Recommandations environnementales pour les installations de préservation du bois : glossaire

Glossaire

Agent de préservation du bois :

Produit chimique ou combinaison de produits chimiques servant à protéger le bois contre la détérioration causée par la pourriture, les insectes, les xylophages marins, le feu, les intempéries, l'absorption d'eau ou une action chimique.

Avis de planification de la prévention de la pollution :

Aussi appelé Avis obligeant l'élaboration et l'exécution de plans de prévention de la pollution à l'égard des composés inorganiques de l'arsenic, des composés du chrome hexavalent, des dibenzodioxines polychlorées, des dibenzofuranes polychlorés et (ou) de l'hexachlorobenzène utilisés par les installations de préservation du bois (publié le 22 octobre 2005 dans la Gazette du Canada).

Chambre de fixation :

Une chambre de confinement où le processus de fixation est effectué.

Charge :

Tout le bois traité en même temps dans un cylindre d'imprégnation (autoclave) ou dans un bassin d'imprégnation.

Clapet de non-retour :

Le clapet de non-retour est un dispositif mécanique, comme une valve, qui permet normalement aux fluides (liquides ou gazeux) de s'écouler dans un seul sens.

Conditionnement :

Un procédé naturel ou contrôlé pour réduire la teneur en humidité du bois dans sa préparation en vue d’un traitement avec un produit de préservation du bois.

Dispositif anti-refoulement :

Un système de clapet de non-retour installé sur la ou les conduites d’entrée d'eau de l'installation pour éviter la contamination due à un écoulement inverse accidentel.

Étiquette du pesticide :

Étiquette posée sur le contenant des pesticides qui transmet les informations requises par la Loi sur les produits antiparasitaires (LPA), ou de ses règlements connexes, pour accompagner un produit antiparasitaire homologué. Cela comprend des exigeances pour l'adhésion aux normes des taux d'utilisation, de l'utilisation des équipements de protection individuels et de l’élimination des déchets.

Fixation :

Procédé physique  et chimique au moyen duquel un système de préservation du bois devient résistant au lessivage dans l'eau et dans le sol de manière à ce que l'ingrédient ou les ingrédients actifs maintiennent une efficacité antifongique ou insecticide. Il s'agit d'une réaction chimique de liaison avec la paroi cellulaire du bois et les agents actifs. La fixation ne s'applique qu'à l'ACC.

Hydrogéologie :

L'hydrogéologie est le domaine de la géologie qui traite de la répartition et du mouvement des eaux souterraines dans le sol et le substrat rocheux de la croûte terrestre (communément dans les aquifères).

Installation :

L'installation fait référence à l'ensemble des opérations de traitement, y compris tous les bâtiments, équipements, ouvrages ou articles fixes associés au traitement qui sont détenus ou exploités par la même compagnie et qui fonctionnent comme un site intégré unique.

Marin :

Adjectif faisant référence à la mer ou à l'océan. Renvoie exclusivement aux milieux d'eau salée.

Stabilisation :

Procédé physique et chimique au moyen duquel un système de préservation du bois devient résistant au lessivage (à un degré moindre que la fixation) dans l'eau et dans le sol de manière à ce que l'ingrédient ou les ingrédients actifs maintiennent une efficacité antifongique ou insecticide. La résistance à la lixiviation varie considérablement selon le pesticide, son application et l'utilisation des produits traités (contact avec l'eau).

Substances toxiques aux termes de la LCPE :

Une substance est toxique si elle entre ou peut entrer dans l'environnement en une quantité ou concentration ou selon des conditions qui :

  1. ont ou peuvent avoir un effet nocif immédiat ou à long terme sur l'environnement ou sur la diversité biologique;
  2. constituent ou pourraient constituer un danger pour l'environnement dont dépend la vie;
  3. constituent ou pourraient constituer un danger au Canada pour la vie ou la santé humaine (article 64 de la LCPE).
Toxicité :

Désigne tout effet nocif d'un produit chimique sur l'organisme, y compris l'homme-ou l'environnement. Des organismes ou l'environnement peuvent être exposés à des agents de préservation du bois sous trois formes fondamentales: comme ingrédients actifs purs, comme formulations ou avec le bois traité. La toxicité peut entraîner des effets à court terme (toxicité aiguë) et à la fois à long terme (toxicité chronique).

Usine :

L'usine se réfère à la zone de traitement d'imprégnation pour un agent de conservation, qui comprend l’autoclave(s), cuves et/ou réservoirs de traitement ouverts, la zone de mélange des produits chimiques, l’aire d’égoutement, l’aire d’entreposage des produits chimiques, l’aire de stabilisation et ou la zone de fixation accélérée.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :