Refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Haley

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Haley est situé sur la côte sud-ouest de la Nouvelle-Écosse. Il offre un habitat idéal pour le repos et la reproduction de la sauvagine.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Situé environ à mi-chemin entre le havre de Port L’Hebert et l’estuaire de la rivière Sable dans le comté de Shelburne, en Nouvelle-Écosse, le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Haley constitue une zone importante pour de nombreuses espèces d’oiseaux, particulièrement pour la bernache du Canada et le canard noir. Au début de l’automne, ces deux espèces volent vers le lac Haley à partir des havres et des estuaires d’eau salée environnants, particulièrement durant la montée des marées lorsque les sites d’alimentation sont inondés. En fait, pendant un certain nombre d’années, le lac Haley a été l’un des principaux lacs d’eau douce dans la zone à être occupé par ces oiseaux. Les relevés indiquent que jusqu’à 1 000 oiseaux peuvent être présents à n'importe quel moment au refuge, en fonction de la marée et des conditions météorologiques.

Outre l’alimentation, cette zone est grandement utilisée par la sauvagine pour se reposer (flâner) et lisser leurs plumes. En fait, ces oiseaux passent la plupart de leur temps à réaliser ces deux activités sur les corniches rocheuses du lac et sur les rochers de granite le long des rives. Le lac offre également à la sauvagine de l’eau douce et du gravier, que bon nombre d’oiseaux avalent pour les aider à digérer certains types de nourriture qui passent moins bien.

Ce refuge abrite également une petite colonie de grands hérons qui nichent sur deux des corniches rocheuses du lac Haley. Cette colonie niche dans cette région depuis 1944 et suscite un intérêt particulier, car ces oiseaux forment la seule colonie de hérons connus nichant à même le sol dans les Maritimes.

Le saviez-vous?

Bien que le grand héron niche principalement dans les grands arbres, il décide parfois de nicher à même le sol ou dans des bosquets. Les hérons mâles recueillent la majorité des matériaux de nidification (des bâtons, des herbes denses, etc.) et les présentent au fur et à mesure à la femelle qui les place de façon à former un nid, qu’elle recouvre par la suite de brindilles, de mousse et d’autres matériaux plus souples. Une fois terminé, le nid du grand héron peut atteindre jusqu’à 4 pi de diamètre et 3,5 pi de profondeur.

Grand héron
Grand héron

Paysage

Comme les terres du sud de la Nouvelle-Écosse sont surtout composées de granite, les lacs qui se trouvent dans cette région sont habituellement peu profonds et rocailleux, et le lac Haley ne fait pas exception à la règle. Ce lac de 100 ha comprend plusieurs affleurements rocheux proéminents entourés par des bancs de gravier. L’eau du lac et son substrat contiennent une faible teneur en éléments nutritifs, ce qui explique pourquoi la vie végétale dans le lac Haley est clairsemée et dispersée. Les rives du lac sont composées de gros rochers de granite entourés par des arbustes épais de myrique baumier et d’aulne rugueux. Les terrains situés sur les bordures est et ouest du lac sont escarpés et boisés.

Paysage
Paysage du refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Haley

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs du Lac-Haley
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Haley par rapport à la Nouvelle-Écosse, à Timber Island Brook, à Haley Lake Brook et au lac Haley. La carte indique les limites du refuge, qui renferme le lac Haley et une très petite parcelle des terres avoisinantes. Le ROM se situe au sud de l'autoroute 103. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes, les zones intertidales, les routes ainsi que les autoroutes sont indiquées sur la carte. Un encart sur la carte montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Accès au refuge

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui du Lac-Haley, sont créés dans l’ensemble du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs pendant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges servent de lieu d’alimentation, de repos ou de nidification, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces d’oiseaux. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger le refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de conserver la faune qui y vit. N’oubliez pas que les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.  

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur les activités permises dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Haley, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Éléments clés au sujet du refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Haley

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Nouvelle-Écosse
Latitude et longitude 43°50' N, 65°00' O
Taille 100 hectares
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1980
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Réserve naturelle intégrale (disponible en anglais seulement)
Autre désignation Fait partie de la zone importante pour la conservation des oiseaux de la rive sud (secteur de Port Joli) de la Nouvelle-Écosse
Type d’habitat principal Eau libre (99,5 %), corniches rocheuses (0,5 %)
Espèces clés d’oiseaux Canard noir, bernache du Canada et grand héron
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune – région de l’Atlantique
Propriétaire foncier Province de la Nouvelle-Écosse

Lien connexes

Refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Haley sur Google Maps (Google Maps est une source d'information complémentaire qui aide à situer le refuge d’oiseaux migrateurs et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site)

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région de l'Atlantique
Service canadien de la faune
Programme des aires protégées
17, allée Waterfowl
Sackville (Nouveau-Brunswick) E4L 1G6

Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :