Refuge d’oiseaux migrateurs de l'île-de-Sable

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de l'Île-de-Sable est situé au sud-est de la Nouvelle-Écosse. Il accueille beaucoup d'oiseaux marins et permet le repos et la tranquillité.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

L’île de Sable est une petite île située à environ 180 kilomètres au sud-est de Canso et à 300 kilomètres à l’est de Halifax, en Nouvelle-Écosse. On fait souvent référence à cette petite île en forme de croissant comme étant le « cimetière de l’Atlantique », car des centaines d’épaves reposent sur ses sables mouvants. Le refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-de-Sable a été créé en 1977 et comprend toute l’île, qui s’étend le long d’un axe est-ouest de 32 kilomètres.

Paysage
Paysage du refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-de-Sable. Photo : Andrew Macfarlane


Outre les fameux chevaux de l’île de Sable qui y errent librement, ce paysage inhospitalier abrite d’autres formes de vie, comme des oiseaux, des phoques et de la végétation balayée par le vent. L’une des espèces vedettes de cette île est le bruant d’Ipswich, une sous-espèce du bruant des prés dite « préoccupante » en vertu de la Loi sur les espèces en péril.

Bruant d'Ipswich
Un bruant d’Ipswich, une sous-espèce du bruant des prés. Photo : Andrew Macfarlane


Plus de 2 500 couples de sternes nichent également sur l’île, dont 60 p. cent sont des sternes arctiques, ainsi que plus de 500 couples de goélands marins et 2 000 couples de goélands argentés. Quelques bécasseaux et des pluviers semipalmés y nichent également, et l’on trouve des nichées de canards noirs et de harles huppés sur les étangs d’eau douce qui se forment entre les dunes de l’île. En plus des oiseaux résidents de l’île, il existe une abondance inhabituelle de plus de 200 espèces d’oiseaux migrateurs, et plusieurs espèces exotiques isolées ont été observées au fil des ans.

Les seuls mammifères de l’île sont les chevaux sauvages, dont la population varie entre 150 et 400 individus. On trouve par ailleurs dans les eaux entourant l’île, des phoques communs et des phoques gris à des concentrations plus importantes que dans tout autre endroit dans l’ouest de l’Atlantique Nord.

Le saviez-vous?

Le mystère réside autour de la façon dont seraient arrivés les chevaux de l’île de Sable sur cette île sablonneuse. Malgré la croyance populaire selon laquelle ils auraient réussi à nager jusqu’à la rive à partir d’un ou de plusieurs navires échoués à proximité de l’île, il est plus probable qu’ils y aient été introduits en 1738 lorsqu’on a tenté d’y établir une exploitation agricole.

Paysage

L’île de Sable est composée de 20 km de dunes consolidées, lesquelles sont d’un type de grès qui se forme lorsqu’une dune se compacte et durcit. Les dunes les plus élevées sur l’île atteignent près de 30 m de hauteur. L’Ammophile à ligule courte est dominante sur l’île et a permis de stabiliser les dunes. Entre les dunes, on trouve de nombreuses dépressions habituellement remplies d’eau douce et abritant une variété de plantes aquatiques; ces petits étangs sont plus nombreux près de l’extrémité ouest de l’île. En outre, un lac salé de 10 km de longueur se trouve sur la plage sud, environ à mi-chemin le long de l’île. Cette plage située sur le côté sud de l’île est large et plate, tandis que la plage située sur le côté nord est plus pentue et étroite. L’île atteint 1,5 km à son point le plus large et se termine par une longue barre de sable mobile à chacune de ses extrémités.

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs de l'Île-de-Sable
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de l'Île-de-Sable par rapport à la Nouvelle-Écosse et à l'océan Atlantique. La carte indique les limites du refuge, qui renferme l'île entière en longeant le littoral. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes ainsi que les zones intertidales sont indiquées sur la carte. Un encart sur la carte montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Accès au refuge

Les refuges d’oiseaux migrateurs, comme l’Île-de-Sable, sont établis à la grandeur du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs durant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges soient utilisés par les oiseaux pour s’alimenter, se reposer ou nicher, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger le refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de conserver la faune qui y vit. N’oubliez pas que les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.  

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur les activités permises dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-de-Sable, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Éléments clés au sujet du refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-de-Sable

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Nouvelle-Écosse
Latitude et longitude 43° 56' N, 60° 00' O
Taille 2350 hectares
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1977
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Réserve naturelle intégrale (disponible en anglais seulement)
Autres désignations
Type d’habitat principal Langues de sable (terminales) inondées (18 %), plages (23 %), dunes de sable consolidées (54 %), lac salé (5 %)
Espèces clés d’oiseaux Bruant d’Ipswich, goéland marin, goéland argenté, pluvier semipalmé, canard noir, harle huppé, sterne arctique, sterne pierregarin, sterne de Dougall, sarcelle à ailes bleues, chevalier grivelé et bécasseau minuscule
Autres espèces Mammifères : Cheval, phoque commun et phoque gris
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Bruant des prés de la sous-espèce princeps
Organisme de gestion Service canadien de la faune – région de l’Atlantique
Propriétaire foncier Parcs Canada

Liens connexes

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région de l'Atlantique
Service canadien de la faune
Programme des aires protégées
17, allée Waterfowl
Sackville (Nouveau-Brunswick) E4L 1G6

Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :