Refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Mississippi

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Mississippi est situé près d'Innisville, Ontario. Elle fournit un refuge sécuritaire à beaucoup d'oiseaux.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Mississippi est situé à 20 km en amont de la ville de Carleton Place, en Ontario. Le refuge chevauche en grande partie la réserve nationale de faune du Lac-Mississippi, et ces deux zones protégées sont centrées autour de la baie McEwen, aussi connue sous le nom de « lac Mud ». Bien que ce lieu soit important pour de nombreuses espèces d’oiseaux, de reptiles, d’amphibiens et de mammifères, on sait qu’il l’est particulièrement pour les canards pendant leur migration d’automne. En effet, ces oiseaux se rassemblent dans cette zone protégée afin de s’y réfugier et ainsi de se protéger contre la pression de la chasse exercée à l’extérieur du refuge.

Pendant une migration d’automne, jusqu’à 10 000 canards peuvent passer par ce site en une seule journée. La majorité d’entre eux figure parmi les espèces suivantes :

  • canard noir
  • canard colvert
  • canard branchu
  • fuligule à collier
  • sarcelle à ailes bleues
  • sarcelle d’hiver
  •  harle couronné

Ce refuge est par ailleurs aussi régulièrement utilisé comme site de baguage de la sauvagine.

Canards branchus
Canards branchus

Paysage

La baie McEwen est située dans l’extrémité ouest du lac Mississippi, qui apparaît comme un renflement de la rivière Mississippi. Cette baie, qui est reliée au lac par le ruisseau McIntyre, s’est formée en 1980 après qu’une entreprise de meunerie ait construit un barrage 17 km en aval Carleton Place. Avant cette inondation, les terres, qui constituent de nos jours le fond des eaux de la baie McEwen, étaient composées de basses terres agricoles.

Aujourd’hui, une péninsule et une île bordent l’embouchure de la baie, et des terres agricoles s’étendent toujours le long de sa limite occidentale. La zone entourant la baie est composée d’un terrain légèrement vallonné avec une base sédimentaire. Des affleurements calcaires se sont formés dans les zones des hautes terres. La baie McEwen est en soi peu profonde, avec une profondeur moyenne d’environ 1,5 m et un fond boueux composé de débris végétatifs meubles et de limon couvrant une grande partie de sa surface. Lors des années humides, lorsque les niveaux d’eau sont élevés, le riz sauvage est souvent la végétation la plus abondante dans l’eau, où il forme d’importants massifs le long des rives de la baie et de la rivière. On trouve également des plantes aquatiques luxuriantes le long des rives entre les eaux libres et les peuplements de riz sauvage. Bien que les massettes soient également présentes dans la baie, elles poussent de manière sporadique et ne forment pas de peuplements denses. Les terres autour de la baie sont dominées par de la végétation inondée composée de saules, de cornouillers et d’érables. Dans certaines zones, cette végétation est remplacée par un marécage avec des érables argentés au niveau de la ligne des eaux. Là où les terres plus sèches entourent la baie, à l’arrière de ces bosquets denses, il y a des forêts de feuillus matures constituées d’érables, d’ormes et de frênes, ainsi que des parcelles de cèdres blancs.

Paysage
Paysage du refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Mississippi
 

Le saviez-vous?

Le lac Mississippi est le premier site canadien sur lequel on a utilisé un bateau de « faucardage ». Au début des années 1940, M. Earl Richie a décidé d’entreprendre le nettoyage des lacs remplis de mauvaises herbes sur la rivière Mississippi. Il a alors créé la Mississippi Lake Association et a amassé des fonds afin d’importer un bateau de faucardage du Wisconsin, aux États-Unis. Ce bateau de type ponton était muni de pagaies propulsées dans l’eau par un moteur qui coupaient les mauvaises herbes jusqu’à une profondeur de cinq pieds. Ce bateau s’est promené sur les lacs pendant de nombreuses années, défrichant des chemins pour les autres bateaux et assurant l’ouverture des voies navigables.

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs du Lac-Mississippi
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Mississippi par rapport à l'Ontario, au lac Mississippi, à la rivière Mississippi, à la baie McEwen et à la réserve nationale de faune (RNF) du Lac-Mississippi. La carte indique les limites du refuge, qui s'étend du lac Mississippi jusqu'à la rivière Mississippi, couvrant la baie McEwen en entier ainsi que les terres avoisinantes. Le ROM et la RNF se superposent presqu'entièrement, tous deux situés à l'est de l'autoroute 7.  L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes, les routes ainsi que les autoroutes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Planifiez votre visite

Que vous souhaitiez faire du canot ou savourer un pique-nique sur la rive, le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Mississippi est un bel endroit pour renouer avec la nature.

Les installations sur place comprennent une aire de pique-nique, une rampe de mise à l’eau, un sentier pédestre et des toilettes.

L’accès aux parties du refuge qui chevauchent la réserve nationale de faune est restreint selon la saison. L’accès public au refuge d’oiseaux migrateurs est interdit du 15 septembre au 15 décembre, sauf pour accéder directement au lac Mississippi en utilisant la rampe de mise à l’eau située sur le ruisseau McIntyre.

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui du lac Mississippi, sont créés dans l’ensemble du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs pendant les périodes critiques de leur migration. Que ces refuges servent de lieu d’alimentation, de repos ou de nidification, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces d’oiseaux. Veuillez-vous assurer d’avoir pris connaissance de la façon dont vous pouvez contribuer, en tant que visiteur, à protéger ce refuge. De plus, avant d’accéder au site, veuillez lire les restrictions, notamment celles relatives aux armes à feu et à la chasse, qui ont été mises en place afin d’assurer la conservation de la faune qui y vit. Les animaux de compagnie ne sont pas les bienvenus au sein des refuges d’oiseaux migrateurs.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur les activités permises dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Mississippi, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Éléments clés au sujet du refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Mississippi

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Région de l’Ontario
Latitude et longitude 45°03' N, 76°14' O
Taille 284 hectares
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1959
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Aire de gestion des habitats ou des espèces (disponible en anglais seulement)
Autres désignations
Type d’habitat principal Marais et eaux libres peu profondes, marécages, forêts de feuillus en milieu sec, anciennes terres agricoles et prés
Autres espèces Poissons : Perchaude, crapet-soleil, achigan à petite bouche, crapet arlequin, grand brochet et doré jaune
Reptiles et amphibiens : 14 espèces, y compris le ouaouaron, la grenouille léopard, la tortue serpentine, la tortue peinte du centre et la thamnophis
Mammifères : Castor, loutre de rivière, rat musqué, grande musaraigne, musaraigne cendrée, campagnol des prés, souris sylvestre, tamia rayé et cerf de Virginie
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Petit blongios, buse à épaulette, paruline du Canada, paruline à ailes dorées, quiscale rouilleux, tortue serpentine, tortue musquée, monarque, phégoptère à hexagones et noyer cendré
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région de l’Ontario
Propriétaires fonciers Service canadien de la faune, province de l’Ontario et propriétaires privés

Liens connexes

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – région de l’Ontario
Service canadien de la faune
Conservation des écosystèmes
4905, rue Dufferin
Toronto (Ontario)  M3H 5T4

Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Adresse électronique : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :