Refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Shepherd

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de l'île Shepherd est situé à l'ouest de la Belle-Isle, à Terre-Neuve-et-Labrador. Il permet aux eiders de nicher et d'élever leurs oisillons.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Le refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Shepherd, une île accidentée avec des affleurements rocheux située dans le district du détroit de Belle-Isle à Terre-Neuve-et-Labrador, a été établi en 1991 afin de protéger l’eider à duvet dans cet important site de nidification. À l’instar du refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-aux-Canes, l’île Shepherd est l’un des plus importants sites de reproduction pour les eiders à duvet dans les milieux insulaires de Terre-Neuve.

Les eiders à duvet sont connus pour établir leurs colonies de nidification dans des endroits isolés. Par conséquent, ils nichent généralement sur des îles au large, ce qui limite grandement leur répartition géographique. Leurs sites de nidification préférés sont habituellement des aires ouvertes ou des endroits avec de la végétation basse. Malheureusement, depuis un certain nombre d’années, la population des eiders à duvet a considérablement diminué dans ce refuge, passant de 86 couples reproducteurs en 1988 à 2 couples en 2001. Ce nombre réduit peut être dû à leur préférence à fréquenter l’île aux Canes (île Green) située à proximité. Cependant, au cours des dernières années, les eiders nicheurs sur ces deux îles ont été menacés par des prédateurs comme le renard et l’ours blanc.

Eider à duvet
Eider à duvet
 

Le saviez-vous?

L’eider à duvet femelle tapisse son nid de plumes tirées de sa propre poitrine. Ces plumes, appelées duvet d’eider, sont récoltées depuis longtemps et sont prisées pour la chaleur qu’elles procurent dans les oreillers, les couvertures piquées, etc. La récolte de duvet d’eider se pratique encore à certains endroits, mais à une échelle plus petite et selon un mode d’exploitation durable, les plumes étant maintenant récoltées lorsque les jeunes canards ont quitté le nid.

Paysage

Cette aire protégée d’environ 16 hectares englobe l’île Shepherd. Cette masse terrestre a des côtes escarpées, mais pas verticales, qui sont fréquemment balayées par les vagues de l’eau de mer environnante. La végétation de cette île est clairsemée, constituée principalement de plantes basses éricacées (communément appelées bruyère) qui tolèrent des conditions de croissance acides, de lichen et de mousse, avec des zones limitées de spartine alterniflore et de berce laineuse.

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs de l'île-Shepherd
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de l'île Shepherd par rapport à Terre-Neuve-et-Labrador, à Bell Island et à la mer du Labrador. La carte indique les limites du refuge, en forme de carré, qui couvre l'île Shepherd ainsi qu'une partie des eaux environnantes de la mer du Labrador. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes  sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Accès au refuge

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui de l’Île-Shepherd, sont établis à la grandeur du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs durant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges soient utilisés par les oiseaux pour s’alimenter, se reposer ou nicher, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger le refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de conserver la faune qui y vit. Les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.  

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur ce qui est permis dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez visiter la section Gestion et activités du site Web. Pour en savoir plus sur le refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Shepherd, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Faits saillants sur le refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Shepherd

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Terre-Neuve-et-Labrador
Latitude et longitude 50°44' N, 55°39'40” O
Superficie 16 hectares
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1991
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Réserve naturelle intégrale (Ia) (disponible en anglais seulement)
Désignations supplémentaires Zone importante pour la conservation des oiseaux sur la côte sud de l’île Bell
Type d’habitat principal Île accidentée avec des affleurements rocheux et une végétation clairsemée; l’arrière-côte est généralement escarpée.
Principales espèces d’oiseaux Eider à duvet
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région de l’Atlantique
Propriétaire foncier Province de Terre-Neuve-et-Labrador

Liens connexes

Refuge d’oiseaux migrateurs de l’Île-Shepherd sur Google Maps (Google Maps est une source d'information complémentaire qui aide à situer le refuge d’oiseaux migrateurs et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site)

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – Région de l’Atlantique
Service canadien de la faune
Programme des aires protégées
17, allée Waterfowl
Sackville (Nouveau-Brunswick)  E4L 1G6

Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :