage des coûts opérationnels et de recherche et développement entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Les produits pour l’Amérique du Nord qui découlent de cette collaboration favorisent une meilleure prise de décision de la part des spécialistes des prévisions météorologiques et, en fin de compte, des utilisateurs et des clients à l’échelle du continent.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :