Mesurer le climat

Les conditions météorologiques horaires et d’autres données liées au climat sont enregistrées à des stations d’observation météorologiques partout dans le monde. Les satellites, les ballons sondes météorologiques et d’autres instruments permettent également d’observer les conditions météorologiques. Les observations quotidiennes peuvent comprendre :

  • la quantité totale de pluie;
  • la quantité totale de neige;
  • les précipitations totales;
  • la quantité de neige accumulée au sol;
  • la température maximale;
  • la température minimale.

La moyenne des données recueillies par ces stations sur le cours de plusieurs années constitue un type de données climatiques observées. La période utilisée pour calculer la moyenne est appelée période de référence et couvre habituellement une trentaine d’années. Elle commence normalement au début d’une décennie. Les moyennes climatiques mensuelles et annuelles (et d’autres statistiques) calculées selon une période de référence (par exemple, de 1971 à 2010) sont appelées normales climatiques.

Figure 1 : Station d’observation météorologique automatisée – station climatique de référence de Lansdowne House

Station d’observation météorologique automatisée à Lansdowne House, Ontario.
Station d’observation météorologique automatisée à Lansdowne House, Ontario.
Description longue

Cette photo d’une station d’observation météorologique automatisée à Lansdowne House, Ontario, montre un petit bâtiment blanc qui héberge un enregistreur de données et un capteur de pression barométrique pour la station. Une petite boîte dotée de persiennes sur les côtés, appelée abri Stevenson, contient des instruments servant à mesurer la température, le point de rosée et l’humidité. Trois capteurs de vent en forme de pôle sont équipés d’instruments à leur sommet; deux capteurs mesurent dix mètres et le troisième a une hauteur de deux mètres. Ils permettent de mesurer la vitesse et la direction du vent. La station comprend également deux petits pluviomètres, soit un capteur toutes saisons et un pluviomètre à augets basculeurs, ainsi que trois capteurs d’épaisseur de neige. Elle est située sur une zone de gravier, dans un milieu ouvert gazonné.

Les observations réalisées dans les stations météorologiques s’étendent souvent sur de très longues périodes, bien plus longues que la période de référence habituelle d’une trentaine d’années. De nombreux autres types d’observations, particulièrement les observations par satellite, ne permettent pas de couvrir de telles périodes.

L’enregistrement des données climatiques au Canada a commencé en 1840, grâce à l’archivage de renseignements climatiques de base. Les données d’observations climatiques de la majorité du sud du Canada sont accessibles depuis 1900, tandis que les données pour le reste du pays ont commencé à être plus accessibles graduellement à partir de 1913 jusqu’à après 1950. Les données climatiques quotidiennes compilées à partir de 1870 et les observations météorologiques horaires réalisées depuis 1953 sont accessibles en ligne.

La façon de recueillir l’information météorologique a changé au fil des ans, ce qui peut compliquer la comparaison des données. Par exemple, les stations sont déplacées, les instruments de mesure sont modifiés ou le paysage urbain entourant une station est transformé. Les spécialistes du climat ajustent certains ensembles de données observées afin de tenir compte de ces modifications et pour s’assurer que les données sont comparables. Il s’agit d’une procédure très importante afin d’examiner les changements du climat à long terme.

Les données d’observations climatiques peuvent être présentées sous forme de données ponctuelles (chaque point représente une station d’observation météorologique) ou sur des mailles de grille régulière. Tout comme les projections climatiques, les données sur grille s’étendent à l’ensemble du pays. Les conditions aux sites compris entre les stations sont estimées à l’aide d’information provenant des stations à proximité, ce qui permet de produire ces grilles régulières.

Explorez les données d’observations climatiques dans le répertoire des ressources climatiques ou consultez-les sous forme de carte.

Liens connexes

Références
  • Charron, I. 2016. Guide sur les scénarios climatiques : Utilisation de l’information climatique pour guider la recherche et la prise de décision en matière d’adaptation. Montréal, Québec : Ouranos.
  • Environnement et Changement climatique Canada. 2017. Données et scénarios climatiques : Synthèse des observations et des résultats récents de modélisation. Gouvernement du Canada.
  • Hausfather, Z., Cowtan, K., Menne, M. J. et Williams, C. N. 2016. Evaluating the impact of US Historical Climatology Network homogenization using the US Climate Reference Network. Geophysical Research Letters 43, 4: 1695-1701.
  • Mekis, É. et L.A. Vincent. 2011. An overview of the second generation adjusted daily precipitation dataset for trend analysis in Canada. Atmosphere-Ocean, 49, 2: 163-177.
  • Vincent, L. A., X. L. Wang, E. J. Milewska, H. Wan, F. Yang, et V. Swail. 2012. A second generation of homogenized Canadian monthly surface air temperature for climate trend analysis J. Geophys. Res.: 117.
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :