La ministre McKenna et le président Obed renforcent la collaboration pour s’attaquer aux questions environnementales et aux changements climatiques

ᐃᓄᒃᑎᑐᑦ

ᒥᓂᔅᑕ ᒪᑭᐊᓇ ᐊᒻᒪ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐅᐱᐊᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᖅᓴᐅᓕᖅᑐᑦ ᐊᕙᑎᓕᕆᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᖃᓄᐃᓕᓯᒋᐊᓂᕐᒥᑦ

ᑐᓴᕋᔅᓴᖅ

ᐅᕙᓐᖓᑦ ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᓯᓚᐅᓪᓗ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᑲᓇᑕᒥ

ᐅᑦᑑᐱᕆ 3, 2017 – ᓇᐃᓐ, ᓄᓇᑦᓯᐊᕗᑦ – ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᓯᓚᐅᓪᓗ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐊᒻᒪ ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ

ᐅᓪᓗᒥ, ᒥᓂᔅᑕ ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᓯᓚᐅᓪᓗ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ, ᑳᑐᕆᓐ ᒪᑭᐊᓇ, ᐊᒻᒪ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ, ᓈᑕᓐ ᐅᐱᐊᑦ, ᑲᑎᓚᐅᖅᑑᒃ ᐃᓚᒋᓪᓗᓂᐅᒃ ᐃᓄᐃᑦ−ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᕐᒧᑦ ᑲᑎᒪᔨᕋᓛᖑᓪᓄᓗᑎ ᑲᑎᒪᓂᖃᓚᐅᖅᑐᑦ ᓇᐃᓐ, ᓄᓇᑦᓯᐊᕗᑦ. ᒥᓂᔅᑕ ᒪᑭᐊᓇ ᐊᒻᒪ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐅᐱᐊᑦ ᐅᖃᐅᓯᖃᓚᐅᖅᑐᑦ ᐱᒻᒪᕆᐅᓂᖓᓂᑦ ᐊᑐᓕᖅᑎᑕᐅᓂᖓᓄᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᑖᕈᑎᖏᓐᓂᑦ ᐊᖏᕈᑏᑦ ᐊᒻᒪ ᖃᐅᓚᑦᑎᖃᑎᒌᓪᓗᑎ ᖃᓄᐃᓕᓯᒋᐊᓂᕐᒥᑦ ᐊᕕᑦᑐᖅᓯᒪᔪᒥᑦ, ᑲᓇᑕᒥ, ᐊᒻᒪ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥᑦ ᑖᒃᑯᐊ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᖏᑦ ᒪᑭᑕᔪᓐᓇᕐᓗᑎ ᐊᒻᒪ ᓴᖏᔪᒥᑦ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓ ᐊᑦᑕᓇᖅᑐᒦᑎᑦᑎᓕᕐᑎᓪᓗᒍ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᓕᖏᓐᓂᑦ.

ᑲᑐᑎᓗᑎ, ᑲᔪᖏᖅᓯᒪᔪᑦ ᑲᑐᑎᓗᑎ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖑᓂᐊᖅᑐᓂᑦ ᐸᕐᓇᐅᑎᓕᐅᓂᕐᒥᑦ ᓯᕗᕙᕆᐊᖅᑕᐅᓗᓂ ᑲᑐᑎᓗᑎ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓖᑦ ᐊᕙᑎᓕᕆᓂᕐᒧᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐊᒻᒪ ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᓯᓚᐅᓪᓗ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᑲᓇᑕᒥ, ᐃᑉᐱᒍᓱᑦᑎᐊᕐᓂᖃᖅᑐᑎ ᐊᒻᒪ ᐃᑲᔪᖅᑐᐃᓪᓗᑎ ᐊᔾᔨᒌᖏᑦᑐᓂᑦ ᐱᔭᐅᔭᕆᐊᖃᖅᑐᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᔪᒪᓂᕆᔭᐅᔪᓂᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᖏᓐᓂᑦ.

ᒥᓂᔅᑕ ᐊᒻᒪ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐊᖏᖃᑎᒌᓚᐅᖅᑐᑦ ᑲᑐᑎᓗᑎ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓕᓐᓂᑦ ᐅᑯᓂᖓ

  • ᓇᓗᓇᐃᖅᑕᐅᓂᖏᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᐱᖃᑕᐅᑎᑕᐅᓂᖏᑦ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᓄᑦ ᓴᐳᒻᒥᑎᔨᐅᓂᕐᒥᑦ ᐱᓕᕆᐊᓕᐅᓂᕐᒥᑦ
  • ᕿᓂᕐᓂᖅ ᓄᑖᓂᑦ ᐋᖅᑭᒍᑎᓂᑦ − ᓲᕐᓗ ᓄᓇᖃᖅᑳᖅᓯᒪᔪᓄᑦ ᓴᐳᒻᒥᔭᐅᔪᑦ − ᑕᕆᐅᖅ ᐃᒪᑦᑎᐊᕙᐅᖏᓐᓇᖁᓪᓗᒍ ᐊᒻᒪ ᖃᓄᐃᖏᑎᐊᕐᓗᑎ ᓄᓇᓖᑦ ᓯᔾᔭᖅᐸᓯᒻᒦᑦᑐᑦ
  • ᐊᐅᓚᑦᑎᓂᖅ ᕿᒥᕐᕈᓂᕐᒥᑦ ᐊᕙᑎᓕᕆᓂᕐᒧᑦ−ᖃᐅᔨᓴᓂᕐᒥᑦ ᐱᕙᓪᓕᐊᓂᖏᓐᓂᑦ
  • ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᑦᑎᑦᑎᓂᖅ ᐊᒻᒪ ᐃᑲᔪᕐᓂᖅ ᐊᐅᓚᑦᑎᓂᕐᒥᑦ ᐆᒪᔪᓂᑦ
  • ᑐᑭᖃᑦᑎᐊᖅᑐᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᐊᐅᓚᓂᖃᑦᑎᐊᖅᑐᒥᑦ ᐱᖃᑕᐅᑎᑦᑎᓂᕐᒥᑦ ᐃᓄᓐᓂᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥ ᑲᑐᔾᔨᖃᑎᒌᕐᔪᐊᑦ ᑲᑎᒪᓂᕆᓛᖅᑕᖓᓄᑦ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᑲᑎᒪᕕᔾᔪᐊᕐᓂᐅᔪᒥᑦ 23−ᓄᑦ ᑎᒥᐅᔪᓄᑦ

 

ᐃᓄᐃᑦ ᓂᐱᖏᑦ ᐱᒻᒪᕆᐅᓂᐊᖅᑐᑦ ᐊᑐᓕᖅᑎᑕᐅᓂᖓᓄᑦ ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᒥ−ᑲᓇᑕᒥ ᓴᓇᓯᒪᓂᖓ ᓴᓗᒪᔪᒥᑦ ᐱᕈᓂᕐᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᑲᑎᒪᓂᐅᔪᒥᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐊᔾᔨᒌᖏᑦᑐᓄᑦ ᑐᕌᖅᑕᐅᔪᓄᑦ. ᐱᓯᒪᓗᒍ ᑲᔪᖏᖅᓯᒪᓂᐅᔪᖅ ᑎᓯᐱᕆᒥ 2016 ᑲᓇᑕᒥ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅᔪᐊᖅ ᑐᕉᑑ ᐊᒻᒪ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐅᐱᐊᑦ, ᒥᓂᔅᑕ ᐊᒻᒪ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᓇᓗᓇᐃᖅᓯᓚᐅᖅᑐᑦ ᓴᖅᑭᑎᑦᑎᓛᕐᓂᐊᓂᕋᓕᖅᑐᑎ ᑲᓇᑕ−ᐃᓄᐃᑦ ᑲᑎᒪᔨᓂ ᓴᓗᒪᔪᒥᑦ ᐱᕈᓂᕐᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ. ᑲᑎᒪᔪᑦ ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᓐᓂᑦ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᕈᓐᓇᓂᐊᖅᑐᑦ ᐃᓄᓐᓂᑦ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓕᓐᓂᑦ ᓲᕐᓗ ᓇᓂᓯᓂᖅ ᐋᖅᑭᒍᑎᓂᑦ ᐃᑲᔪᖅᓯᔪᓂᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᓕᖏᓐᓂᑦ ᑕᑎᖃᓗᐊᕈᓐᓃᕐᓗᑎ ᐅᖅᓱᐊᓗᑦᑐᖅᑐᓂᑦ ᓴᓗᒪᓂᖅᓴᓂᖔᖅ; ᐱᓕᕆᐊᖃᕐᓗᑎ ᐊᑦᑐᖅᑕᐅᔪᑦ ᐊᑭᖏᑦ ᐋᖅᑭᑦᑕᐅᓂᖏᓐᓄᑦ ᐳᒧᕐᓗᓐᓄᑦ ᓱᕈᐃᔪᓂᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᓕᖏᓐᓂᑦ, ᐊᒻᒪ ᓇᓗᓇᐃᖅᑕᐅᓗᑎ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᓐᓂᐅᔪᓐᓇᖅᑐᒥᑦ ᐊᑦᑐᐊᓂᓕᓐᓄᑦ ᐃᓄᓐᓄᑦ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓖᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ.  

ᑖᓐᓇ ᑲᑐᑎᔭᐅᓪᓗᓂ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᒧᑦ ᐸᕐᓇᐅᑦ ᐊᑐᕋᔅᓴᖃᖅᑎᑦᑎᔪᖅ ᖃᓄᖅ ᐱᓇᓱᐊᕐᓗᑎ ᑲᑐᑎᓗᑎ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓕᓐᓄᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ. ᒥᓂᔅᑕ ᐊᒻᒪ ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᑕᕿᑦ ᐱᖓᓲᔭᕋᐃᑉᐸᑕ ᑲᑎᒪᖃᑦᑕᓂᐊᖅᑐᑦ ᐅᖃᐅᒥᖃᕐᓗᑎ ᐱᕙᓪᓕᐊᓂᐅᔪᓂᑦ ᑖᒃᑯᓂᖓ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓕᓐᓂᑦ.

ᐅᖃᖅᑕᐅᓯᒪᔪᑦ

“ᖁᐊᖑᐃᓐᓇᖅᑐᖅ ᐊᐅᑉᐸᓪᓕᐊᓂᖓᓂᑦ ᐃᑯᐊᓚᖃᑦᑕᖅᑐᓄᑦ ᓇᐹᖅᑐᓕᓐᓂᑦ, ᐊᑦᑐᐃᓂᖃᕐᓂᖓ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓ ᓇᓗᓇᖏᑦᑐᖅ. ᑕᒪᓐᓇ ᐱᓪᓚᕆᐅᔪᖅ ᓇᓗᓇᖏᓗᐊᖅᑐᖅ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᖏᓐᓂᑦ ᐅᖅᑰᓯᕙᓪᓕᐊᓂᖃᖅᑐᖅ ᓱᑲᓐᓂᖅᐹᒥᑦ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥᑦ. ᓯᓚ ᐅᖅᑰᓂᖅᓴᐅᕙᓕᖅᑐᖅ. ᓯᑯ ᓵᓐᓂᖅᓴᐅᓪᓗᓂ. ᓯᑯᓇᓵᓂᖅᓴᐅᓕᖅᑐᓂ ᐊᒻᒪ ᓯᑯᐃᔭᖅᓴᕋᐃᓐᓂᖅᓴᐅᓕᖅᑐᓂ. ᖁᐊᖑᐃᓐᓇᖅᑐᖅ ᓄᖑᑉᐸᓪᓕᐊᓕᖅᑐᖅ. ᐆᒪᔪᑦ ᐊᓯᔾᔨᓕᖅᑐᑦ ᖃᓄᐃᓘᖅᐸᑦᑕᖏᓐᓂᑦ. ᐃᓕᓴᖅᓯᒻᒥᔪᒍᑦᑕᐅᖅ ᑖᒃᑯᐊ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᓕᖏᑦ ᐊᔾᔨᐅᖏᑦᑐᒥᑦ ᖃᓄᐃᓐᓂᖃᓂᐊᖅᑐᑦ: ᐱᖃᓯᐅᔾᔨᔪᑦ ᐊᑭᑐᔫᑏᑦ ᐃᓅᓇᓱᐊᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᐊᐅᓚᔪᓐᓇᐅᑎᓄᑦ. ᑕᐃᒪᐃᓐᓂᖓᓄᑦ ᒐᕙᒪᒋᔭᕗᑦ ᑲᔪᖏᖅᓯᒪᔪᑦ ᖃᓄᐃᓕᓯᒋᐊᓂᕐᒥᑦ ᐊᕙᑎᓕᕆᓂᕐᒧᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑎᖃᕐᓗᑎ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᓕᖏᓐᓂᑦ ᐃᑲᔪᕐᓗᒋᑦ ᐊᑐᓕᕈᓐᓇᕐᓗᑎ ᐱᐅᖏᓛᓂᑦ ᐊᑦᑐᖅᑕᐅᔪᓂᑦ ᑕᑯᓇᓕᕇᖅᑕᖏᓐᓂᑦ. ᖁᕕᐊᓱᑦᑐᖓ ᐅᓪᓗᒥ ᐱᓕᕆᖃᑎᖃᑦᑎᐊᓂᖅᓴᐅᓗᑎ ᐅᐱᐊᑦᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐊᕙᑎᓕᕆᓂᕐᒨᖓᔪᓂᑦ, ᐊᒻᒪ ᑲᔪᖏᖅᓯᒪᔪᖓ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑎᒋᓗᒋᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᐱᔪᒪᓂᖏᑎᒍᑦ, ᐱᔭᕆᐊᖃᖅᑕᖏᓐᓂᑦ, ᐃᓱᒪᒋᔭᖏᓐᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓕᓐᓂᑦ.”

– ᑳᑐᕆᓐ ᒪᑭᐊᓇ, ᒥᓂᔅᑕ ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᓯᓚᐅᓪᓗ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ

“ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᖓᑦ, ᐃᓄᓐᓄᑦ ᓄᓇᒋᔭᐅᔪᑦ, ᐊᖏᓂᖃᖅᑐᖅ 35 ᐳᓴᓐᑎ ᑲᓇᑕᒥ ᓄᓇᖓᓂᑦ ᐊᒻᒪ 50 ᐳᓴᓐᑎ ᑲᓇᑕᒥ ᓯᔭᖅᐸᓯᒻᒦᑦᑐᑦ. ᓴᖅᑭᖅᑎᑕᐅᓂᖓ ᑖᓐᓇ ᑲᑐᑎᓪᓗᑎ ᐱᓕᕆᖃᑎᒌᑦᑐᑦ ᐃᓚᒋᔭᖓ ᐊᑕᖏᖅᑐᒥ ᑐᑭᒧᐊᖅᑎᑕᐅᔪᓂᑦ ᐃᓕᓴᖅᓯᔪᓂᑦ ᐱᒻᒪᕆᐅᓂᖓᓂᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᖓᑦ ᐊᑐᖅᑕᐅᓂᖓ ᐊᐅᓚᑕᐅᔪᖅ ᐃᓄᓐᓄᑦ ᓯᕗᓪᓕᐅᔾᔭᐅᔭᕆᐊᓕᓐᓄᑦ. ᑎᓕᓯᒪᔭᒃᑲ ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᑦ ᓴᖅᑭᑎᑦᑎᓗᑎ ᐱᓕᕆᕕᒻᒧᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔮᖑᓂᐊᖅᑐᓂᑦ ᐸᕐᓇᐅᑎᓂᑦ ᐃᖅᑲᓇᐃᔭᖃᑎᖃᓂᕐᒥᑦ ᐃᓄᓐᓂᑦ; ᖁᕕᐊᓱᑦᑐᖓ ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᓯᕗᓪᓕᖅᐹᖑᓂᐊᖅᑐᖅ ᒐᕙᒪᑐᖃᒃᑯᓐᓂᑦ ᐱᓕᕆᕕᓐᓂᑦ ᐱᖃᑕᐅᑎᑦᑎᓗᑎ ITK−ᑯᓐᓂᑦ ᑕᒪᓐᓇ ᐱᓕᕆᐊᖑᓂᖓᓄᑦ.”

– ᓈᑕᓐ ᐅᐱᐊᑦ, ᐊᖏᔪᖅᑳᖅ ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ

ᐱᓪᓚᕆᐅᔪᑦ

  • ᐅᑭᐅᑕᖅᑐᖅ ᐅᖅᑰᓯᕙᓪᓕᐊᓂᖅᐹᖑᔪᖅ ᓯᓚᕐᔪᐊᒥᑦ, ᐅᖅᑰᓂᕆᒐᔪᑦᑕᖓ ᖁᕝᕙᐸᓪᓕᐊᓪᓗᓂ ᖃᓂᒋᔭᖓᓂ 3.5 °C 1900-ᖏᓐᓂᑦ ᐱᒋᐊᖅᓯᒪᓪᓗᓂ.
  • ᑲᓇᑕ ᐊᒻᒪ ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᐃᓕᓴᖅᓯᔪᑦ ᑖᒃᑯᐊ ᐃᓄᐃᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᖏᓐᓂᑦ ᓄᓇᓖᑦ ᐊᑦᑐᖅᑕᐅᓴᖃᐅᓛᖑᔪᑦ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ. ᐃᓄᐃᑦ ᓄᓇᖓᑦ ᐱᒻᒪᕆᐅᔪᑦ ᑲᓇᑕᒥᐅᑕᐅᓗᑕ ᖃᓄᐃᓕᓯᒋᐊᕐᓗᑕ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ.
  • ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ ᑲᓇᑕᒥ ᓂᐱᒋᔭᐅᔪᖅ ᑲᓇᑕᒥᐅᑕᓄᑦ ᐃᓄᓐᓄᑦ.
  • ᑲᓇᑕᐅᑉ ᒐᕙᒪᒃᑯᖏᑦ− ᐃᓄᐃᓪᓗ ᑲᑎᒪᓂᖓ ᓴᓗᒪᔪᒥᑦ ᐱᕈᓂᕐᒥᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᐱᓕᕆᐊᖃᓂᐊᖅᑐᑦ ᐱᓪᓚᕆᐅᓕᖅᑐᓂᑦ ᐊᒻᒪ ᐃᓱᒪᒋᔭᐅᔪᓂᑦ ᐃᓄᓐᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᐱᖃᓯᐅᔾᔨᓂᐊᖅᑐᑦ ᐊᒻᒪ ᑐᑭᖃᑦᑎᐊᖅᑐᒥᑦ ᐃᓚᐅᑎᑦᑎᓂᕐᒧᑦ ᖃᓄᐃᓕᓯᒋᐊᕈᑎᓂᑦ ᐊᑐᓕᖅᑎᑕᐅᓂᖓᓄᑦ ᓴᓇᓯᒪᓂᖓ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᑖᓄᑦ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᐊᒻᒪ ᓴᓗᒪᔪᒥᑦ−ᐱᕈᓂᕐᒥᑦ ᓯᕗᓪᓕᐅᔭᐅᔭᕆᐊᓕᓐᓂᑦ.

ᖃᐅᔨᒋᐊᕐᕕᐅᔪᓐᓇᖅᑐᑦ

ᒪᕇ−ᐹᔅᑲᐅ ᑎ ᕉᓯᐅᔅ
ᑐᓴᕋᔅᓴᓂᑦ ᑎᑎᕋᖅᑎ
ᐊᓪᓚᕕᖓ ᒥᓂᔅᑕ ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ
613-462-5473
marieepascale.desrosiers@canada.ca

ᐱᕙᓪᓕᐊᔪᓄᑦ ᐱᓕᕆᐊᓄᑦ
ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᐊᒻᒪ ᓯᓚᐅᑉ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᑲᓇᑕᒥ
819-938-3338 or 1-844-836-7799 (ᐊᑭᖃᖏᑦᑐᖅ)
ec.media.ec@canada.ca

ᐱᕙᓪᓕᐊᔪᓕᕆᔨᓄᑦ ᑐᑭᓯᒋᐊᕐᕖᑦ ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ
ᐸᑐᕆᓴ ᓲᔭ
dsouza@itk.ca
613-238-8181 (office)
613-292-4482 (cell)

Page Twitter ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᓯᓚᐅᓪᓗ ᐊᓯᔾᔨᕐᓂᖓᓄᑦ ᑲᓇᑕᒥ

Page Facebook ᐊᕙᑎᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᐊᒻᒪ ᓄᓇᒥᐅᑕᓕᕆᔨᒃᑯᑦ ᑲᓇᑕᒥ

ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕆᑦ ᑲᓇᑕᒥ

Page Twitter ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕆᑦᒃ ᑲᓇᑕᒥ

Page Facebook ᐃᓄᐃᑦ ᑕᐱᕇᑦ ᑲᓇᑕᒥ

Francais

La ministre McKenna et le président Obed renforcent la collaboration pour s’attaquer aux questions environnementales et aux changements climatiques

Communiqué de presse

De Environnement et Changement climatique Canada

Le 3 octobre 2017 – Ottawa (Ontario) – Inuit Tapirit Kanatami et Environnement et Changement climatique Canada

La ministre de l’Environnement et du Changement climatique, Catherine McKenna, et le président de l’Inuit Tapiriit Kanatami, Natan Obed, ont aujourd’hui convenu d’un plan de travail conjoint conforme à l’esprit renouvelé de réconciliation tel qu’attesté par le processus du Comité de partenariat entre les Inuits et la Couronne. La ministre McKenna et le président Obed ont discuté de l’importance de mettre en œuvre les accords de revendications territoriales des Inuits et de prendre des mesures concertées à l’échelle régionale, nationale et internationale pour assurer la durabilité et la résilience de l’Inuit Nunangat alors que les changements climatiques menacent les collectivités inuites.

Ensemble, ils se sont engagés à mettre en œuvre un plan de travail conjoint pour faire progresser les priorités communes de l’Inuit Tapiriit Kanatami et d’Environnement et Changement climatique Canada sur les questions environnementales, tout en répondant aux divers besoins et intérêts qui existent dans l’ensemble de l’Inuit Nunangat, c’est-à-dire nos terres et nos eaux inuites.

La ministre et le président ont convenu des priorités communes suivantes :

  • mettre en œuvre conjointement le Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques dans l’ensemble de l’Inuit Nunangat;
  • définir la participation des Inuits au sein du programme de gardiens autochtones;
  • explorer de nouvelles solutions, notamment créer des aires protégées autochtones, afin de préserver la santé des océans et le bien-être des communautés côtières;
  • avoir une approche concertée sur l’examen des processus d’évaluation environnementale;
  • assurer une collaboration et du soutien sur les questions relatives à la gestion des espèces sauvages;
  • assurer une participation significative et efficace des Inuits lors de la 23Conférence des Parties à la Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques.

La voix des Inuits sera essentielle à la mise en œuvre du Cadre pancanadien sur la croissance propre et les changements climatiques et à l’atteinte des objectifs canadiens de biodiversité. Pour respecter l’engagement pris par le premier ministre Trudeau et le président Obed en décembre 2016, la ministre et le président ont confirmé qu’ils établiront bientôt une table de discussion gouvernement du Canada-Inuits sur la croissance propre et les changements climatiques. Cette table de discussion permettra au gouvernement fédéral de collaborer avec les Inuits pour mettre en œuvre leurs priorités communes, notamment la recherche de solutions pour aider les collectivités inuites à réduire leur dépendance au diesel et à se tourner vers des solutions plus propres et plus durables, la réduction des répercussions de la tarification de la pollution par le carbone sur les collectivités inuites et la détermination des possibilités de partenariat liées aux Priorités inuites relatives à la stratégie canadienne de lutte contre les changements climatiques.  

Ce plan de travail conjoint fournit un modèle sur la façon de mettre en œuvre des priorités communes avec l’Inuit Tapiriit Kanatami. La ministre et le président se rencontreront aux trois mois pour discuter des progrès réalisés sur ces priorités communes.

Citations

« Les effets des changements climatiques sont bien réels : il n’y a qu’à penser à la fonte du pergélisol ou encore à la hausse des feux de forêt. Leurs conséquences sont particulièrement évidentes dans l’Inuit Nunangat, qui se réchauffe plus rapidement que le reste de la planète. Les températures sont plus chaudes; les glaces sont plus minces, se forment plus tard et fondent plus tôt; le pergélisol est en train de disparaître, et les animaux modifient leurs habitudes. Nous reconnaissons également que les collectivités inuites sont confrontées à des réalités uniques – comme les coûts élevés de la vie et de l’énergie. Voilà pourquoi notre gouvernement est déterminé à s’attaquer aux questions environnementales et aux changements climatiques et à travailler avec les collectivités inuites pour les aider à s’adapter aux plus graves effets avec lesquels elles doivent déjà composer.‎‎ Je suis heureuse que nous ayons aujourd’hui renforcé notre collaboration avec le président Obed et l’Inuit Tapiriit Kanatami sur les questions environnementales, et je suis résolue à travailler avec les Inuits afin de respecter leurs intérêts, leurs besoins, leurs points de vue et leurs priorités. »

– Catherine McKenna, ministre de l’Environnement et du Changement climatique

« L’Inuit Nunangat, c’est-à-dire nos terres et nos eaux inuites, couvre 35 % de la masse terrestre du Canada et longe 50 % des côtes canadiennes. L’établissement de ce premier plan de travail concerté s’inscrit dans une orientation globale visant à reconnaître l’importance d’une cadre stratégique pour l’Inuit Nunangat fondée sur les priorités inuites. Cette approche renforce l’autodétermination des Inuits et fait avancer la réconciliation, en veillant à ce que les politiques fédérales et le financement octroyé par le gouvernement fédéral reconnaissent les Inuits comme étant un seul et même peuple qui possède sa propre culture et qui bénéficie de diverses ententes en matière de gouvernance. J’ai demandé au gouvernement fédéral d’établir des plans de travail ministériels avec les Inuits, et je suis heureux de voir qu’Environnement et Changement climatique Canada est devenu le premier ministère fédéral à collaborer avec l’Inuit Tapiriit Kanatami dans cette démarche concrète. »

– Natan Obed, président de l’Inuit Tapiriit Kanatami

Faits saillants

  • L’Arctique se réchauffe plus rapidement que tout autre endroit sur Terre : la température moyenne a augmenté d’environ 3,5 °C depuis le début du 20e siècle.
  • Le Canada et l’Inuit Tapiriit Kanatami reconnaissent que les collectivités inuites et les collectivités de l’Inuit Nunangat sont parmi les plus vulnérables aux changements climatiques. L’Inuit Nunangat joue un rôle très important dans la réponse du Canada aux changements climatiques.
  • L’Inuit Tapiriit Kanatami est la voix nationale des Inuits du Canada.
  • La table de discussion gouvernement du Canada-Inuits sur la croissance propre et les changements climatiques tiendra compte des réalités et des considérations des Inuits et assurera une participation inclusive et significative afin d’éclairer les mesures visant à mettre en œuvre le cadre et les priorités plus vastes de la lutte contre les changements climatiques et de la croissance propre.

Coordonnées

Marie-Pascale Des Rosiers
Attachée de presse
Cabinet de la ministre de l’Environnement et du Changement climatique
613-462-5473
marie-pascale.desrosiers@canada.ca

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada

Inuit Tapiriit Kanatami

Page Twitter d'Inuit Tapiriit Kanatami

Page Facebook d'Inuit Tapiriit Kanatami

Retour vers la publication

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :