Analyse comparative entre les sexes plus 2018-19

Renseignements généraux

Structures de gouvernance « Sans objet »
Le sexe est une considération clé dans la réponse biochimique aux médicaments, qui est différente pour les hommes et les femmes, et doit être pris en compte en ce qui concerne l’innocuité, l’efficience et l’efficacité des médicaments. Pour certains médicaments, il est plus bénéfique pour les femmes de prendre une dose plus faible que la dose complète pour les hommes, ce qui a le potentiel d’influencer les prix. Le CEPMB réglemente le prix de chaque médicament breveté, y compris la concentration de chaque forme posologique de tous les médicaments brevetés vendus au Canada. Aucune distinction n’est faite en fonction de l’ACS+ du patient, car ces renseignements ne sont pas disponibles.
Ressources humaines « Sans objet »
L’examen des prix des médicaments brevetés ne tient pas compte de l’ACS+ du patient qui consomme le médicament. Il est donc inutile d’allouer des ressources à une analyse comparative entre les sexes plus.
Initiatives majeures : résultats obtenus « Sans objet »
L’examen des prix des médicaments brevetés ne tient pas compte de l’ACS+ du patient qui consomme le médicament. Il est donc inutile d’allouer des ressources à une analyse comparative entre les sexes plus.
Capacité d’établissement de rapports et données « Sans objet »
L’examen des prix des médicaments brevetés ne tient pas compte de l’ACS+ du patient qui consomme le médicament. Il est donc inutile d’allouer des ressources à une analyse comparative entre les sexes plus.

Conformément à l’engagement renouvelé du gouvernement fédéral à l’égard de l’intégration de l’analyse comparative entre les sexes plus dans l’élaboration des politiques, des programmes et de la législation, le CEPMB s’est penché sur l’incidence des prix des médicaments sur le sexe et le genre. Les différences liées au sexe et au genre sont des facteurs importants concernant l’accessibilité, l’abordabilité et l’utilisation appropriée des médicaments d’ordonnance et les instruments médicaux. Les différences entre les rôles et les revenus des hommes et des femmes et leur utilisation des services de soins de santé peuvent avoir une incidence sur l’accès aux médicaments et à l’assurance-maladie, les habitudes de prescription et la consommation de drogues et pourraient avoir d’importantes répercussions sur la santé et le mieux-être.

Les différences liées au sexe et au genre sont des facteurs importants concernant l’accessibilité, l’abordabilité et l’utilisation appropriée des médicaments d’ordonnance et les instruments médicaux. Les différences entre les rôles et les revenus des hommes et des femmes et leur utilisation des services de soins de santé peuvent avoir une incidence sur l’accès aux médicaments et à l’assurance-maladie, les habitudes de prescription et la consommation de drogues et pourraient avoir d’importantes répercussions sur la santé et le mieux-être.

Dans le contexte du système mixte de couverture des médicaments par des régimes privés et publics, où des dépenses non remboursées pour les primes, les franchises, les quotes-parts et les achats directs sont courantes, le statut économique est un déterminant clé de l’accessibilité et de l’abordabilité. Bien que l’écart salarial se soit rétréci, et que l’incidence du faible revenu ait diminué au cours des trois dernières décennies, les revenus des femmes demeurent inférieurs à ceux des hommes dans tous les groupes d’âge et les familles monoparentales ayant à leur tête une femme ont toujours le revenu moyen le plus faible de tous les types de famille.

On estime que 20 % des Canadiens ne sont pas suffisamment assurés ou n’ont pas d’accès efficace à une couverture pour les médicaments d’ordonnance, privé ou public, et les femmes sont moins susceptibles que les hommes d’avoir un tel accès, peut-être parce qu’elles sont plus susceptibles d’avoir un emploi à temps partiel qui n’offre pas d’avantages sociaux (tout en reconnaissant que certaines personnes sont couvertes par le régime financé par l’employeur d’un membre de la famille).

Le sexe est un élément clé dans la réponse biochimique aux médicaments qui est différente pour les hommes et les femmes, et doit être pris en considération en ce qui a trait à l’innocuité et à l’efficacité des médicaments. Pour certains médicaments, une plus petite dose chez les femmes est plus bénéfique qu’une dose complète chez les hommes. Ceci a le potentiel d’influer sur les prix. Les femmes sont sous-représentées dans les essais cliniques ce qui donne lieu à des données insuffisantes sur les risques, les bienfaits et l’utilisation optimale.

Les prix moins élevés des médicaments et les économies connexes pour tous les payeurs profiteront aux hommes et aux femmes directement par la réduction des dépenses et indirectement par des réinvestissements dans le système de santé et un accès amélioré à de meilleurs soins. Toutefois, puisque les revenus des femmes demeurent inférieurs à ceux des hommes dans tous les groupes d’âge au Canada, les prix moins élevés pourraient avoir un effet bénéfique accru pour les femmes.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :