Surveillance des espèces sauvages dans les lacs de l'Ontario

Objectif: Vérifier que la réduction des pluies acides protège les habitats aquatiques importants pour la faune en Ontario et au-delà.

Depuis 1980, le Service canadien de la faune (SCF) étudie les effets des pluies acides sur les oiseaux aquatiques et leur habitat. On surveille la chimie, les chaînes alimentaires (poissons, invertébrés) et les oiseaux aquatiques dans 600 lacs des districts du Muskoka, de Sudbury et de l'Algoma, y compris le bassin hydrologique des lacs Turkey (BLT). Ces lacs ont tendance à être petits (< 20 ha, souvent en amont), à varier en acidité (pH) et à manquer de poissons. Dans l'Algoma, les petits lacs et les terres humides sont mal protégés contre les polluants acidifiants.

Les oiseaux aquatiques communs comprennent les espèces piscivores (plongeon huard, grand harle), les canards de surface (canard colvert, canard à sourcils) et les canards plongeurs (harle couronné, fuligule à collier, garrot à oeil d'or). Les effets des pluies acides sur les oiseaux aquatiques varient suivant le mode de recherche de nourriture et l'acidité des lacs. Des effets négatifs découlent d'altérations dans la qualité de l'habitat ou l'alimentation, en particulier pour les espèces piscivores. Du fait des objectifs canadiens et américains actuels de réduction de la pollution (2010), on prévoit une amélioration des habitats de reproduction de l'Algoma, mais d'autres réductions s'imposent pour protéger et rehausser la restauration des lacs sensibles aux acides de toute cette région.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :