Refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Richardson

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Richardson est situé dans le nord de l'Alberta. Il offre un des lieux les plus important pour les espèces de la sauvagine migratrice.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Richardson, situé à 35 km au sud de Fort Chipewyan, en Alberta, fait partie du delta Paix-Athabasca. Il s’agit d’un des plus grands deltas d’eau douce au monde et constitue l’un des sites les plus importants pour la sauvagine au Canada. Il est également considéré comme une zone humide d’importance pour les oiseaux (ZICO) de calibre international, étant à la fois un site Ramsar et un site du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ce site a d’abord été proposé comme refuge par J.D. Soper en 1947 afin d’empêcher la chasse à l’oie de Ross, la région étant une aire de reproduction, de repos et d’alimentation importante pour cette espèce.

Le saviez-vous?

L’oie de Ross n’est plus une espèce dont la conservation est préoccupante puisque sa population a considérablement augmenté au cours des dernières décennies. En fait, les États-Unis ont déclaré que les oies de Ross sont en surabondance en 1999 comme le Canada l’a fait quelques années plus tard.

Oies de Ross
Oies de Ross. Photo : Kiel Drake


Bien que les niveaux d’eau du lac Richardson et d’autres lacs peu profonds dans la région offraient autrefois à la sauvagine un excellent habitat de reproduction, de repos, d’alimentation et de mue, la construction du barrage W.A.C. Bennett et du réservoir Williston en 1968 a causé une baisse importante des niveaux d’eau. Cela a entraîné la détérioration de l’habitat dans la région et, par conséquent, une présence réduite de la sauvagine.

Parmi les espèces dominantes qui continuent de nicher dans le refuge et aux environs, on retrouve des canards barboteurs surtout les canards colverts, les canards pilets, les canards d’Amérique et les canards souchets, ainsi que de plus petits nombres de canards chipeaux, de sarcelles à ailes bleues et de sarcelles à ailes vertes. Au printemps et en automne, les oies des neiges, les bernaches du Canada, les oies rieuses, les oies de Ross et les cygnes siffleurs utilisent le lac pour se reposer et se nourrir.

Parmi d’autres espèces d’oiseaux aquatiques nicheurs observées dans la région, on retrouve notamment :

  • butor d’Amérique
  • pluvier semipalmé
  • pluvier kildir
  • bécassine de Wilson
  • chevalier grivelé
  • petit chevalier
  • plongeon huard
  • grèbe esclavon
  • grèbe jougris

Différents oiseaux chanteurs (passereaux), notamment les moucherolles, les grives, les parulines et les bruants, se reproduisent également dans le refuge. Parmi les résidents courants du refuge en été, on retrouve :

  • bécasseau semipalmé
  • chevalier grivelé
  • goéland argenté
  • goéland de Californie
  • goéland à bec cerclé
  • mouette de Franklin
  • mouette de Bonaparte
  • sterne pierregarin
  • sterne arctique
  • sterne caspienne
  • guifette noire
Bernaches du Canada
Bernaches du Canada

Paysage

Le lac Richardson est peu profond (profondeur maximale de 1,5 m) et couvre plus de 70 km2. Il dispose d’un seul point d’entrée principal, la rivière Maybelle, qui se jette dans sa partie sud‑est. L’unique point de sortie du lac, situé près de son point d’entrée, est le ruisseau Jackfish, qui se déverse dans la rivière Athabasca lorsque le niveau d’eau de celle-ci est faible. Cependant, durant les périodes où le niveau d’eau de la rivière est élevé, le débit du ruisseau Jackfish peut s’inverser. Des dépôts de sable et de limon ont formé un petit delta du côté est du lac et les zones riveraines autour du lac sont composées principalement d’habitats humides.

En 2012, la province de l’Alberta a réalisé une initiative d’aménagement du territoire pour la région inférieure de la rivière Athabasca, qui propose la désignation d’une grande superficie renfermant le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Richardson comme aire protégée provinciale (Richardson Wildland Park). La province de l’Alberta a officiellement désigné ce parc d’espace naturel en 2018. Les lois et les règlements fédéraux qui s’appliquent à ce refuge d’oiseaux migrateurs ne sont pas visés par cette désignation.

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs du Lac-Richardson
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Richardson par rapport à l'Alberta, au lac Richardson, au lac Frezie et aux rivières Richardson et Athabasca. La carte indique les limites du refuge, qui renferme la majeure partie du lac Richardson et des parcelles de terres avoisinantes. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes ainsi que les routes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Accès au refuge

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui du lac Richardson, sont établis partout au pays afin de protéger les oiseaux migrateurs lors de périodes cruciales de leur migration. Que ces aires soient utilisées pour l’alimentation, le repos ou la nidification, elles jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Veuillez vous assurer de savoir comment, en tant que visiteur, vous pouvez aider à protéger ce refuge et, avant d’accéder au site, veuillez lire les restrictions, y compris celles sur les armes à feu et la chasse, qui sont en place pour conserver la faune qui le fréquente. Les animaux de compagnie sont interdits dans les refuges d’oiseaux migrateurs.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur ce qui est permis dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez visiter la section Gestion et activités du site Web. Pour en savoir plus sur le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Richardson, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Faits saillants sur le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Richardson

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Alberta
Latitude/longitude 58°24' N, 111°04' O
Superficie en hectares (ha) 10798 ha
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1949
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Aire de nature sauvage (Ib) (disponible en anglais seulement)
Désignations supplémentaires Parc d’espace naturel de Richardson (lien en anglais seulement)
Type d'habitat principal Eau libre (65%), marais/pré (15%), arbres/arbustes (20%)
Principales espèces d'oiseaux Canard colvert, canard pilet, canard d'Amérique, canard souchet, canard chipeau, sarcelle à ailes bleues, sarcelle d'hiver, oie des neiges, bernache du Canada, oie rieuse, oie de Ross et cygne siffleur
Autres espèces Oiseaux: Butor d'Amérique, pluvier semipalmé, pluvier kildir, bécassine de Wilson, chevalier grivelé, petit chevalier, plongeon huard, grèbe esclavon, grèbe jougris, bécasseau semipalmé, goéland argenté, goéland de Californie, goéland à bec cerclé, mouette de Franklin, mouette de Bonaparte, sterne pierregarin, sterne arctique, sterne caspienne et guifette noire
Poissons : Grand corégone, doré jaune, laquaiche aux yeux d'or, grand brochet
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région des Prairies
Propriétaire foncier Province de l'Alberta

Liens connexes

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – Région des prairies et du Nord
Service canadien de la faune
Aires protégées et unité d’intendance
Bureaux Eastgate
9250, 49e Avenue
Edmonton (Alberta)  T6B 1K5

Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :