Phénomènes de la foudre : farfadets, elfes et jets bleus

Il existe différents types d'éclairs (ou de décharges électriques) qui se produisent bien au-delà de la zone des orages que nous connaissons dans la troposphère (la couche la plus basse de l’atmosphère terrestre, qui s'étend jusqu'à environ 17 km à partir de la surface). Ces décharges comprennent, sans toutefois s'y limiter, ce que nous appelons les farfadets, les elfes et les jets bleus

Les quatre couches de l’atmosphère où les différents types de décharges électriques ont lieu. Les éclairs se produisent généralement dans la troposphère, les jets bleus se produisent dans la stratosphère, les farfadets se produisent dans la mésosphère et les elfes se produisent dans la thermosphère. Photo offerte par : http://fr.wikipedia.org/wiki/Ph%C3%A9nom%C3%A8nes_lumineux_%C3%A9ph%C3%A9m%C3%A8res

Farfadets

Un farfadet apparaissant au-dessus d'un orage, au Kansas, en 2000. Photo utilisée avec l’aimable permission de : http://www.weathervideohd.tv/.
Les farfadets sont des décharges d'électricité difficiles à discerner et très brèves, mais très grandes, qui se produisent bien au-dessus des orages. Le phénomène des farfadets n'a toutefois pas été compris depuis toujours. Pendant de nombreuses années, on a observé, sans pouvoir les expliquer, des éclairs rouges bien au-dessus des orages. Ce n’est qu’en 1989 que des scientifiques de l'Université du Minnesota ont saisi la première image d'un farfadet. 

Les farfadets sont habituellement d'une teinte orange rougeâtre et ont plusieurs formes (carotte, ange et brocoli) avec une traînée dans la partie inférieure. Ils apparaissent souvent en groupes de trois ou plus. Les farfadets se forment en général dans la haute atmosphère à des altitudes d'environ 65 à 75 km, mais leur traînée peut descendre jusqu'à 40 km d'altitude. Ils sont également très larges; des regroupements de farfadets peuvent couvrir des distances horizontales de 50 km. 

Les farfadets ne durent environ que de trois à dix microsecondes; ils sont à peine détectables à l'œil nu et seulement dans certaines conditions (leur luminosité est environ équivalente à des aurores boréales modérées). Voilà pourquoi des preuves photographiques étaient nécessaires avant de pouvoir adéquatement vérifier leur existence. 

Les recherches indiquent que les farfadets sont associés à de très puissants éclairs nuage-sol positifs provenant d'orages qui se terminent. Les chercheurs estiment que ces éclairs intenses créent un champ électrostatique intense au-dessus du nuage orageux. Cette situation entraîne une différence de tension entre le nuage et la haute atmosphère, et une « lueur » apparaît sous la forme d'un farfadet.  

Elfes

Les elfes sont très difficiles à saisir sur film. Cet elfe de la forme d'un disque est apparu loin au-dessus d'un orage. Photo utilisée avec l’aimable permission de : http://www.weathervideohd.tv/.

Les elfes sont de gros halos rouges qui se produisent en haute atmosphère à environ 100 km au-dessus des orages. Leur diamètre peut atteindre 400 km et leur durée est d'environ une milliseconde. Étonnamment, on a prédit l'existence des elfes avant d'en observer. Ils sont causés par un phénomène semblable à celui des farfadets, c’est-à-dire qu’ils apparaissent à la suite d'un gros éclair intense au cours d’un orage situé plus bas. La décharge électromagnétique s’élève de la tempête et se répand comme la vague d’un caillou jeté dans l’eau, pour se rendre près de la transition entre la stratosphère et l’ionosphère. 

Jets bleus

Un jet bleu difficile à saisir, s'échappe du sommet d'un orage. Photo utilisée avec l’aimable permission de : http://www.weathervideohd.tv/.
Les jets bleus sont des expulsions électriques qui proviennent de la partie supérieure des orages. Ils se déplacent très rapidement pour atteindre une vitesse de 100 km/seconde, puis ils s'étalent et disparaissent à des hauteurs autour de 40 à 50 km. Ils apparaissent souvent sous forme conique et ont une teinte bleutée. Ils durent seulement environ un quart de seconde, mais peuvent être observés à l'œil nu. Les jets bleus sont habituellement associés à des orages très actifs et sont plus susceptibles de se produire près de la partie la plus élevée des cellules orageuses qui sont associées à des phénomènes météorologiques violents. 

Et il y en a plus encore!

Il y a encore plus de décharges mystérieuses qui se produisent en haute atmosphère associées aux éclairs et aux orages. Certaines de ces décharges sont connues sous le nom de gnomes, de trolls, de fées, de démarreurs bleus et de jets géants!  

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :