Refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Saskatoon

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Saskatoon est situé près de Grande-Prairie, Alberta. Il préserve l'habitat du Cygne trompette ainsi que plusieurs espèces d'oiseaux.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Si vous parcourez 24 km au nord-ouest de Grande Prairie en Alberta, vous trouverez le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Saskatoon. Ce refuge a été créé en 1948 en raison de la reconnaissance de son importance non seulement pour la sauvagine, mais aussi pour le cygne trompette, espèce autrefois rare. Depuis, le nombre de cygnes trompettes a grandement augmenté et on peut voir ces oiseaux chaque année durant leur migration, se reproduisant et nichant au lac Little et parfois dans le plus grand bassin du lac Saskatoon lui-même.

Cygnes trompettes
Cygnes trompettes


Ce site est aussi important pour les cygnes siffleurs, ainsi que pour de nombreuses espèces de canards, notamment ceux connus pour nicher dans le refuge :

  • canard colvert
  • canard pilet
  • canard chipeau
  • canard d’Amérique
  • petit fuligule
  • fuligule à tête rouge
  • fuligule à dos blanc
  • macreuse à ailes blanches
  • fuligule à collier
  • érismature rousse
Canard d’Amérique et fuligule à tête rouge
Canard d’Amérique et fuligule à tête rouge


Parmi d’autres oiseaux aquatiques, des marais et de rivage qui nicheraient dans le refuge, on compte les espèces suivantes :

  • bernache du Canada
  • grèbe à cou noir
  • grèbe esclavon
  • sterne pierregarin
  • guifette noire
  • mouette de Franklin
  • butor d’Amérique
  • marouette de Caroline
  • carouge à épaulettes
  • carouge à tête jaune
  • quiscale rouilleux
  • pluvier kildir
  • pluvier argenté
  • chevalier grivelé

Dans la zone entourant les lacs, la végétation diversifiée représente un superbe habitat de nidification pour plusieurs espèces de bruants et d’oiseaux de proie :

  • pic flamboyant
  • pic maculé
  • pic mineur
  • tyran tritri
  • hirondelle bicolore
  • hirondelle rustique
  • mésange à tête noire
  • viréo mélodieux
  • paruline à croupion jaune
  • sturnelle de l’Ouest
  • tarin des pins
  • gélinotte huppée

Paysage

Les lacs, se trouvant dans l’écorégion de forêt boréale du nord de l’Alberta, ont des rives composées de zones boueuses et marécageuses (surtout dans les baies), de vastes étendues de plages rocailleuses et de pointes graveleuses ou jonchées de rochers. Les niveaux d’eau du lac Saskatoon sont d’une profondeur moyenne de 2,5 m et, dans le cas des deux lacs, ces niveaux dépendent entièrement des eaux de ruissellement provenant du terrain vallonné environnant puisqu’aucun ruisseau ne s’écoule dans ou hors du lac. Le lac Little était à un certain moment une grande baie dans le lac Saskatoon, mais les faibles niveaux d’eau au fil des années ont entraîné une séparation entre la baie et le plus grand lac, formant ainsi un petit lac distinct.

Le saviez-vous?

L’une des principales raisons pour lesquelles la population de cygnes trompettes a diminué en Amérique du Nord est la chasse excessive pratiquée par les premiers colons européens. Ces cygnes étaient prisés pour leurs plumes, qui étaient envoyées en Europe et utilisées pour fabriquer des accessoires de mode et des plumes pour écrire.

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs du Lac-Saskatoon
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Saskatoon par rapport à l'Alberta et aux lacs Saskatoon, Little, Bear et Cutbank. La carte indique les limites du refuge, qui renferme le lac Saskatoon et le lac Little ainsi que les terres entre ces deux lacs. Le ROM se situe à l'est de la route 724 et au nord de l'autoroute 43. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes, les eaux intermittentes, les routes ainsi que les autoroutes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Planifiez votre visite

La majorité des terres entre le lac Saskatoon et le lac Little font partie du parc provincial de l’île Saskatoon (en anglais seulement). Il est possible de voir des animaux toute l’année, mais le printemps et l’automne constituent d’excellents moments pour voir des oiseaux migrateurs à partir de la plateforme d’observation d’oiseaux, équipée d’un télescope, que vous trouverez près du lac Little. De plus, chaque mois d’avril, la Friends of Saskatoon Island Cooperating Association organise un festival des cygnes dans le parc afin de célébrer la migration printanière du cygne trompette.

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui du lac Saskatoon, sont établis partout au pays afin de protéger les oiseaux migrateurs lors de périodes cruciales de leur cycle vital. Que ces aires soient utilisées pour l’alimentation, le repos ou la nidification, elles jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger le refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de conserver la faune qui y vit. Les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.  

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur ce qui est permis dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez visiter la section Gestion et activités du site Web. Pour en savoir plus sur le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Saskatoon, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Faits saillants sur le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Saskatoon

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Alberta
Latitude et longitude 55°13' N, 119°05' O
Superficie 1 135 hectares
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1948
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Aire de gestion d’habitats ou des espèces (IV) (disponible en anglais seulement)
Désignations supplémentaires Zone importante pour la conservation des oiseaux pour les Cygnes trompettes de Grande Prairie
Type d’habitat principal Marais (32 %), eau libre (60 %), prairies/arbustes/arbres (8 %)
Principales espèces d’oiseaux Cygne trompette et cygne siffleur
Autres espèces Oiseaux : Canard colvert, petit fuligule, macreuse brune, érismature rousse, fuligule à dos blanc, canard d’Amérique, canard chipeau, fuligule à collier, petit garrot, canard pilet, fuligule à tête rouge, bernache du Canada, grèbe à cou noir, grèbe esclavon, sterne pierregarin, guifette noire, mouette de Franklin, butor d’Amérique, marouette de Caroline, carouge à épaulettes, carouge à tête jaune, quiscale rouilleux, pluvier kildir, pluvier argenté, chevalier grivelé, pic flamboyant, pic maculé, pic mineur, tyran tritri, hirondelle bicolore, mésange à tête noire, viréo mélodieux, paruline à croupion jaune, sturnelle de l’ouest, tarin des pins et gélinotte huppée
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP)

 

Quiscale rouilleux
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région des Prairies
Propriétaire foncier Province de l’Alberta

Liens connexes

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – Région des prairies et du Nord
Service canadien de la faune
Aires protégées et unité d’intendance
Bureaux Eastgate
9250, 49e Avenue
Edmonton (Alberta)  T6B 1K5

Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :