Refuge d’oiseaux migrateurs du lac Old Wives

Photo de Érismature rousse
Photo : © Environnement et Changement climatique Canada. Refuge d'oiseaux migrateurs du lac Old Wives.

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du lac Old Wives est situé à 35 km au sud-ouest de Moose Jaw, en Saskatchewan. Le ROM a été créé le 9 mars 1925. L'unique île permanente qui se trouve au centre du lac est protégée à titre de réserve faunique par la province de la Saskatchewan.

Le ROM est situé dans l'écorégion de prairies mixtes de la Saskatchewan. Le lac Old Wives constitue le plan d'eau récepteur d'un grand bassin versant fermé. En l'absence d'un ruisseau de déversement, une concentration de sels se forme dans le lac au fil du temps. Le niveau élevé de salinité du courant est donc trop élevé pour soutenir les poissons et empêche la croissance de nombreuses plantes aquatiques submergées. Le mouvement des vagues le long des 70 km de rivage entraine la formation de plages de gravier sablonneux, mais ne permet pas l'établissement d'une végétation émergente diversifiée. Les fluctuations du niveau d'eau donnent lieu à la formation de vastes étendues de vasières salantes au cours des années de sécheresse. L'ensemble du bassin du lac peut s'assécher complètement à la suite d'une sécheresse prolongée. L'île des baies, l'une des îles permanentes, est dominée par des plantes herbacées tolérantes au sel, dont le distichlis dressé, l'agropyre à chaumes rudes et la salicorne rouge. Les terres sèches adjacentes sont principalement composées de prairies mixtes indigènes avec une faible présence de cultures annuelles près de la rive.

Importance du refuge d'oiseaux migrateurs

Le ROM du lac Old Wives est reconnu comme zone importante pour la conservation des oiseaux par Bird Life Canada. Dans le cadre de la Loi sur les espèces en péril, le ROM protège l'habitat essentiel du Pluvier siffleur, qui est une espèce menacée. Il est également un site d'importance hémisphérique selon le Réseau de réserves pour les oiseaux de rivage de l'hémisphère occidental.

En plus d'abriter une grande population de Pluviers siffleurs des grandes plaines, le ROM procure un habitat à divers autres oiseaux de rivage. Parmi les espèces nicheuses observées pendant la migration printanière et automnale, on compte l'Avocette d'Amérique, le Pluvier kildir, la Barge marbrée, le Bécasseau sanderling, le Bécasseau semipalmé, le Chevalier grivelé, le Chevalier semipalmé et le Phalarope de Wilson. Le lac représente également une aire importante de reproduction et de mue pour le Canard colvert, le Canard chipeau, le Canard pilet, le Canard d'Amérique, le Fuligule à dos blanc, le Fuligule à tête rouge, le Petit Fuligule et l'Érismature rousse ainsi que pour un nombre plus restreint de Bernaches du Canada. Durant les haltes migratoires printanières et automnales, on peut y observer de grandes concentrations de canards et une plus petite quantité de Bernaches du Canada, d'Oies rieuses, d'Oies des neiges et de Cygnes siffleurs. En raison de son isolement, l'île des baies offre un habitat de nidification protégé au Pélican d'Amérique, au Bihoreau gris, au Grand héron, au Cormoran à aigrettes, au Grèbe élégant, au Goéland de Californie, au Goéland à bec cerclé et à la Sterne pierregarin.

Accès et activités

Les ROM ont pour objectif la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Les activités pouvant nuire aux oiseaux migrateurs, à leurs nids ou à leurs œufs sont interdites.

Les ROM peuvent être, et ont été établis sur des terres de propriété privée, provinciale, territoriale et fédérale. L'accès à chacun des ROM varie selon le site et est laissé à la discrétion du propriétaire et du gestionnaire des terres.

Dans les ROM situés sur le territoire publique fédéral, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la gestion et de la protection des oiseaux migrateurs, de leurs nids, de leurs œufs et de l'habitat. Dans les ROM situés sur le territoire publique provincial, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids, tandis que le garde-chasse en chef de la province est responsable de la gestion de l'habitat. Dans les ROM situés sur des terres de propriété privée ou municipale, Environnement et Changement climatique Canada est responsable de la protection des oiseaux migrateurs et de leurs nids. La gestion de l'habitat relève du propriétaire des terres.

L'accès du public aux ROM du lac Old Wives se fait à la discrétion des propriétaires fonciers avoisinants. Les interdictions générales en vertu du Règlement sur les refuges d'oiseaux migrateurs s'appliquent à ce site : la chasse aux oiseaux migrateurs est interdite, et nul ne doit déranger, détruire ou enlever le nid d'un oiseau migrateur, ni avoir en sa possession un oiseau migrateur vivant, une carcasse, une peau, un nid ou un œuf d'un oiseau migrateur, à moins de détenir un permis délivré par Environnement et Changement climatique Canada ou d'être autorisé par le Règlement. La possession d'armes à feu ou d'autres instruments de chasse est interdite. Il est interdit de permettre aux chiens et aux chats de courir en liberté.

Pour obtenir plus d'information concernant l'accès, les activités interdites et les permis dans les ROM, consultez la page Gestion et activités de la section Refuges d'oiseaux migrateurs. De plus amples informations sur les aires protégées administrées par Environnement et Changement climatique Canada au Québec peuvent être obtenues en communiquant avec le bureau de la région.

Il est entendu que rien dans ce document ne doit être interprété de façon à porter atteinte à la protection des droits existants -- ancestraux ou issus de traités -- des peuples autochtones du Canada découlant de leur reconnaissance et de leur confirmation au titre de l'article 35 de la Loi constitutionnelle de 1982.

Carte du refuge

  • Carte du Refuge d'oiseaux migrateurs du lac Old Wives
Description longue pour la Carte

Carte indiquant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs du lac Old Wives par rapport à la Saskatchewan, à Bishopric, à Old Wives, à l'île Sand Bar, à l'île des Baies et au lac Old Wives. La carte indique les limites du refuge, qui renferme le lac Old Wives et ses îles. L'échelle de la carte est en kilomètres.

La présente carte est à titre indicatif seulement et ne devrait pas servir à déterminer les limites juridiques. Vous pouvez aussi utiliser Google Maps pour situer le ROM du lac Old Wives. Veuillez noter que Google Maps constitue une source d'information complémentaire et ne représente ni la carte ni le nom officiel du site.

Tableau sommaire

Tableau sommaire du Refuge d'oiseaux migrateurs du lac Old Wives
Catégorie Information
Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Saskatchewan
Latitude/longitude 50°06' N, 106°00' O
Superficie en hectares (ha) 32,391 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1925
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature(UICN) IV - Aire de gestion des habitats ou des espèces
Désignations supplémentaires
Type d'habitat principal Eau libre et vasières (96 %), pré humide (3 %), îles de roches et de sable (1 %)
Principales espèces d'oiseaux Bernache du Canada, Canard colvert, Canard chipeau, Canard pilet, Canard d'Amérique, Fuligule à dos blanc, Fuligule à tête rouge, Petit Fuligule, Érismature rousse, Oie rieuse, Oie des neiges, Cygne siffleur, Pélican d'Amérique, Bihoreau gris, Grand Héron, Cormorant à aigrettes, Grèbe élégant, Goéland de Californie, Goéland à bec cerclé et Sterne pierregarin
Autres espèces Oiseaux : Avocette d'Amérique, Barge marbrée, Pluvier kildir, Chevalier semipalmé, Chevalier grivelé, Courlis à long bec, Phalarope de Wilson, Bécasseau de Wilson, Pluvier argenté, Pluvier semipalmé, Grand Chevalier, Petit Chevalier, Barge hudsonienne, Tounepierre à collier, Bécasseau maubèche, Bécasseau Sanderling, Phalarope à bec étroit, Bécassin roux, Bécasseau variable, Bécasseau semipalmé, Bécasseau minuscule, Bécasseau à croupion blanc, Bécasseau de Baird, Bécasseau à poitrine cendrée, Bécasseau à échasses, Troglodyte des marais, Paruline masquée, Carouge à épaulettes et Carouge à tête jaune
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Pluvier siffleur, Courlis à long bec (Numenius americanus) et Bécasseau maubèche
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région des Prairies et du Nord
Propriétaire foncier La province de la Saskatchewan

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada - Région des prairies et du Nord
Service canadien de la faune
Aires protégées et unité d'intendance
115, route Perimeter
Saskatoon,(Saskatchewan) S7N 0X4
Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez cocher toutes les réponses pertinentes :

Déclaration de confidentialité

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :