Refuge d’oiseaux migrateurs du golfe Reine-Maud (Ahiak)

Photographie aérienne de la partie ouest du ROM du golfe Reine-Maud
Photo : Jennie Rausch © Environnement et Changement climatique Canada. Photographie aérienne de la partie ouest du refuge d'oiseaux migrateurs du golfe Reine-Maud.

Créé en 1961, le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du golfe Reine-Maud (Ahiak) englobe 62 920 km carrés de terres et de mer contiguës, ce qui fait du ROM la plus grande aire protégée au Canada. Située sur la côte centrale continentale du Nunavut, cette vaste étendue de terres naturelles représente le seul ROM dans la région de Kitikmeot, au Nunavut qui regorge de richesses fauniques et culturelles. La création du ROM avait comme objet original de protéger la plus grande variété d'oies de toutes les aires de nidification de l'Amérique du Nord. Toutefois, en raison de sa taille et de la diversité d'habitats qu'il protège, le ROM est important non seulement pour les oies, mais aussi pour bien d’autres espèces d'oiseaux migrateurs. Il abrite également d'autres importantes populations fauniques.

Les basses terres du golfe Reine-Maud représentent une des plus vastes zones humides de l'Arctique central, offrant un habitat essentiel à d'importantes populations (plus de 1 % des populations mondiales) d'oies blanches. De plus, le ROM abrite les habitats essentiels d'autres espèces d'oiseaux migrateurs, y compris divers oiseaux de rivage, oiseaux terrestres et oiseaux aquatiques. En 1982, le ROM du golfe Reine-Maud a été désigné la deuxième zone humide d'importance internationale visée par la Convention de Ramsar. Il a également été reconnu comme Zone importante pour la conservation des oiseaux des basses terres du golfe Reine-Maud par BirdLife International, comme Habitat terrestre clé pour les oiseaux migrateurs par le Service canadien de la faune, et comme Zone aviaire importante du Nunavut.

Le paysage du ROM se caractérise par une plaine sans dénivellation d'origine postglaciaire marine, qui s’étend à 135 km à l'intérieur de la côte. Les zones sèches à l'ouest, qui s'élèvent de 300 à 600 m au-dessus du niveau de la mer, se composent d’affleurements rocheux, de drumlins et de chaos de boules. Les pentes des collines exposent de vieux cordons littoraux saillants. Dans les basses terres centrales, composées de prés toundratiques et de marais, le relief est formé par des affleurements rocheux, des drumlins, des ruisseaux et des lacs peu profonds. Les zones sèches à l'est, s'élevant de 60 à 90 m au-dessus du niveau de la mer, se distinguent par des pentes escarpées, des crêtes et des chaos de boules.

De nombreux lacs de superficie et de formes variées se forment dans les plaines accidentées. De grands cours d'eau, notamment les rivières Tingmeak, Ellice, Perry, Armark, Simpson et Kaleet représentent les principaux attributs du ROM, et la faune bénéficie de la végétation des vallées fluviales.

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs

Plus de 90 % de la population mondiale des Oies de Ross et 8 % de la population canadienne d'Oies des neiges (comprenant plus de 30 % de la population de Petites Oies des neiges de l'Arctique de l'Ouest canadien) nichent dans le ROM. Cela correspond à plus de 2 millions d'oies blanches. En outre, le site abrite des plus petites populations de Barnaches du Canada, d'Oies rieuses, de Bernaches cravants et de Cygnes siffleurs en périodes de nidification et de mue. La majorité des oies, qui arrivent au ROM à la fin mai, muent sur les lacs et les rivières de l'île et quittent le site entre la fin août et le début septembre.

Parmi d'autres espèces d'oiseaux qui nichent dans le refuge, on compte le Harelde kakawi, l'Eider à tête grise, le Pluvier bronzé, le Pluvier semipalmé, le Bécasseau à poitrine cendrée, le Bécasseau variable, le Bécasseau semipalmé, le Phalarope à bec large, le Goéland bourgmestre, le Goéland argenté, la Sterne arctique, le Plongeon du Pacifique, le Plongeon catmarin, le Labbe parasite, le Labbe à longue queue, le Sizerin flammé, le Plectrophane lapon, le Bruant des prés, le Faucon pèlerin, la Buse pattue, et le Harfang des neiges. Parmi les espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril qui utilisent le site et/ou qui y nichent, on retrouve le Caribou de la toundra (population Dolphin-et-Union), le Faucon pèlerin et le Bécasseau maubèche (sous-espèce rufa).

L'ensemble du ROM du golfe Reine-Maud (Ahiak) fait partie des terrains de mise bas traditionnelles du Caribou de la toundra (troupeau Beverly Ahiak). Le ROM abrite également environ 6 000 bœufs musqués et l'on croit qu'il a abrité l'espèce originale de bœuf musqué qui habite aujourd'hui la région continentale. Ces troupeaux ongulés ainsi que les vastes habitats ouverts, soutiennent d'importantes populations de prédateurs. Les loups, les grizzlis, les renards et les carcajous sont régulièrement observés dans le site. De plus, les 300 km de littoral arctique constituent une importante zone marine, et les nombreux lacs, étangs et rivières offrent un habitat d'eau douce aux espèces aquatiques. Plusieurs espèces de poissons, en particulier l'omble chevalier, abondent dans les eaux côtières et y sont régulièrement pêchées. Les phoques annelés qui fréquentent régulièrement les eaux extracôtières représentent les animaux marins les plus abondants de la région.

Les terres situées à l'intérieur des limites du ROM ont été et continuent d'être un endroit d'importance culturelle pour les Inuit, et la région est connue pour ses nombreux vestiges archéologiques. Les Inuit de Cambridge Bay, de Gjoa Haven et d'Umingmaktok se rendent régulièrement au ROM (surtout durant la saison des eaux libres) afin de récolter les espèces sauvages, les oiseaux, les oeufs, les baies et le poisson.

Accès et activités

Les ROM ont pour objectif la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Les activités pouvant nuire aux oiseaux migrateurs, à leurs nids ou à leurs œufs sont interdites.

Les ROM peuvent être, et ont été créés sur des terres de propriété privée, provinciale, territoriale et fédérale. L'accès à chacun des ROM varie selon le site et est laissé à la discrétion du propriétaire et du gestionnaire des terres.

Dans les ROM situés sur le territoire public fédéral, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la gestion et de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids, de leurs œufs et de l'habitat. Dans les ROM situés sur le territoire public provincial, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids, tandis que le garde-chasse en chef de la province est responsable de la gestion de l'habitat. Dans les ROM situés sur des terres de propriété privée ou municipale, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids. La gestion de l'habitat relève du propriétaire des terres.

L'accès au ROM du golfe Reine-Maud (Ahiak) peut être autorisé en vertu de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et du Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs. Toutefois, en vertu de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut et de l'Entente sur les répercussions et les avantages pour les Inuits pour les réserves nationales de faune et de refuges d'oiseaux migrateurs dans la région du Nunavut, seuls les bénéficiaires du Nunavut ont le droit d'accès aux fins de prises de subsistance et n'ont pas besoin d'un permis pour mener ce genre d'activité.

Pour tout autre utilisateur, les interdictions générales en vertu du Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs s'appliquent au ROM du golfe Reine-Maud : la chasse aux oiseaux est interdite, et nul ne doit déranger, détruire ou enlever le nid d'un oiseau migrateur, ni avoir en sa possession un oiseau migrateur vivant, une carcasse, une peau, un nid ou un œuf d'un oiseau migrateur, à moins de détenir un permis délivré par Environnement et Changement climatique Canada ou d'être par le Règlement. La possession d'armes à feu ou d'autres instruments de chasse est interdite. Toute personne souhaitant avoir accès au ROM du golfe Reine-Maud est priée d'obtenir un permis.

Pour obtenir plus d'information concernant l'accès, les activités et les permis dans les ROM, veuillez consulter la page Gestion et activités de la section Refuges d'oiseaux migrateurs du site Web. Pour obtenir plus d'information sur les aires protégées administrées par Environnement et Changement climatique Canada, veuillez communiquer avec le bureau régional.

Il est entendu que rien dans ce document ne doit être interprété de façon à porter atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Carte du refuge

  • Carte des limites du refuge d'oiseaux migrateurs de Dewey Soper.
Description longue pour la Carte

Carte indiquant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs du golfe Reine-Maud (Ahiak), à la presqu'île Kent, à la baie Cambridge et au golfe Reine-Maud. La carte indique les limites du refuge, qui renferme une partie du golfe Reine-Maud et s'étend vers l'intérieur de la côte. L'échelle de la carte est en kilomètres

La présente carte est à titre indicatif seulement et ne devrait pas servir à déterminer les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer le ROM du golfe Reine-Maud. Veuillez noter que Google Maps constitue une source d'information complémentaire et ne représente ni la carte ni le nom officiel du site.

Tableau sommaire

Tableau sommaire du refuge d'oiseaux migrateurs du golfe Reine-Maud (Ahiak)
Catégorie Information
Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Nunavut
Latitude/longitude 67°0' N, 100°30' O
Superficie en hectares (ha) 6 292 818 ha, dont 655 334 ha d'habitat marin
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1961
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Ib - Aire de nature sauvage
Désignations supplémentaires
Type d'habitat principal Toundra de pré humide et de marais, lacs et rivières, toundra sèche, toundra à éricacées, roches/chaos de boules, eau libre (10 %)
Principales espèces d'oiseaux Bernache cravant, Bécasseau roussâtre, Bernache du Canada, Bécasseau variable, Oie rieuse Bécasseau à poitrine cendrée, Faucon pèlerin, Oie de Ross, Oie des neiges et Cygne siffleur
Autres espèces

Oiseaux : Sterne arctique, Pluvier argenté, Sizerin flammé, Goéland bourgmestre, Pluvier bronzé, Goéland argenté, Sizerin blanchâtre, Eider à tête grise, Plectrophane lapon, Harelde kakawi, Labbe à longue queue, Plongeon du Pacifique, Labbe parasite, Phalarope à bec large, Phalarope à bec étroit, Plongeon catmarin, Buse pattue, Mouette de Sabine, Bruant des prés, Pluvier semipalmé, Bécasseau semipalmé, Harfang des neiges, Bécasseau à échasses, Tournepierre à collier, Bécasseau maubèche, Bécasseau à croupion blanc et Plongeon à bec blanc

Mammifères : Renard arctique, Loup arctique, Caribou de la toundra (troupeau Beverly Ahiak et population Dolphin-et-Union), Grizzli, Bœuf musqué, Phoque annelé et Carcajou

Poissons : Omble chevalier, Grand corégone, Morue arctique, touladi

Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Faucon pèlerin, Caribou de la toundra (population Dolphin-et-Union) et Bécasseau maubèche (sous-espèce rufa)
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région des Prairies et du Nord en collaboration avec le Comité de cogestion d'Ahiak de Cambridge Bay, de Gjoa Haven et de Umingmaktok
Propriétaires fonciers Terres de la Couronne et terres inuit

Liens connexes

Video YouTube du refuge d'oiseaux migrateurs du golfe Reine-Maud

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région des Prairies et du Nord
Service canadien de la faune
Aires protégées et unité d'intendance
Unité arctique orientale
C.P. 1714
Iqaluit (Nunavut) X0A 0H0
Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :