Refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de la Baie-Hannah est situé au sud de la Baie James, Ontario. Il offre à beaucoup d'oiseaux un endroit pour se reposer et se nourrir.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Le refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah est formé par la projection terrestre à l’extrême sud de la baie James. Alors que les terres du refuge sont gérées par la province de l’Ontario, toutes les zones situées en dessous de la laisse de marées hautes sont gérées par le gouvernement du Nunavut.

La forme d’entonnoir de la baie d’Hudson et de la baie James entraîne le rassemblement des oiseaux migrateurs de l’Arctique à l’extrémité sud de la baie James chaque automne. Au cours de cette même période, les vastes bas-fonds intertidaux, les marais côtiers et les marais intérieurs attirent des centaines de milliers de canards, d’oies et d’oiseaux de rivage.

La baie Hannah est une Zone importante pour la conservation des oiseaux (ZICO) et abrite un nombre important d’oie des neiges, la bernache cravant et des oiseaux aquatiques. D’autres oiseaux utilisent ce site comme le canard pilet, le canard noir, la sarcelle d’hiver, bécasseau variable, goélands à bec cerclé, le goéland argenté et la sterne pierregarin.

Oies des neiges
Oies des neiges


Les oiseaux migrateurs suivants figurent parmi les espèces dont la présence est la plus courante en automne:

  • petite oie des neiges
  • bernache du Canada
  • canard pilet
  • canard noir
  • canard colvert
  • sarcelle d’hiver
  • macreuse à ailes blanches
Bernache du Canada
Bernache du Canada


Cette zone est une aire d’alimentation et de repos essentielle pour les espèces de la sauvagine, car elle leur permet de reconstituer leurs réserves de graisse avant de continuer leur parcours migratoire. Pendant les migrations du printemps et de l’automne, des milliers de petites oies des neiges migrent à travers le refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah. Dans son relevé d’oies en 1982, le ministère des Richesses naturelles de l’Ontario a recensé plus de 7 000 petites oies des neiges au sein du refuge, ce qui constitue un cinquième du nombre total d’individus de cette espèce dénombrés au sud de la baie James. Outre la valeur précieuse du refuge comme aire d’alimentation et de repos pour les oies migratrices, la partie côtière du refuge est également importante comme aire de mue pour la bernache du Canada.

Sur le grand nombre de canards qui fréquentent le refuge pendant la migration au printemps, certains d’entre eux y demeurent pour nicher sur les îles au large et sur le continent. Les marées montantes de cette zone limitent toutefois grandement la nidification de cette sauvagine, ce qui ne l’empêche toutefois pas d’utiliser le site à d’autres fins. De grands nombres de canards se rassemblent au sein du refuge chaque été pour la mue, et des milliers de canards utilisent les bas-fonds intertidaux, les marais côtiers, les ruisseaux et les étangs pendant la migration d’automne. De nombreux oiseaux de rivage traversent également le refuge pendant leur migration:

  • pluvier argenté
  • pluvier doré
  • pluvier semipalmé
  • chevalier
  • bécasseau variable
  • bécasseau semipalmé
  • barge hudsonienne
  • bécasseau maubèche
  • bécassine de Wilson

Paysage

Le refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah s’étend sur 6,4 km à l’ouest d’East Point et comprend des eaux libres, des hauts-fonds et des vasières intertidales qui font partie du territoire du Nunavut. Ce refuge se caractérise par des zones de vastes vasières intertidales et des marais à carex bien développés comprenant des lacs et des ruisseaux. Les vasières intertidales sont composées de limon et d’argile compactés et peuvent atteindre plusieurs kilomètres de largeur. Les eaux de cette zone sont en outre troubles et saumâtres.

Sur le continent, derrière les vasières, on trouve des marais composés principalement de carex avec des joncs et des massettes en bordure et occasionnellement des zones de bassins comprenant du potamot (Potamogeton sp). Cette zone de marais côtiers à carex est considérablement plus large au sein du refuge que dans d’autres zones le long de la rive sud de la baie James. La végétation dans les secteurs de terrains surélevés comprend des joncs et des graminées, tandis que des quenouilles et de l’hippuride vulgaire poussent dans de nombreux étangs peu profonds. On peut également trouver des étangs plus profonds dans la région, lesquels contiennent une variété d’espèces végétales submergées, dont du myriophylle en épi (Myriophyllum spicatum) et du potamot (Potamogeton sp).

Plus loin à l’intérieur des terres, des marécages d’eau douce, des marais, des tourbières oligotrophes et de vastes prés humides dominent le paysage. Certaines espèces de saules poussent également le long de cours d’eau du refuge, tels que la rivière Little Missisicabi.

Le refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah est délimité à l’est par la frontière provinciale entre le Québec et l’Ontario, et par la rivière Little Missisicabi au sud.

Le saviez-vous?

La grande étendue d’eau connue sous le nom de la baie James constitue la partie la plus au sud de l’océan Arctique. Bien que ses eaux gèlent souvent pendant les mois d’hiver, la baie James est généralement la dernière étendue d’eau dans la région à geler et la première à dégeler chaque année. Par conséquent, la baie James offre une aire d’alimentation convenable aux canards, surtout les canards noirs qui cherchent à retourner au même marais qu’ils ont visité au cours des années précédentes.

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de la Baie-Hanna par rapport à l'Ontario, au Québec, à la baie James, à la baie Hannah et à la rivière Missisicabi. La carte indique les limites du refuge, qui s'étendent des eaux près du littoral jusqu'à la frontière entre l'Ontario et le Québec. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Accès au refuge

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui de la baie Hannah, sont établis à la grandeur du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs durant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges soient utilisés par les oiseaux pour s’alimenter, se reposer ou nicher, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger le refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de conserver la faune qui y vit. Les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.  

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur les activités permises dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Éléments clés au sujet du refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah

Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Ontario
Latitude/longitude 51° 20' N, 79° 38' O
Superficie en hectares (ha) 25,141 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1939
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Zone de nature sauvage (Ib) (disponible en anglais seulement)
Désignations supplémentaires
Type d'habitat principal Vasières intertidales et eaux libres, marais côtiers, forêts d'épinettes, complexes de tourbières
Espèces clés d'oiseaux Petite oie des neiges, bernache du Canada, canard pilet, canard noir, canard colvert, sarcelle d'hiver et macreuse brune
Autres espèces Oiseaux : Pluvier argenté, pluvier bronzé, pluvier semipalmé, bécasseau variable, bécasseau semipalmé, barge hudsonienne, bécasseau maubèche, bécassine de Wilson, petit chevalier et grand chevalier
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Courlis esquimau
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région de l'Ontario
Propriétaires des terres Province de l'Ontario et gouvernement du Nunavut

Lien connexe

Refuge d’oiseaux migrateurs de la Baie-Hannah sur Google Maps (Google Maps est une source d'information complémentaire qui aide à situer le refuge d’oiseaux migrateurs et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site)

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – région de l’Ontario
Service canadien de la faune
Conservation des écosystèmes
4905, rue Dufferin
Toronto (Ontario)  M3H 5T4

Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Adresse électronique : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :