Port de Hamilton : secteur préoccupant

Environnement et Changement climatique Canada et ses partenaires ont mis en place de nombreux projets et études visant à restaurer la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème dans le secteur préoccupant du port de Hamilton. La gestion des sédiments contaminés du récif Randle constitue une étape importante du processus de restauration. 

À propos du port de Hamilton

On a attribué la désignation de secteur préoccupant au port de Hamilton parce qu’un examen des données existantes a indiqué une grave dégradation de la qualité de l’eau et de la santé de l’environnement à cet endroit. Le port a subi les effets du développement industriel et urbain intensif le long de ses rives pendant de nombreuses années. Ces activités humaines à l’échelle locale ont entraîné une altération des utilisations bénéfiques ainsi qu’une diminution de l’intégrité chimique, physique et biologique des eaux des Grands Lacs.

Historiquement, l’économie du secteur aux abords du port de Hamilton était dominée par l’industrie du fer et de l’acier. De nos jours, le port de Hamilton demeure l’un des grands centres d’expédition au Canada, et on y trouve la plus grande concentration d’industries lourdes au pays. Les rejets produits par trois stations de traitement des eaux usées ainsi que les écoulements urbains des villes de Hamilton et de Burlington s’y déversent. Certains sédiments dans le port sont contaminés par des métaux, des biphényles polychlorés (BPC) et des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), déversés dans l’environnement à la suite de pratiques industrielles passées remontant à plus d’un siècle.

Perspectives

La restauration et la protection de l’écosystème du bassin des Grands Lacs sont inscrites dans l’Accord Canada-Ontario concernant la qualité de l’eau et la santé de l’écosystème des Grands Lacs. Dans le cadre de cet accord, le Canada et l’Ontario entendent continuer à progresser considérablement vers la mise en œuvre de mesures d’assainissement, le rétablissement de l’environnement et la restauration des utilisations bénéfiques dans le secteur préoccupant du port de Hamilton. 

Partenaires

Les projets réalisés dans le port de Hamilton sont le fruit d’un partenariat entre le gouvernement du Canada, d’autres paliers de gouvernement et des groupes non gouvernementaux, dont certains particuliers.

La restauration de l’environnement exige une vaste expertise scientifique et technique, une connaissance approfondie du milieu et beaucoup de travail. Un seul organisme ou groupe ne pourrait accomplir à lui seul une tâche aussi colossale.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :