Demandeurs manquants en 2020 : Qui  n'a pas fait de demande de remboursement au Canada pendant la première année de  la pandémie de COVID-19 et qu'est-ce que cela signifie pour les assureurs  publics et privés?

Version PDF (486 Ko)

Étienne Gaudette, Ph. D., et Yvonne Zhang, MA

Introduction

Contexte

La pandémie de COVID-19 et les initiatives de santé publiques visant à l’endiguer ont entraîné de multiples changements au niveau de l’adhésion aux régimes d’assurance et des demandes de remboursement présentées par les bénéficiaires en 2020. Les régimes d’assurance publics et privés ont tous deux été touchés par ces changements.

Objectif

La présente étude vise à attirer l’attention sur la forte baisse du nombre de demandeurs observée en 2020 au Canada, et à examiner si les « demandeurs manquants » de 2020 pourraient avoir une incidence sur les demandes de remboursement de médicaments et les dépenses en médicaments pour les années à venir.

Approche

L’analyse se concentre sur les données annuelles des régimes publics et privés d’assurance-médicaments entre 2015 et 2020, et étudie les variations du nombre de demandeurs en 2020 comparativement aux années précédentes par régime public ou privé, par groupe d’âge et par niveau de dépenses. L’analyse présente également les catégories thérapeutiques qui ont connu les baisses les plus marquées quant au nombre de demandes de remboursement présentées en 2020.

Données

Données des régimes d’assurance publics : Les agrégats annuels des régimes publics d’assurance-médicaments affiliés ont été compilés avec la base de données Système national d’information sur l’utilisation des médicaments prescrits (SNIUMP), qui représente environ sept millions de bénéficiaires actifs couverts par les régimes publics. Les régimes publics d’assurance-médicaments de la Colombie-Britannique, de l’Alberta, de la Saskatchewan, du Manitoba, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse, de l’Île du Prince Édouard et de Terre-Neuve ont été inclus dans l’analyse.

Données des régimes d’assurance privés : Les données annuelles agrégées de la base de données du régime d’assurance-médicaments privé IQVIA ont été utilisées pour l’analyse. Cette base de données renferme des données sur les demandes de remboursement réglées qui ont été recueillies auprès d’un vaste échantillon de régimes privés d’assurance-médicaments du Canada à paiement direct, représentant l’ensemble des provinces et des territoires. Selon les estimations d’IQVIA, cette base de données représente 85,7 % du marché des régimes privés d’assurance du Canada à paiement direct.

Définitions : Un réclamant est une personne dont au moins une demande de remboursement de médicaments sur ordonnance a été acceptée au cours d’une année donnée. Les données annuelles des régimes d’assurance publics étaient regroupées selon l’exercice (d’avril à mars), tandis que les données des régimes d’assurance privés étaient disponibles selon l’année civile (de janvier à décembre). Les catégories thérapeutiques sont définies conformément au deuxième niveau du Système de classification anatomique, thérapeutique et chimique (ATC) de l’Organisation mondiale de la Santé.

Exclusions : Étant donné que des changements à la conception ont eu une incidence sur l’admissibilité aux régimes publics pour les demandeurs de l’Ontario de moins de 25 ans au cours de la période d’étudeNote de bas de page 1, ceux-ci ont été exclus des figures 1 et 2. Pour la même raison, les données concernant les demandeurs de l’Ontario par niveau de dépenses et celles concernant les demandes de remboursement en Ontario ont été respectivement exclues des figures 3 et 4, car elles n’étaient pas ventilées selon le groupe d’âge pour les régimes d’assurance privés et ont subi les effets des modifications touchant l’admissibilité. Les demandeurs pour lesquels le groupe d’âge était inconnu ont été exclus de la figure 2. Les demandes de remboursement concernant des vaccins ont été exclues des données relatives aux régimes d’assurance publics dans toutes les analyses en raison de différences à cet égard dans les rapports des différentes administrations.

Résultats

La baisse de demandeurs observée en 2020 était atypique.

Figure 1 : Nombre de demandeurs des régimes publics et privés d’assurance-médicaments au Canada, de 2015 à 2020 Figure 1
Description de la figure

Ce diagramme à barres empilées indique le nombre annuel de demandeurs pour les régimes d’assurance-médicaments privés et publics au Canada, de 2015 à 2020. Les résultats mettent en évidence une baisse des demandeurs dans les deux catégories entre 2019 et 2020. Il y a eu une baisse de 1,7 % (90 000) des demandeurs pour les régimes publics entre 2019 et 2020, et une baisse de 6,6 % (830 000) des demandeurs pour les régimes privés au cours de la même période.

Année Nombre de demandeurs pour les régimes publics, en millions Nombre de demandeurs pour les régimes privés, en millions Nombre total de demandeurs, en millions

2015

4,9

11,1

16,0

2016

5,0

11,4

16,4

2017

5,1

11,9

17,0

2018

5,2

12,3

17,5

2019

5,4

12,6

18,0

2020

5,3

11,8

17,1

Qui étaient les demandeurs manquants?

Figure 2 : Demandeurs des régimes d’assurance-médicaments publics et privés au Canada par groupe d’âge, de 2015 à 2020 Figure 2
Description de la figure

Ce graphique linéaire en deux parties illustre les variations dans le nombre de demandeurs pour les régimes d’assurance-médicaments publics et privés au Canada par groupe d’âge, de 2015 à 2020. Les trois groupes d’âge sont les suivants : moins de 25 ans; de 25 à 64 ans; 65 ans et plus. L’analyse est effectuée de manière distincte pour les demandeurs des régimes publics et privés.

Groupe d’âge 2015 2016 2017 2018 2019 2020 Écart total de 2019 à 2020 Variation en pourcentage de 2019 à 2020
Demandeurs pour les régimes publics

Moins de 25 ans

243 668

239 397

225 723

225 120

233 446

184 852

-48 600

-20,8 %

De 25 à 64 ans

1,3 million

1,3
million

1,3 million

1,3 million

1,3 million

1,2 million

-94 400

-7 %

65 ans et plus

3,4 millions

3,4
millions

3,5 millions

3,7 millions

3,8 millions

3,9 millions

53 200

1,4 %

Demandeurs pour les régimes privés

Moins de 25 ans

1,9 million

2,0
millions

2,0 millions

2,0 millions

2,1 millions

1,7 million

-307 000

-14,9 %

De 25 à 64 ans

8,5 millions

8,7
millions

9,0 millions

9,2 millions

9,5 millions

8,9 millions

-578 600

-6,1 %

65 ans et plus

927 860

981 667

1,1 million

1,2 million

1,3 million

1,3 million

32 200

2,5 %

 

Figure 3 : Demandeurs des régimes d’assurance-médicaments publics et privés au Canada par niveau de dépenses, de 2015 à 2020 Figure 3
Description de la figure

Ce graphique linéaire en deux parties illustre les variations dans le nombre de demandeurs pour les régimes d’assurance-médicaments publics et privés au Canada par niveau de dépenses, de 2015 à 2020. Les niveaux de dépenses sont les suivants : moins de 5 000 $; de 5 000 $ à 9 999 $; plus de 10 000 $. Les deux sections du graphique linéaire présentent une comparaison des mêmes niveaux de dépenses pour les demandeurs des régimes publics et privés.

Niveau de dépenses 2015 2016 2017 2018 2019 2020 Écart total de 2019 à 2020 Variation en pourcentage de 2019 à 2020
Demandeurs pour les régimes publics

Moins de 5 000 $

2,1 millions

2,1 millions

2,1 millions

2,1 millions

2,2 millions

2,1 millions

-70 900

-3,2 %

De 5 000 $ à 9 999 $

56 104

54 659

56 757

53 422

58 653

66 287

7 600

13 %

10 000 $ et plus

47 899

49 969

55 686

62 598

67 449

71 976

4 500

6,7 %

Demandeurs pour les régimes privés

Moins de 5 000 $

7,1 millions

7,2 millions

7,6 millions

7,8 millions

8,0 millions

7,5 millions

-553 500

-6,9 %

De 5 000 $ à 9 999 $

61 157

63 840

68 056

70 072

77 732

89 094

11 400

14,7 %

10 000 $ et plus

48 721

52 940

57 820

62 277

68 886

76 721

7 800

11,3 %

Une baisse importante du nombre de demandes de remboursement a été observée pour certaines catégories thérapeutiques.

Figure 4 : Cinq principales catégories thérapeutiques pour lesquelles la plus importante baisse de demandes de remboursement a été observée pour les assureurs publics et privés entre 2019 et 2020 Figure 4

Remarque : Seules les catégories où plus de 10 000 demandes de remboursement avaient été enregistrées en moyenne par année pendant la période prépandémique (2015-2019) ont été retenues. Toutes les baisses indiquées étaient supérieures à 1,96 fois l’écart-type observé pendant la période précédant la pandémie.

Description de la figure

Ce graphique linéaire en deux parties illustre les cinq grandes catégories thérapeutiques pour lesquelles la plus importante baisse de réclamations a été observée entre 2019 et 2020, pour les assureurs publics et pour les assureurs privés. Seules les catégories où plus de 10 000 réclamations avaient été enregistrées en moyenne par année pendant la période prépandémique (2015-2019) ont été retenues. Toutes les baisses indiquées sont supérieures à 1,96 fois l’écart-type observé pendant la période précédant la pandémie.

Assureurs publics

Catégorie thérapeutique Pourcentage de variation entre 2019 et 2020

Ectoparasiticides

-21,8 %

Antibactériens à usage systémique

-21,2 %

Préparations stomatologiques, préparations pour la bouche, dentifrices médicinaux, etc.

-16,6 %

Antimycobactériens

-15,2 %

Antibiotiques et agents chimiothérapeutiques à usage dermatologique

-9,6 %

Assureurs privés

Catégorie thérapeutique Pourcentage de variation entre 2019 et 2020

Préparations pour la toux et le rhume

-61,4 %

Ectoparasiticides

-45,6 %

Antiprotozoaires

-31,3 %

Antibactériens à usage systémique

-29,1 %

Vaccins

-26,2 %

Conclusions

Avec le début de la pandémie de COVID-19, près d’un million de Canadiens de moins ont présenté une demande de remboursement de médicaments de 2019 à 2020. Une baisse du nombre de demandeurs a été constatée tant dans les régimes d’assurance publics que privés.

Les groupes de demandeurs affichant des baisses étaient situés sous l’âge de la retraite et affichaient des niveaux de dépenses plus faibles. Les catégories thérapeutiques ayant affiché les plus fortes baisses de demandes de remboursement étaient associées à des maladies aiguës plutôt qu’à des maladies chroniques.

On s’attend à ce que le nombre de demandeurs augmente à mesure que les restrictions de santé publique seront levées et que les besoins urgents non liés à la COVID reviendront aux niveaux prépandémiques.

Notes

Note 1

Gouvernement de l’Ontario. (27 avril 2017) L’Ontario fournira des médicaments sur ordonnance gratuits pour les enfants et les jeunes [Communiqué de presse]. Consulté à : https://news.ontario.ca/fr/release/44530/lontario-fournira-des-medicaments-sur-ordonnance-gratuits-pour-les-enfants-et-les-jeunes.

Retour à la référence de la note de bas de page 1

Limites de l’étude

Toutes les analyses effectuées étaient de type observationnel et ne peuvent fournir d’information sur l’effet de causalité de la pandémie de COVID-19. Deux régimes d’assurance publics ont été exclus de l’analyse. La Régie de l’assurance maladie du Québec ne figure pas dans les données du SNIUMP, et aucune donnée concernant le Programme des services de santé non assurés n’était disponible pour l’exercice 2020-2021.

Aucune donnée n’était disponible pour étudier les personnes inscrites aux régimes d’assurance publics et privés au cours de la période visée. Pour cette raison, les analyses n’ont pas permis d’établir une distinction entre les variations du nombre de demandeurs et de demandes de remboursement en raison de l’admissibilité ou de l’inscription (p. ex. en raison d’une perte d’emploi) et les variations attribuables à l’utilisation.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :