La Tourte voyageuse, une espèce disparue, est ramenée à la vie grâce aux nouveaux investissements du gouvernement du Canada dans des techniques scientifiques de pointe

Communiqué de presse

Le 1er avril 2019 – Gatineau (Québec)

Le gouvernement du Canada utilise de nouvelles méthodes scientifiques expérimentales pour ramener à la vie la Tourte voyageuse, une espèce disparue.

La Tourte voyageuse était autrefois l’oiseau le plus abondant en Amérique du Nord. Elle est disparue en 1914 en raison de pratiques de chasse extrêmes et est devenue le symbole d’une extinction massive causée par les humains.

Des paléontologues ont récemment découvert des ossements de Tourte voyageuse dans l’aire protégée Edéhzhíe, la plus récente aire protégée autochtone du Canada située dans les Territoires du Nord-Ouest. Grâce aux nouvelles méthodes scientifiques et nombreuses consultations avec nos partenaires autochtones, les scientifiques croient avoir fait une percée en ramenant la Tourte voyageuse disparue à la vie.

Ils ont combiné l’ADN de l’espèce à celui du dinosaure Archéoptéryx pour incuber la première couvée d’œufs. Ces œufs ont été transportés vers un lieu de nidification spécialement conçu à cet effet situé dans les champs de café biologique cultivé à l’ombre d’Edéhzhíe.

De plus, dans le but de préserver l’intégrité de l’aire protégée Edéhzhíe, le gouvernement du Canada créera à l’intérieur du parc une zone entourée de barrières de métal et y établira des laboratoires où des espèces dangereuses disparues depuis longtemps seront incubées.

« Nous sommes convaincus que d’ici quelques semaines seulement nous assisterons au retour de la Tourte voyageuse disparue », affirme Lah Pognes-Tu.

Levez les yeux vers le ciel et vous pourriez apercevoir des Tourtes voyageuses nord-américaines, et ce, plus vite que vous ne le pensez!

Faits en bref

  • Les scientifiques ont découvert des différences marquées entre l’Archéoptéryx et les oiseaux d’aujourd’hui.
  • La Tourte voyageuse présente un dimorphisme sexuel par sa taille et sa couleur.
  • Le dernier nid de Tourte voyageuse contenant des œufs a été prélevé dans la nature en 1895, près de Minneapolis.
  • Les Tourtes voyageuses se reproduisaient principalement dans la région des Grands Lacs.

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Environnement et Changement climatique Canada
819-938-3338 ou 1-844-836-7799 (sans frais)
ec.media.ec@canada.ca

Page Twitter d’Environnement et Changement climatique Canada

Page Facebook sur l’environnement et les ressources naturelles au Canada

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :