Refuge d’oiseaux migrateurs de Nicolet

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de Nicolet est situé au sud de Trois-Rivières, au Québec. Plusieurs oiseaux migrateurs l'utilisent pour se nourrir, se reproduire et se reposer.

Importance du refuge : Oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Situé sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, à l’ouest de la ville de Nicolet, le refuge d’oiseaux migrateurs de Nicolet a été créé en 1982 afin de protéger les nombreuses espèces de sauvagine qui se nourrissent, se reposent et nichent dans le secteur. Au printemps, les zones inondées du refuge attirent des oies en grands nombres et une grande diversité de canards barboteurs (qui se nourrissent près de la surface de l’eau).

À l’automne, plus de 8000 canards barboteurs font halte au refuge pour se nourrir et se reposer, tout comme la bernache du Canada et plusieurs autres espèces d’oiseaux aquatiques.

De nombreuses espèces de canards nichent dans cette importante aire de nidification de la sauvagine, notamment :

  • canard branchu
  • canard noir
  • canard colvert
  • canard pilet
  • canard souchet
  • canard chipeau
  • canard d’Amérique
  • fuligule à tête rouge
  • fuligule à collier
  • sarcelle d’hiver
  • sarcelle à ailes bleues
  • érismature rousse

Les oiseaux suivants sont également observés dans le refuge, l’été :

  • pluvier kildir
  • petit Blongios
  • chevalier grivelé 
  • bécassine des marais
  • guifette noire
  • butor d’Amérique
  • bruant des marais
  • marouette de Caroline
  • paruline masquée
  • phalarope de Wilson
Image d'un petit blongios
Petit blongios. Photo : Benoît Jobin

Le saviez-vous?

Le canard branchu pond ses œufs dans un nid haut perché, en préférant la cavité d’un arbre, habituellement près d’un plan d’eau. Lorsque les canetons sont prêts à quitter le nid (généralement, entre un et quatre jours après l’éclosion), ils font un plongeon spectaculaire hors du nid, qui peut se trouver à quelques 15 m du sol, pour suivre leur mère jusqu’à l’eau.

Paysage

D’une superficie de 2937 hectares, cette aire protégée est constituée de divers types d’habitats allant   des marais aux prairies humides  et aux marécages à l’approche de la rive . Le refuge s’étend au bord du lac Saint-Pierre, un élargissement du fleuve Saint-Laurent, depuis l’île Moras à l’est jusqu’à la Longue Pointe à l’ouest, sur une largeur de 2,5 kilomètres. Le refuge se trouvant à très basse altitude, il est presque entièrement inondé durant la crue printanière.

Vue aérienne de ROM Nicolet
Refuge d’oiseaux migrateurs de Nicolet. Photo: Christine Lepage

Dominé par le scirpe fluviatile, la portion du marais la plus près du lac est essentiellement submergée. Au-delà de cette zone inondée le secteur s’assèche graduellement et laisse place à une herbaçaie riche en espèces végétales comme le calamagrostide du Canada, le phalaris roseau et des carex.. Les zones arbustives et arborescentes du refuge abritentnotamment , l’aulne rugueux,des saules et l’érable argenté. En 1988, Canards illimités a aménagé un marais de 140 hectares dans un secteur du refuge pour y améliorer l’habitat de la sauvagine.

Carte du refuge

Carte de ROM Nicolet
Carte du ROM de Nicolet
Description longue

Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de Nicolet par rapport au Québec, à Nicolet, à la rivière Nicolet et au lac Saint-Pierre (fleuve Saint-Laurent). La carte indique les limites du refuge, qui englobe une partie du lac Saint-Pierre et s'étend sur la terre ferme. Le ROM se situe à l'ouest de la route 132. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes et les routes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge au Canada.

Accès au refuge

Les refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui de Nicolet, sont établis à la grandeur du pays afin de protéger les oiseaux migrateurs durant les périodes critiques de leur cycle vital. Que ces refuges soient utilisés par les oiseaux pour s’alimenter, se reposer ou nicher, ils jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Les conditions d'accès aux refuges varient d'un site à l'autre et sont établies par le propriétaire et le gestionnaire des terres. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger les habitats du refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de préserver la faune qui y vit. N’oubliez pas que les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les activités autorisées dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez consulter la page Gestion et activités du site Web. Pour en savoir plus sur le refuge d’oiseaux migrateurs de Nicolet, veuillez communiquer avec notre bureau régional. Le refuge est en majeure partie sur la propriété du ministère de la Défense nationale.

Faits saillants concernant le refuge d’oiseaux migrateurs de Nicolet

Tableau sommaire
Désignation de l'aire protégée Refuge d'oiseaux migrateurs
Province ou territoire Québec
Latitude/longitude 46 °12' 00" N 72° 40' 00" O
Superficie en hectares (ha) 2937
Date de création (publication dans laGazette du Canada) 1982
Catégorie de gestion de l'Union internationale pour la conservation de la nature(UICN) Réserve naturelle intégrale (Ia) (en Anglais seulement)
Désignations supplémentaires
Type d'habitat principal Succession de plusieurs habitats : milieu aquatique, marais à scirpe fluviatile, marécage, arboraie et prairie humide
Espèces clés d'oiseaux Petit blongios, marouette de caroline, érismature rousse et gallinule d’Amérique
Autres espèces Oiseaux : Bernache du Canada, canard branchu, canard noir, canard colvert, canard pilet, canard souchet, canard chipeau, canard d'Amérique, fuligule à tête rouge, fuligule à collier, sarcelle d'hiver, sarcelle à ailes bleues, pluvier kildir, chevalier grivelé, bécassine de Wilson, phalarope de Wilson, guifette noire, butor d'Amérique, bruant des marais, et paruline masquée

Amphibiens/Reptiles : tortue serpentine, grenouille léopard et grenouille verte

Mammifères : raton laveur, rat musqué, lièvre d'Amérique, écureuil roux, grand polatouche et
cerf de Virginie

Plantes : scirpe fluviatile, phalaris roseau, frêne de Pennsylvanie, calamagrostide du Canada, vesce jargeau, érable argenté, aulne rugueux et saule spp.
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Petit blongios
Organisme de gestion Service canadien de la faune, Région du Québec

Lien connexe

Refuge d’oiseaux migrateurs de Nicolet sur Google Maps.
(Google Maps est une source d'information complémentaire qui aide à situer le refuge d’oiseaux migrateurs et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site.)

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – Région du Québec
Service canadien de la faune
Section Aires protégées
801-1550, avenue d’Estimauville
Québec (Québec) 
G1J 0C3

Numéro sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :