Refuge d’oiseaux migrateurs de la Rivière-Nechako

Le refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de la Rivière-Nechako est situé à l'ouest de Prince George, en Colombie-Britannique. Il offre un site de reproduction pour les bernaches et les oies.

Importance du refuge : oiseaux migrateurs et espèces sauvages

Le refuge d’oiseaux migrateurs de la Rivière-Nechako est situé dans le lit de la rivière Nechako dans les limites de la ville de Vanderhoof, à 97 km à l’ouest de Prince George, en Colombie-Britannique. Ces îles attirent chaque année un très grand nombre de Bernaches du Canada en migration qui se servent de la zone pour se reposer et ingérer des graviers. En 2016, de nombreux emplacements du refuge de la Rivière-Nechako ont été désignés comme habitat essentiel de la population de l’esturgeon blanc de la rivière Nechako, notamment la section anastomosée à Vanderhoof qui traverse une partie du refuge d’oiseaux de la rivière Nechako. Cette désignation fait partie du Programme de rétablissement de l’esturgeon blanc au Canada publié dans le Registre public des espèces en péril.

Bernaches du Canada en vol
Bernaches du Canada en vol


Dans les années 1970, le nombre de bernaches du Canada fréquentant le refuge d’oiseaux migrateurs de la rivière Nechako était en déclin constant par rapport aux 20 000 oiseaux observés à cet endroit dans la décennie précédente. A présent, on estime à environ 50 000 à 75 000 le nombre d’oies qui migrent chaque printemps en passant par le refuge et la vallée de l’Okanagan en direction du lac Williams et de leurs aires de reproduction.

Bernaches du Canada sur l’eau
Bernaches du Canada sur l’eau
 

Le saviez-vous?

De nombreux oiseaux ont une cavité musculaire à parois épaisses dans leur système digestif appelée gésier, qui est utilisée pour broyer des aliments difficiles à digérer. Les oiseaux qui mangent des aliments particulièrement coriaces avalent des cailloux ou du gravier pour faciliter le processus de broyage dans leur gésier.

Paysage

Les arbres typiques de la région sont le tremble, le pin tordu et douglas de Menzies. Les îles stables grandissent dans des forêts de peupliers, de faux-trembles et d'épinettes blanches. Les prairies ouvertes sont courantes dans la région en raison des incendies, tandis que les îles à l'intérieur du refuge sont façonnées par les variations annuelles des débits fluviaux. Les forts débits et la lourde couverture de glace ont tendance à racler certaines barres exemptes de végétation mais d'autres barres plus élevées sont recouvertes d'une végétation de tremble, de pin tordu et de douglas de Menzies; d'autres barres plus élevées sont recouvertes d'une végétation de saules et d'aulnes. Dans le périmètre humide des îles on trouve de la végétation de carex de marais, des renoncules aquatiques, des myriophylles et des potamots dans les eaux tranquilles peu profondes. Aucun marais ne s'est développé dans le refuge, mais on trouve de la végétation de carex de marais dans le périmètre humide des îles, et des renoncules aquatiques, des myriophylles et des potamots dans les eaux tranquilles peu profondes.

Carte du refuge

Carte du refuge d'oiseaux migrateurs de la Rivière-Nechako
  • Description longue

    Carte montrant l'emplacement du refuge d'oiseaux migrateurs (ROM) de la Rivière-Nechako par rapport à la Colombie-Britannique, à Vanderhoof et à la rivière Nechako. La carte indique les limites du refuge, qui renferme une partie de la rivière Nechako, quelques îles et des parcelles de terre adjacentes. L'échelle de la carte est en kilomètres. Les eaux permanentes ainsi que les routes sont indiquées sur la carte. Un médaillon montre l'emplacement du refuge dans le Canada.

Accès au refuge

Des refuges d’oiseaux migrateurs, comme celui du havre de la rivière Nechako, sont établis pour la protection et la conservation des oiseaux migrateurs. Que ces aires soient utilisées pour l’alimentation, le repos ou la nidification, elles jouent un rôle important dans la survie de nombreuses espèces. Le refuge d’oiseaux migrateurs de la Rivière-Nechako est situé sur des terres privées. Veuillez noter que les propriétaires de ces terres peuvent restreindre l’accès au refuge. Veuillez-vous assurer de savoir comment protéger le refuge et veuillez lire les restrictions (notamment en ce qui concerne les armes à feu et la chasse) qui s’y appliquent afin de conserver la faune qui y vit. N’oubliez pas que les chats et les chiens ne peuvent circuler librement dans les refuges d’oiseaux migrateurs.

Si vous souhaitez obtenir de plus amples renseignements sur ce qui est permis dans les refuges d’oiseaux migrateurs, veuillez visiter la section Gestion et activités du site Web. Pour en savoir plus sur le refuge d’oiseaux migrateurs de la Rivière-Nechako, veuillez communiquer avec notre bureau régional.

Faits saillants sur le refuge d’oiseaux migrateurs de la Rivière-Nechako

Désignation de l’aire protégée Refuge d’oiseaux migrateurs
Province ou territoire Colombie-Britannique
Latitude et longitude 54° 01' N, 124° 02' O
Superficie 180 hectares
Date de création (publication dans la Gazette du Canada) 1944
Catégorie de gestion de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Sans objet
Désignations supplémentaires Aucune
Type d’habitat principal Rivière ouverte (65 %), eaux arrêtées peu profondes (20 %), îles avec arbustes riverains (15 %), barres de gravier/limon (environ 1 %)
Principales espèces d’oiseaux Bernache du Canada
Espèces inscrites sous la Loi sur les espèces en péril (LEP) Aucune
Organisme de gestion Service canadien de la faune, région du Pacifique
Propriétaires fonciers Province de la Colombie-Britannique et propriétaire privé

Liens connexes

La rivière Nechako sur Google Maps (Google Maps est une source d'information complémentaire qui aide à situer le refuge d’oiseaux migrateurs et ne remplace en aucun cas ni la carte ni le nom officiel du site)

Coordonnées

Environnement et Changement climatique Canada – Région du Pacifique et du Yukon
Service canadien de la faune
Conservation des écosystèmes
5421, chemin Robertson
Delta (Colombie-Britannique)  V4K 3N2

Ligne sans frais : 1-800-668-6767 (au Canada seulement)
Courriel : ec.enviroinfo.ec@canada.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :