Refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Rousay-Supérieur

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Rousay-Supérieur est situé près de Yorkton, en Saskatchewan. Il offre un habitat où beaucoup d'oiseaux peuvent se nourrir, se reposer et nicher.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Rousay-Supérieur est reconnu pour être un habitat de reproduction et de mue merveilleux pour la sauvagine dans l’écorégion de la tremblaie-parc de la Saskatchewan. Situé à 6 km au sud-ouest de Yorkton, ce refuge figure parmi les cinq refuges d’oiseaux migrateurs qui ont été créés le 3 novembre 1948 pour remplacer cinq autres refuges que l’on ne jugeait plus appropriés pour servir d’habitat pour les oiseaux migrateurs en raison des conditions de sécheresse. 

Un grand nombre de canards et de bernaches du Canada nichent chaque année dans cette aire protégée et utilisent également le refuge comme lieu de repos et d’alimentation en automne. Parmi d’autres oiseaux aquatiques et de marais utilisant également cette zone comme lieu de reproduction, on compte les espèces suivantes :

  • grèbe élégant
  • grèbe à bec bigarré
  • grèbe jougris
  • marouette de Caroline
  • troglodyte des marais
  • carouge à épaulettes
  • carouge à tête jaune
Grèbe à bec bigarré
Grèbe à bec bigarré


Parmi les divers oiseaux de rivage occupant le refuge et l’éventail d’espèces dont la reproduction est confirmée ou présumée, on compte les espèces suivantes :

  • phalarope de Wilson
  • barge marbrée
  • pluvier kildir
  • bécassine de Wilson
  • maubèche des champs
  • chevalier semipalmé
  • chevalier grivelé
  • bécasseau de Baird
  • avocette d’Amérique

En été, il est possible d’observer les espèces suivantes :

  • grand héron
  • bihoreau gris
  • butor d’Amérique
  • plongeon imbrin
  • grèbe élégant
  • pélican d’Amérique
  • goéland argenté
  • goéland à bec cerclé

Lors de la migration, il est également possible d’observer les espèces suivantes :

  • pluvier semipalmé
  • grand chevalier
  • petit chevalier
  • bécassin roux
  • bécasseau à poitrine cendrée
  • bécasseau minuscule
  • chevalier solitaire
Bécassin à bec court
Bécassin à bec court

Paysage

Le lac Rousay-Supérieur fait partie d’un complexe de terres humides constitué de plans d’eau peu profonds interconnectés, dont les lacs Lower-Rousay, York, Leech et Crescent. Les niveaux d’eau du complexe fluctuent considérablement et dépendent largement du ruissellement local et de quelques ruisseaux intermittents. Le lac Rousay-Supérieur est lui-même peu profond, avec une profondeur moyenne de 0,5 m. Le refuge renferme de nombreuses baies, péninsules et îles temporaires, ainsi que plusieurs îles artificielles construites par Canards Illimités Canada.

La rive du lac est composée de carex et d’herbes de prés humides connexes, ainsi que des amas dispersés de trembles et de saules à sa périphérie. Les terres entourant le lac ont été cultivées et sont maintenant utilisées pour le pâturage, le foin et la culture céréalière.

Le saviez-vous?

On estime qu’entre 23 et 28 pour cent des zones humides du monde se situent au Canada. L’Inventaire canadien des terres humides est un outil créé en partenariat avec Canards Illimités Canada, qui cartographie, classe et cible les menaces potentielles aux zones humides de l’ensemble du pays. Ces renseignements sont très importants pour prendre des décisions éclairées au sujet de la conservation.

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs du Lac-Rousay-Supérieur
Description longue
Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) du Lac-Rousay-Supérieur par rapport à la Saskatchewan, à Vanstone, à Willow Brook, au lac Rousay et au lac Rousay-Supérieur. La carte indique les limites du refuge, qui renferme le lac Rousay-Supérieur et quelques plans d'eau avoisinants. Le ROM se situe à l'ouest de la jonstion des autoroutes 10 et 52.  L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes, les eaux intermittentes, les routes ainsi que les autoroutes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Accès au refuge

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui du lac Rousay-Supérieur, sont établis à la grandeur du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs durant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges soient utilisés par les oiseaux pour s’alimenter, se reposer ou nicher, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger le refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de conserver la faune qui y vit. Les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.  

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur les activités permises dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la section Gestion et activités du site Web. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Rousay-Suppérieur, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Éléments clés au sujet du refuge d’oiseaux migrateurs du Lac-Rousay-Supérieur

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Saskatchewan
Latitude et longitude 51°19' N, 102°58' O
Taille 518 hectares
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1948
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) IV – Aire de gestion des habitats ou des espèces (disponible en anglais seulement)
Autres désignations Aucune
Type d’habitat principal Eaux libres (55 %), marais/prés de carex (45 %)
Espèces clés d’oiseaux Bernache du Canada et canard colvert

 

Autres espèces Oiseaux : Grèbe esclavon, grèbe à cou noir, grèbe à bec bigarré, grèbe jougris, marouette de Caroline, troglodyte des marais, carouge à épaulettes, carouge à tête jaune, grand héron, bihoreau gris, butor d'Amérique, plongeon huard, grèbe élégant, pélican d'Amérique, goéland argenté, goéland à bec cerclé, phalarope de Wilson, barge marbrée, pluvier kildir, bécassine de Wilson, maubèche des champs, chevalier semipalmé, chevalier grivelé, bécasseau de Baird, avocette d'Amérique, pluvier semipalmé, grand chevalier, petit chevalier, bécasseau à poitrine cendrée, bécasseau minuscule, chevalier solitaire, et bécassin roux
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune
Propriétaire foncier Province de la Saskatchewan

Liens connexes

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada
Service canadien de la faune
Aires protégées – Région des Prairies
115, chemin Perimeter
Saskatoon (Saskatchewan)  S7N 0X4

Sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Adresse électronique : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :