Refuge d’oiseaux migrateurs de l’île Kendall

Refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Kendall : paysage
Photo : © Kim Jones. Refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Kendall : paysage.

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de l'île Kendall est situé dans la zone extérieure du delta de la rivière Mackenzie. La municipalité de Tuktoyaktuk se trouve à 120 km l'est et celle d'Inuvik à 140 km au sud. Le refuge englobe plus de 600 km carrés de territoire en bordure de la mer Beaufort. Le Service canadien de la faune d'Environnement et Changement climatique Canada a créé le ROM de l'île Kendall en 1961 dans le but de fournir une protection à long terme pour les Petites Oies des neiges.

Situé dans la partie active du delta du Mackenzie, le refuge se caractérise principalement par une mosaïque d'iles à faible relief, séparées par des chenaux mobiles et sinueux. Le refuge se trouve dans l'écorégion de la plaine côtière de Tuktoyaktuk, une région présentant peu de dénivellation qui se caractérise par une fondrière de mousse reposant sur du limon deltaïque et alluvial et du sable fin d'une épaisseur de 70 à 150 m. L'altitude moyenne s'élève à 15 m au-dessus du niveau de la mer. De nombreux étangs et lacs parsèment le paysage.

L'eau dans les chenaux entrelacés du delta du Mackenzie atteint rarement plus d'un mètre de profondeur et les vasières abondent à marée basse. Le mouvement de l'eau le long de la rive a fortement érodé la côte au rythme de 30 à 60 cm par année, malgré que certaines zones aient subi une érosion de 4,6 cm par année. Le refuge se trouve au nord de la limite forestière; toutefois de grands arbustes longent les berges de certains cours d'eau. La répartition de la végétation dans le refuge témoigne de l'influence de facteurs physiographiques et climatiques. Les zones de muskeg et de prés humides favorisent la croissance du ményanthe, de la prêle, du carex et d'autres graminoïdes. Les zones surélevées favorisent la croissance des espèces de carex et de saule. Les îles à très faible relief (< 30 cm au-dessus du niveau de marée basse) sont généralement non végétalisées.

La majorité de la région est humide et marécageuse au printemps et en début d'été, mais devient plus sèche et plus ferme plus tard dans la saison. Le mouvement des glaces dans les chenaux de rivière au cours du déglacement printanier ainsi que le piégeage du limon entrainent la formation de digues le long des rives des îles. Les eaux le long du littoral de la mer de Beaufort sont peu profondes, présentant des barres de sable, des plages, des flèches littorales et des haut s-fonds mouvants. Bien que l'amplitude de la marée soit petite, elle peut varier jusqu'à 2 m en raison des vents et des orages, entrainant ainsi un écoulement inversé des petits chenaux ainsi que des inondations importantes dans les régions intérieures.

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs

Le ROM de l'île Kendall abrite une avifaune variée. Plus de 100 espèces, y compris de nombreuses espèces d'oiseaux de rivage, d'oiseaux chanteurs et de sauvagine, s'alimentent et se reproduisent dans le refuge. On estime que 375 000 Petites Oies des neiges, 23 700 Oies rieuses, 12 000 Bernaches cravants noires, 1 100 Bernaches du Canada et 3 400 Cygnes siffleurs utilisent les îles en périphérie du delta, qui se trouvent à l'intérieur du refuge, ainsi que les zones avoisinantes comme haltes migratoires au printemps et à l'automne. Une colonie d'Oies des neiges, comprenant de 200 à 8 000 oiseaux, nichent sur plusieurs des petites îles dans la partie nord-ouest du refuge. Les Oies rieuses, les Bernaches cravants noires, les Cygnes siffleurs, les Grues du Canada, les Canards barboteurs et les Canards de mer nichent et muent dans toute cette région.

Deux oiseaux de rivage ayant une aire de nidification limitée au Canada, les Barges hudsonniennes et les Bécassins à long bec, nichent dans le refuge et aux environs. Les Bécassins traversent également la région durant la migration automnale. Des milliers d'autres oiseaux de rivage utilisent une grande partie du delta du Mackenzie comme aire de nidification et de repos durant la période de migration.

Accès et activités

Les ROM ont pour objectif la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Les activités pouvant nuire aux oiseaux migrateurs, à leurs nids ou à leurs œufs sont interdites.

Les ROM peuvent être, et ont été créés sur des terres de propriété privée, provinciale, territoriale et fédérale. L'accès à chacun des ROM varie selon le site et est laissé à la discrétion du propriétaire et du gestionnaire des terres.

Dans les ROM situés sur le territoire publique fédéral, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la gestion et de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids, de leurs œufs et de l'habitat. Dans les ROM situés sur le territoire publique provincial, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids, tandis que le garde-chasse en chef de la province est responsable de la gestion de l'habitat. Dans les ROM situés sur des terres de propriété privée ou municipale, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids. La gestion de l'habitat relève du propriétaire des terres.

L'accès au Refuge d'oiseaux de l'île Kendall peut être autorisé en vertu de la Loi de 1994 sur la convention concernant les oiseaux migrateurs et du Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs. Toutefois, en vertu de la Convention définitive des Inuvialuit, seuls les bénéficiaires inuvialuit ont le droit d'accès aux fins de prises de subsistance et n'ont pas besoin d'un permis pour mener ce genre d'activité.

Pour tout autre utilisateur, les interdictions générales en vertu du Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs s'appliquent au ROM de l'île Kendall : la chasse aux oiseaux migrateurs est interdite, et nul ne doit déranger, détruire ou enlever le nid d'un oiseau migrateur, ni avoir en sa possession un oiseau migrateur vivant, une carcasse, une peau, un nid ou un œuf d'un oiseau migrateur, à moins de détenir un permis délivré par Environnement et Changement climatique Canada ou d'être autorisé par le Règlement. La possession d'armes à feu ou d'autres instruments de chasse est interdite. Toute personne souhaitant avoir accès au ROM de l'île Kendall est priée d'obtenir un permis.

Pour obtenir plus d'information concernant l'accès, les activités et les permis dans les ROM, veuillez consulter la page Gestion et activités de la section Refuges d'oiseaux migrateurs du site Web. Pour obtenir plus d'information sur les aires protégées administrées par Environnement et Changement climatique Canada, veuillez communiquer avec le bureau régional.

Il est entendu que rien dans ce document ne doit être interprété de façon à porter atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Carte du refuge

  • Carte des limites du refuge d'oiseaux migrateurs du .
Description longue pour la Carte

Carte indiquant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Kendall par rapport aux Territoires du Nord-Ouest et à la baie Mackenzie. La carte indique les limites du refuge, qui renferme une partie de la baie Mackenzie et s'étend vers l'intérieur de la côte. L'échelle de la carte est en kilomètres.

La présente carte est à titre indicatif seulement et ne devrait pas servir à déterminer les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer le ROM de l'île Kendall. Veuillez noter que Google Maps constitue une source d'information complémentaire et ne représente ni la carte ni le nom officiel du site.

Tableau sommaire

Tableau sommaire du refuge d'oiseaux migrateurs de l'île Kendall
Catégorie Information
Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Territoires du Nord-Ouest
Latitude/longitude 69°20' N, 135°30' O
Superficie en hectares (ha) 61,241 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1961
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Ib - Aire de nature sauvage
Désignations supplémentaires Zone importante pour la conservation des oiseaux du delta de la rivière Mackenzie
Type d'habitat principal Plages de marée et eau libre, terres basses composées de carex de la toundra, lacs et étangs d'eau douce
Principales espèces d'oiseaux Petite Oie des neiges, Oie rieuse, Bernache du Canada , Cygne siffleur, Bernache cravant noire et Grue du Canada
Autres espèces

Oiseaux : Bécassin à long bec

Mammifères : Béluga et Grizzli

Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril(LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région des Prairies et du Nord
Propriétaire foncier Service canadien de la faune

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région des prairies et du Nord
Service canadien de la faune
Aires protégées et unité d'intendance
Unité arctique occidentale
C.P. 2310
5019, 52e Rue, 4e étage
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) X1A 2P7
Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :