Stratégie de conservation des oiseaux de rivage du Nord

Le Service canadien de la faune (SCF) d'Environnement et Changement climatique Canada, qui dirige les efforts du gouvernement du Canada en vue de préserver les espèces sauvages, a la responsabilité principale de la conservation des oiseaux migrateurs et de leurs habitats dans les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut. Dans le passé, la conservation des oiseaux se concentrait sur les espèces chassées ou sur celles dont les humains faisaient usage directement. Au cours des dernières années, on a aussi accordé de l'importance à la conservation des espèces non chassées, dont font partie les oiseaux de rivage (pluviers, chevaliers et autres espèces associées) et qui sont visées par la stratégie de conservation. Le SCF se servira de la Stratégie et du Plan d'action concernant la conservation des oiseaux de rivage du nord pour maintenir la diversité et l'abondance des oiseaux de rivage dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) et le Nunavut. Tel que précisé dans le Plan canadien de conservation des oiseaux de rivage, le SCF planifiera des projets de surveillance et de conservation.

Les oiseaux de rivage dans les Territoires du Nord-Ouest et le Nunavut

Les oiseaux constituent une partie vitale et bien visible des écosystèmes nordiques. Dans le nord du Canada, se trouve l'habitat de reproduction de nombreuses espèces d'oiseaux; de plus, l'immense étendue des territoires fait en sorte qu'on peut y inventorier de grands nombres d'individus d'une espèce qui se reproduit pourtant à de faibles densités. Parmi les 42 espèces d'oiseaux de rivage qui se reproduisent au Canada, 23 se reproduisent exclusivement à la limite des arbres ou au nord de celle-ci, et la plupart de leurs habitats sont situés dans les Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.) et le Nunavut. Les nombreux lacs, étangs et milieux humides de la région boisée des T.N.-O. sont des habitats de reproduction idéaux pour les oiseaux de rivage boréaux. Tous les oiseaux de rivage des T.N.-O. et du Nunavut sont des migrateurs qui passent une partie de leur cycle vital dans le sud du Canada, aux États-Unis et dans des pays de l'Amérique centrale et de l'Amérique du Sud. Quelques espèces migrent vers l'Europe, l'Afrique et le littoral du Pacifique.

Espèces d'oiseaux visées par la Stratégie et le Plan d'action

Tableau des espèces d'oiseaux visées par la Stratégie et le Plan d'action

Espèces d'oiseaux Nom scientifique
Pluvier semipalmé Charadrius semipalmatus
Pluvier grand-gravelot Charadrius hiaticula
Pluvier kildir Charadrius vociferus
Pluvier argenté Pluvialus squatorola
Pluvier bronzé Pluvialus dominica
Barge hudsonnienne Limosa haemastica
Courlis esquimau Numenius borealis
Courlis corlieu Numenius phaeopus
Grand Chevalier Tringa melanoleuca
Petit Chevalier Tringa flavipes
Chevalier solitaire Tringa solitaria
Chevalier grivelé Actitis macularius
Phalarope à bec étroit Phalaropus lobatus
Phalarope à bec large Phalaropus fulicaria
Wilson's Phalarope Phalaropus tricolor
Bécassin roux Limnodromus griseus
Bécassin à long bec Limnodromus scolopaceus
Bécasseau à échasses Calidris himantopus
Wilson’s Snipe Gallinago delicata
Tournepierre à collier Arenaria interpres
Bécasseau violet Calidris maritima
Bécasseau maubèche Calidris canutus
Bécasseau variable Calidris alpina
Bécasseau sanderling Calidris alba
Bécasseau semipalmé Calidris pusilla
Bécasseau minuscule Calidris minutilla
Bécasseau à croupion blanc Calidris uscicollis
Bécasseau de Baird Calidris bairdii
Bécasseau à poitrine cendrée Calidris melanotos
Maubèche des champs Bartramia longicauda
Bécasseau roussâtre Tryngites subruficollis

Espèces d'oiseaux visées par les divers éléments du Plan d'action

a. Élargir la portée et l'utilité du relevé des oiseaux :
Tous les oiseaux.
b. Participer à l'élaboration du réseau de surveillance circumpolaire des oiseaux de rivage :
Oiseaux de rivage de l'Arctique.
c. Entreprendre la surveillance des populations d'espèces importantes d'oiseaux de rivage qui nichent dans le Nord :
Oiseaux de rivage boréaux.
d. Entreprendre la surveillance des populations d'espèces importantes d'oiseaux de rivage arctiques :
Oiseaux de rivage de l'Arctique
e. Surveiller les changements dans la composition et la structure des communautés d'oiseaux :
Tous les oiseaux.
f. Préciser l'effectif des populations, les besoins en habitat et les voies de migration des oiseaux de rivage arctiques, particulièrement ceux dont les populations ont eu tendance à décliner :
Oiseaux de rivage de l'Arctique; Pluvier semipalmé; Pluvier argenté; Pluvier bronzé; Barge hudsonienne; Courlis corlieu; Pharalope à bec étroit; Pharalope à bec large; Bécassine des marais; Tournepierre à collier; Bécasseau violet; Bécasseau maubèche; Bécasseau variable; Bécasseau sanderling; Bécasseau semipalmé; Bécasseau minuscule; Bécasseau à croupion blanc; Bécasseau de Baird; Bécasseau à poitrine cendrée; Bécasseau roussâtre.
g. Déterminer les besoins en matière d'habitat et les voies de migration des oiseaux de rivage boréaux, en particulier ceux dont les populations ont eu tendance à décliner :
Oiseaux de rivage boréaux; Pluvier kildir; Petit Chevalier; Chevalier solitaire; Chevalier grivelé; Bécassin roux; Bécasseau minuscule.
h. Concevoir des critères afin de préciser les aires qui feront partie du Réseau de réserves pour les oiseaux de rivage de l'hémisphère occidental (RRORHO) :
Oiseaux de rivage de l'Arctique.
i. Repérer les habitats importants et recommander des aires à protéger ou à désigner comme sites du RRORHO :
Oiseaux de rivage de l'Arctique.
j. Préciser les effets de la destruction de l'habitat des basses terres par l'Oie des neiges sur les oiseaux de rivage nicheurs :
Oiseaux de rivage de l'Arctique.
k. Effectuer des inventaires d'habitats et de populations d'oiseaux dans les refuges d'oiseaux et les réserves nationales de faune :
Tous les oiseaux.
l. Mettre en place un mécanisme de communication simple et concis pour le Programme de conservation des oiseaux de rivage :
Tous les oiseaux.

Enjeux et projets

Dans cette section, on trouve des renseignements au sujet des tendances récentes chez les populations d'oiseaux de rivage, des questions environnementales urgentes, du développement politique du Nord et de projets de conservation prometteurs.

Tendances au déclin chez les populations d'oiseaux

Au Canada, pour 80 % des populations d'oiseaux de rivage, les tendances sont négatives. On observe des tendances négatives et constantes chez 21 des 26 espèces d'oiseaux nicheurs des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut ayant été étudiées.

Questions de développement régional

Chez les oiseaux migrateurs, les plus grands impacts liés aux questions de développement sont la perte ou la contamination des habitats de reproduction ou des haltes migratoires ainsi que l'accès de plus en plus facile pour les humains à de grandes régions nordiques. Les effets de certains projets de développement touchent à plusieurs domaines et sont cumulatifs; par exemple, le cumul des effets des travaux secondaires (routes) aux projets d'exploitation des hydrocarbures et de ceux des opérations forestières dans une même région. En général, les régions géographiques où les impacts seront les plus grands au cours des dix prochaines années sont celles du sud-ouest des Territoires du Nord-Ouest (T.N.-O.), de la province géologique des Esclaves et des champs de filons du Kitikmeot Ouest ainsi que celle du delta du Mackenzie et de la mer de Beaufort.

Pétrole et gaz
On assiste présentement à une grande croissance des activités d'exploration et de développement pétrolier et gazier dans le sud-ouest des T.N.-O. On y mène d'importants travaux d'exploration et de construction de pipelines. Les ressources pétrolières et gazières de la vallée du Mackenzie et de la mer de Beaufort suscitent de nouveau de l'intérêt. On a repris les travaux d'exploration dans le delta du Mackenzie et en mer. Un des tracés proposés pour le pipeline en provenance des champs de pétrole de l'ouest de l'Arctique longe la vallée du Mackenzie.
Foresterie
Dans le sud-ouest des T.N.-O., la récolte forestière sélective est considérable. Plus à l'est, la région de la rivière des Esclaves et les collines Cameron ont été déboisées intensivement. L'activité forestière se résume à la récolte du bois : on ne trouve aucune installation de production sur place. Dans le passé, les sociétés forestières n'étaient pas tenues d'assurer la régénération forestière dans les T.N.-O.
Exploitation minière
On trouve présentement un grand centre d'activités minières à Yellowknife dans les T.N.-O et plusieurs autres petits centres dans l'ensemble des T.N.-O. et du Nunavut, y compris les régions North Slave dans les T.N.-O. et Kitikmeot Ouest au Nunavut. D'autres petits projets miniers aux premiers stades de l'exploration sont dispersés dans ce territoire.
Transport
Il existe de nombreux projets de prolongement de routes vers les communautés et les sites miniers des T.N.-O. et du Nunavut, mais rares sont ceux qui ont dépassé l'étape de la conception. Le projet le plus important est celui de l'aménagement d'un port à Bathurst Inlet et de routes praticables en tout temps et de routes d'hiver vers les mines de la province géologique du Kitikmeot Ouest et des Esclaves.

Questions environnementales planétaires

Des modèles du climat planétaire prévoient un réchauffement important dans l'ouest des T.N.-O. et un refroidissement dans l'est de l'Arctique canadien. Jusqu'à présent, on a accordé peu d'attention aux impacts potentiels de ces changements climatiques sur la flore et la faune nordiques. Le Nord est aussi un puits pour les polluants atmosphériques provenant des agglomérations industrielles du monde entier. Chez certaines espèces d'oiseaux de l'Arctique, on trouve des concentrations de contaminants supérieures aux concentrations seuils, et les concentrations de certains de ces contaminants, comme le mercure, continuent à augmenter. Il est donc essentiel d'effectuer une surveillance régulière et à long terme afin de préciser si les contaminants ont des effets négatifs sur l'avifaune.

Développement politique des T.N.-O. et du Nunavut

Tout le nord du Canada fait l'objet de revendications territoriales, dont certaines ont été réglées. Des demandeurs ont essentiellement renoncé à leurs revendications portant sur différentes terres en échange de sommes d'argent, de divers avantages socio-économiques, d'un nombre fixe de terres privées attribuées en propriété collective, de certains droits d'exploitation des ressources fauniques et d'une participation importante à la gestion de l'environnement sur les terres en question. Dans ce dernier cas, il s'agit d'une participation à des conseils de cogestion, liés à des revendications particulières, qui sont considérés comme les principaux instruments de gestion des espèces sauvages sur les terres visées. L'opinion des Autochtones et leurs approches en ce qui touche la surveillance et la conservation des oiseaux auront un impact sur le développement et la mise en place du programme sur les espèces d'oiseaux non considérées comme gibier.

Projets de conservation à l'échelle continentale et nationale

Étant donné que les préoccupations à l'égard de la conservation des oiseaux dépassent l'échelle géographique de la plupart des pays, la tendance est aux projets de conservation à l'échelle continentale. Grâce à l'Initiative de conservation des oiseaux de l'Amérique du Nord (ICOAN), le Canada, les États-Unis et le Mexique assureront ensemble la gestion des oiseaux migrateurs. L'ICOAN joue le rôle d'organisme de coordination en ce qui touche les projets de conservation sur les oiseaux de rivage, les oiseaux terrestres, les oiseaux coloniaux et la sauvagine. L'ICOAN vise à concevoir ou à intégrer des plans de conservation pour toutes les espèces d'oiseaux, à partir de zones écologiques (appelées régions de conservation des oiseaux). La Division de la conservation du Nord joue un rôle important dans la conception des plans de conservation des oiseaux dans la région 3 de conservation des oiseaux (Plaine et cordillère arctiques), et dans les régions 6 (Plaines de la taïga) et 7 (Taïga du bouclier et plaine hudsonienne).

Projets de conservation circumpolaires

Le groupe de travail sur la Conservation de la flore et de la faune arctiques (CFFA) du Conseil de l'Arctique, qui a un caractère multilatéral, est le principal organisme avec lequel travaille le SCF en ce qui concerne les projets circumpolaires de conservation des oiseaux. Le groupe de travail a conçu des stratégies de conservation circumpolaires pour les eiders et les guillemots ainsi qu'un résumé des impacts prévus des changements climatiques sur les oiseaux aquatiques de l'Arctique. Récemment, un réseau de chercheurs sur les oiseaux de rivage a été mis sur pied, et les groupes associés au groupe de travail sur la CFFA travaillent à élaborer un programme circumpolaire de surveillance des oiseaux de rivage ainsi qu'un réseau circumpolaire de surveillance des ressources naturelles.

Stratégie de conservation

Orientations stratégiques

Il est souvent plus efficace de surveiller les populations de plusieurs espèces d'oiseaux de rivage durant les périodes de leur cycle vital où elles sont à l'extérieur des T.N.-O. et du Nunavut. Pour d'autres espèces, les lieux de reproduction nordiques constituent les meilleurs endroits (et à l'occasion, les seuls endroits) où il est possible d'entreprendre des activités de surveillance et de conservation. Le SCF appuiera davantage les activités de surveillance et de conservation qui seront effectuées sur le territoire canadien. Le Service optera pour la prudence à l'égard de la conservation des oiseaux de rivage. Il créera aussi des occasions de mettre en place les stratégies suivantes en collaboration avec les autres parties intéressées : programmes d'Environnement et Changement climatique Canada, conseils de cogestion des revendications territoriales, organisations régionales (autochtones et autres) vouées à la protection des espèces sauvages, organisations environnementales non gouvernementales et secteur industriel.

Stratégie 1. Surveillance.
Entreprendre des programmes généraux de surveillance des populations dans le but d'assurer le suivi de beaucoup d'espèces ou de l'ensemble des espèces dans de vastes régions géographiques aussi bien que entreprendre des programmes de surveillance d'espèces prioritaires ou de groupes d'espèces prioritaires.
Stratégie 2. Recherche.
Mener des recherches afin de comprendre ou interpréter les tendances des populations qui ont été signalées durant les activités de surveillance. Le SCF a besoin de données sur les populations et les exigences écologiques de la plupart des espèces.
Stratégie 3. Conservation.
Repérer, surveiller et protéger des habitats importants pour assurer l'abondance des populations d'oiseaux de rivage.
Stratégie 4. Éducation.
Augmenter l'intérêt envers ces oiseaux et les questions liées à leur conservation, en particulier grâce aux conseils de cogestion des espèces sauvages, des organisations autochtones de protection des espèces sauvages, du secteur industriel et d'autres organismes gouvernementaux.

Contactez-nous

La consultation des intéressés est une des composantes des programmes du SCF. Pour toute question ou commentaire sur la stratégie, ou sur toute activité du SCF dans les T.N.-O. et le Nunavut, veuillez communiquer avec :

Biologiste des oiseaux de rivage
Service canadien de la faune
Environnement et Changement climatique Canada
C.P. 2310, 5109-52e Rue, 4e étage
Yellowknife, TNO, Canada
X1A 2P7
ArcticPRISM@ec.gc.ca
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :