Refuge d’oiseaux migrateurs des Îles-de-la-Couvée

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) des Îles-de-la-Couvée à est situé le long de la Voie maritime du Saint-Laurent près de Montréal, au Québec. Il a été créé pour protéger un important site de nidification pour le goéland à bec cerclé.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Situé dans la région de Montréal, dans la voie maritime du Saint-Laurent à Brossard et à Saint‑Lambert, le refuge d’oiseaux migrateurs des Îles‑de‑la‑Couvée a été créé en 1986 afin de protéger un secteur important pour le goéland à bec cerclé.

À l’époque, l’île de la Couvée était le site de nidification de prédilection d’une grande colonie de goélands à bec cerclé. En 1994, on y a dénombré plus de 30 000 couples de l’espèce, mais trois ans plus tard, ce nombre avait baissé à 20 870, et en 2006, il ne restait plus que 9 293 couples. La population a continué de diminuer par la suite et, depuis 2009, aucune observation de nidification de l’espèce dans le refuge n’a été signalée. On croit que la population nicheuse de ce goéland a abandonné les lieux en raison de la prédation accrue par les renards. Le refuge abrite actuellement de petits nombres de carouges à épaulettes, de parulines jaunes, de bruants des prés et de bruants chanteurs.

Photo des Goélands à bec cerclé
Goélands à bec cerclé. Photo : Benoît Audet
 

Le saviez-vous?

Le goéland à bec cerclé est un oiseau très familier de la plupart des gens. Les individus de cette espèce sont à l’aise de vivre à proximité des humains, et on en voit souvent à l’intérieur des terres, près de milieux d’eau douce ou à des endroits où ils peuvent se nourrir de nos déchets. Ils retournent chaque année à l’endroit où ils sont nés pour nicher, souvent à quelques mètres de leurs nids précédents.

Paysage

Cette aire protégée de 15 hectares est constituée de l’île de la Couvée et des îlots se trouvant entre les ponts Champlain et Victoria. Étant constitué d’un terrain plutôt dénudé, le refuge abrite une végétation clairsemée dominée par la moutarde noire où poussent quelques arbres, dont les peupliers noirs. Le refuge abrite également plusieurs espèces d’arbustes, comme le sumac vinaigrier et le chèvrefeuille, qui couvrent les deux tiers de l’îlot se trouvant au nord-ouest de l’île de la Couvée.

Carte du refuge

Carte montrant l’emplacement du ROM de l'Île-de-la-Couvée
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) les Îles-de-la-Couvée par rapport au Québec, à Montréal, à l'île des Soeurs, aux îles de la Couvée, au pont Victoria, au pont Champlain, au canal de la Rive Sud et au fleuve Saint-Laurent. Le ROM se situe au nord de l'autoroute 10, au sud de l'autoroute 112 et au nord-est de l'autoroute 15. La carte indique les limites du refuge, qui est divisé en quatre zones pour couvrir les îles de la Couvée. L'échelle de la carte est en kilomètre. Les eaux permanentes, les routes ainsi que les autoroutes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge au Canada.

Accès au refuge

Les refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui des Îlesde-la-Couvée, sont établis à la grandeur du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs durant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges soient utilisés par les oiseaux pour s’alimenter, se reposer ou nicher, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment préserver l’état du refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de conserver la faune qui y vit. N’oubliez pas que les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.  

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les activités autorisées dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la page Gestion et activités du site Web. Pour en savoir plus sur le refuge d’oiseaux migrateurs des Îles‑de‑la‑Couvée, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Faits saillants concernant le refuge d’oiseaux migrateurs des Îles‑de‑la‑Couvée

Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Québec
Latitude/longitude 45° 28' 28" N 73° 30' 19" O
Superficie en hectares (ha) 15 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1986
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Réserve naturelle intégrale (Ia) (disponible en anglais seulement)
Désignations supplémentaires Zone importante pour la conservation des oiseaux Île de la Couvée
Type d'habitat principal Végétation herbacée et arbustive avec quelques arbres
Espèces clés d'oiseaux Goéland à bec cerclé
Autres espèces Oiseaux : Carouge à épaulettes, paruline jaune, bruant chanteur et bruant des prés
Mammifères : renard roux, marmotte et rat musqué
Plantes : moutarde noire, peuplier noir, sumac vinaigrier, chèvrefeuille
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune, Région du Québec

Lien connexe

Refuge d’oiseaux migrateurs des Îles‑de‑la‑Couvée sur Google Maps (Google Maps est une source d'information complémentaire qui aide à situer le refuge d’oiseaux migrateurs et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site)

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – Région du Québec
Service canadien de la faune
Section Aires protégées
801-1550, avenue d’Estimauville
Québec (Québec) G1J 0C3

Numéro sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :