Le gouvernement du Canada annonce la conclusion d’une entente avec la Fondation canadienne des femmes et Hébergement femmes Canada en vue du financement de l’aide aux personnes victimes de violence fondée sur le sexe

Communiqué de presse

17 décembre 2020 – Ottawa (Ontario) – Femmes et Égalité des genres Canada

Partout au Canada, des organisations qui offrent des services aux femmes et aux enfants victimes de la violence fondée sur le sexe (VFS) sont confrontées à des circonstances exceptionnelles, car la violence faite aux femmes et aux filles, et en particulier la violence familiale, s’est intensifiée à cause de la pandémie de COVID-19. Alors que les mesures de santé publique sont étendues pour contenir la propagation du virus, les femmes victimes de la violence se retrouvent isolées des personnes qui peuvent les aider et la demande de soutien communautaire a augmenté en conséquence. Le 2 octobre 2020, en réponse à cette demande accrue, le gouvernement du Canada a annoncé un financement supplémentaire pouvant atteindre 50 millions de dollars à plus de 1000 organismes qui offrent des services aux femmes et aux enfants victimes de la violence fondée sur le sexe, ce qui porte le financement d’urgence total de ces organismes à 100 millions de dollars.

Aujourd’hui, l’honorable Maryam Monsef, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural, a annoncé qu’une entente avait été conclue avec Hébergement femmes Canada et la Fondation canadienne des femmes pour verser jusqu’à 36,3 millions de dollars du financement d’octobre 2020 aux maisons d’hébergement pour femmes, aux centres d’aide aux victimes d’agressions sexuelles et aux autres organismes qui offrent des soutiens et des services aux femmes victimes de la violence.

Ce financement continuera d’aider à répondre aux besoins immédiats des organismes qui fournissent un éventail de soutiens et de services aux victimes de la violence fondée sur le sexe, tels que des lignes d’assistance d’urgence, des centres de crise et de ressources, des services de consultation psychologique, des interventions en cas de crise, des services offerts sans rendez-vous et des groupes de soutien. Il peut être utilisé, par exemple, pour acheter de l’équipement de protection, garder les enfants, aider les femmes à trouver une autre forme d’hébergement et accroître la couverture et la capacité du personnel. Il est distribué dans les provinces et les territoires à l’extérieur du Québec de la manière suivante :

  • 15,7 millions de dollars pour Hébergement femmes Canada :
    • 6,8 millions de dollars pour les maisons d’hébergement non autochtones;
    • 8,9 millions de dollars pour les maisons d’hébergement autochtones hors réserve.

  • 20,6 millions de dollars pour la Fondation canadienne des femmes :
    • un million de dollars pour les centres d’aide aux victimes d’agressions sexuelles;
    • 19,6 millions de dollars pour les organismes de femmes et d’autres organismes qui offrent d’importants soutiens et services aux femmes victimes de la VFS. Ce financement sera distribué à la suite d’un processus d’inscription ouvert par la Fondation canadienne des femmes. Pour de plus amples informations, visitez le site www.canadianwomen.org/fr/subventions-securite-fortes.

De plus, jusqu’à cinq millions de dollars sur les 50 millions de dollars annoncés en octobre appuieront la mobilisation d’organismes locaux et communautaires pour mieux coordonner et soutenir leur important travail.

Le gouvernement du Canada travaille également à l’heure actuelle avec le gouvernement du Québec à la conclusion d’une entente de versement de fonds visant à soutenir des organismes du Québec.

Aujourd’hui, la ministre Monsef annonce également la composition d’un  Conseil consultatif renouvelé qui la conseillera sur les questions liées à la violence fondée sur le sexe, y compris l’élaboration d’un Plan d’action national pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe au Canada.

Citations

« L’épidémie de COVID-19 a gravement touché les personnes les plus vulnérables, notamment les femmes et les enfants victimes de la violence, mais il ne peut y avoir de rétablissement complet de cette pandémie que si les femmes sont en sécurité et travaillent, et que si l’on prend soin de leurs familles. Les fonds d’urgence de 100 millions de dollars que notre gouvernement a fournis aideront les organismes de première ligne à garder leurs portes ouvertes aux personnes qui ont besoin de leurs services et à poursuivre leur travail qui permet de sauver des vies en cette période difficile. Sachez qu’une aide est offerte aux personnes confrontées à la violence à la maison.  Notre gouvernement a financé plus de

1 500 organismes de femmes et organismes œuvrant en faveur de l’égalité depuis 2015, y compris, plus récemment, 63 organismes qui recevront du financement pour appuyer les personnes ayant survécu à la traite de personnes. »

L’honorable Maryam Monsef, C.P., députée
Ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural

« Même avant la pandémie de COVID-19, la violence fondée sur le sexe, y compris les sévices et l’exploitation sexuels et la violence entre partenaires intimes, était beaucoup trop répandue au Canada. Cette période sans précédent a créé des défis que beaucoup d’organismes ne pouvaient pas gérer seuls. Grâce à ce financement, les femmes et les filles dans le besoin peuvent continuer à compter sur des services offerts en temps opportun qui sauveront des vies. »

Paulette Senior, présidente et chef de la direction
Fondation canadienne des femmes

« Les maisons d’hébergement pour femmes et les maisons de transition travaillent depuis des décennies à aider les femmes et les enfants victimes de la violence, souvent avec des fonds limités. Nous savons que les taux et la gravité de la violence familiale ont augmenté pendant la pandémie de COVID-19, alors que les maisons d’hébergement ont besoin d’un soutien accru rien que pour garder leurs portes ouvertes. Ce financement contribuera à faire en sorte que leur travail qui sauve des vies puisse se poursuivre. »

Lise Martin, directrice générale
Hébergement femmes Canada

Faits en bref

  • Le financement annoncé aujourd’hui s’ajoute à la stratégie fédérale visant à prévenir et à contrer la VFS – un investissement de 200 millions de dollars de 2017-2018 à 2022-2023, plus 40 millions de dollars par année au cours des années ultérieures.

  • Dans le cadre de la stratégie fédérale, Femmes et Égalité des genres Canada (FEGC) a créé le Centre du savoir sur la violence fondée sur le sexe, une source d’information en ligne sur la recherche, les données et les pratiques prometteuses. Le Centre du savoir a pour but d’éclairer des approches coordonnées et fondées sur des données probantes pour prévenir et contrer la VFS partout au Canada.

  • Comprendre les expériences de la VFS partout au pays est essentiel pour éliminer la VFS et mieux soutenir les personnes qui ont été victimes de la violence. En 2019 et 2020, le gouvernement du Canada a publié les données de deux nouvelles enquêtes nationales sur la VFS au Canada et les expériences de la VFS des étudiantes et étudiants de niveau postsecondaire.

  • Depuis 2018, FEGC a fourni près de 17 millions de dollars à 54 organismes pour combler les lacunes dans les soutiens offerts aux personnes survivantes autochtones et des groupes mal desservis au Canada. De plus, FEGC a fourni près de deux millions de dollars à des organismes pour la mise au point de ressources et d’outils pour aider les établissements d’études postsecondaires à lutter contre la VFS sur les campus de partout au Canada.

  • Depuis 2015, le gouvernement du Canada a aidé un million de Canadiennes et de Canadiens à accéder à un logement sûr et abordable, y compris en créant ou en améliorant près de 7 000 unités qui offrent un logement sécuritaire aux personnes qui ont survécu à la violence familiale.

  • Depuis 2014, l’exploitation des enfants en ligne a augmenté de 1 106 pour cent. Pour lutter contre l’exploitation sexuelle des enfants en ligne, la GRC a investi trois millions de dollars pour renforcer les services d’application de la loi. De plus, Sécurité publique Canada a investi 2,8 millions de dollars pour sensibiliser le public et protéger les enfants de l’exploitation. 

  • Depuis mars 2020, le gouvernement du Canada a distribué cinquante millions de dollars en financement à plus de mille maisons d’hébergement, centres d’aide aux victimes d’agressions sexuelles et organismes qui offrent des soutiens aux femmes et aux enfants victimes de la violence.

Liens connexes

Personnes-ressources

Marie-Pier Baril
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et du Développement économique rural
613-295-8123

Relations avec les médias
Femmes et Égalité des genres Canada
1-855-969-9922

Suivez Femmes et Égalité des genres Canada :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :