Contribution obligatoire au Réseau international sur le bambou et le rotin (INBAR) : modalités

Le Canada a joué un rôle essentiel dans la création du Réseau international sur le bambou et le rotin (INBAR) qui était au départ un réseau informel de recherche sur le bambou et le rotin, mis en place en 1984 par le Centre de recherches pour le développement international (CRDI). L’INBAR est devenu une organisation indépendante en 1997. L’Agence canadienne de développement international (ACDI) a offert une aide financière à l’INBAR jusqu’en 2008. Environnement et Changement climatique Canada a ensuite pris en charge l’INBAR en 2010.

L’INBAR est une organisation intergouvernementale dont l’objectif est d’améliorer les avantages sociaux, économiques et environnementaux dont bénéficient les producteurs et les utilisateurs de bambou et de rotin tout en conservant une base de ressources durable et en soutenant la recherche novatrice et le développement. À ce jour, le Canada est le seul pays développé membre de l’INBAR. Le Canada est également le seul membre de l’INBAR qui ne possède pas de bambou et de rotin comme ressource de base, ce qui en fait un consommateur net de ces produits.

La participation du Canada à l’INBAR contribuera indirectement à l’engagement du Canada envers le développement durable à l’échelle nationale et mondiale et il est attendu que cet engagement aura une incidence positive importante sur l’environnement. L’INBAR soutient les objectifs fédéraux de développement durable visant à prendre des mesures efficaces en matière de changements climatiques, y compris collaborer pour mettre en œuvre l’Accord de Paris au sein de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

L’INBAR produit chaque année un rapport de ses activités qui est transmis au Canada pour obtenir une rétroaction. Le rapport est complet et comprend des renseignements détaillés sur la façon dont l’INBAR contribue à atténuer la pauvreté, à soutenir l’adaptation des pays en développement aux changements climatiques et à promouvoir le développement durable. Le rapport est publié à l’intention du public chaque année, dans la section publications (anglais seulement) de son site Web.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :