Urgences environnementales : recherche en sciences et en technologie

Le fait de posséder et d’élaborer une vaste gamme de techniques et de comprendre les substances chimiques et la façon dont elles interagissent facilite la prévention des urgences environnementales, ainsi que les étapes consacrées aux mesures d’intervention et de rétablissement. Plus particulièrement, en vertu de la Loi canadienne sur la protection de l’environnement de 1999, la prévention des urgences environnementales comprend l’élaboration d’un règlement visant à fournir une orientation dans des domaines comme la gestion des processus de sécurité, et la collaboration avec des partenaires internationaux et d’autres gouvernements afin d’améliorer les connaissances scientifiques et technologiques. Environnement Canada croit que les sciences et la technologie guident tous les aspects des urgences environnementales. Les divisions et les activités suivantes fournissent des connaissances d’expert qui sont intégrées dans le programme des urgences environnementales :

La science des urgences concerne l’étude, l’élaboration et la mise à l’essai de méthodes et de procédures de recherche, de développement et d’essai pour les urgences environnementales. Par exemple, la Division de la science et de la technologie des urgences mène des activités de recherche sur les propriétés, le comportement et les effets des matières dangereuses déversées ainsi que sur l’efficacité et les avantages environnementaux des contre-mesures prises sur place, comme les agents de traitement des déversements, le brûlage et la biorestauration. Ces données sont utilisées dans la mise au point de modèles de recherche et opérationnels pour la prédiction du comportement et du sort des déversements d’hydrocarbures et de produits chimiques traités et non traités. Des activités de recherche et de développement sont également réalisées sur des techniques pour mesurer la contamination de l’air, de l’eau et du sol sur les lieux des déversements et sur des technologies de télédétection aérienne des déversements.

La Division prépare des lignes directrices et des manuels sur les techniques d’intervention en cas de déversements à l’intention des responsables des interventions et de la planification en cas d’urgence. Elle sert de centre principal pour la prestation de conseils scientifiques sur les urgences environnementales aux bureaux régionaux d’Environnement Canada et d’autres organisations.

Le génie des urgences porte sur l’élaboration, l’évaluation, l’entretien et la démonstration du matériel utilisé lors des interventions d’urgence pour un certain nombre d’applications liées au rétablissement de l’environnement. Environnement Canada gère un contrat pluriannuel pour la mise au point et l’entretien d’une gamme de prototypes d’équipement de dépollution. Elle fait la démonstration et l’adaptation de méthodes novatrices d’atténuation, sur place, de la contamination de l’eau ou du sol provoquée par des accidents graves de pollution ou par les décharges non protégées de déchets dangereux. Elle met également au point et évalue l’équipement d’intervention en cas de déversement en mer.

Les événements du 11 septembre 2001 ont souligné la nécessité pour la communauté scientifique fédérale de continuer à élaborer une approche et à apporter des solutions en matière de sécurité nationale, advenant une attaque de nature chimique, biologique, radiologique ou nucléaire (CBRN).

L’initiative de recherche et de technologie CBRN a donc été mise sur pied. Il s’agit d’une initiative interministérielle qui regroupe des réseaux de laboratoires du gouvernement fédéral afin de leur permettre de collaborer avec l’industrie, les universités et les premiers intervenants en leur fournissant des connaissances, des technologies et des recherches nouvelles.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :