Soutenir les collectivités autochtones pour faire progresser l’égalité des genres 

Communiqué de presse

Le 21 janvier 2022 — Ottawa (Ontario) — Femmes et Égalité des genres Canada

Les femmes, les filles et les personnes bispirituelles autochtones ainsi que toutes les personnes LGBTQQIA+ autochtones ont le droit de vivre en sécurité et de pouvoir saisir toutes les occasions de participer pleinement à la vie économique, sociale et culturelle. Le gouvernement du Canada continue d’aider les communautés autochtones à faire progresser la réconciliation et à atteindre l’équité pour tous les peuples autochtones.

Aujourd’hui, l’honorable Marci Ien, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse, a annoncé un investissement de plus de 14 millions de dollars pour financer 34 projets visant à soutenir les femmes autochtones en améliorant leur participation économique, en renforçant leur leadership dans divers secteurs, ainsi qu’en prévenant et à éliminant la violence fondée sur le sexe. En plus de favoriser la réconciliation et les approches axées sur la distinction en ce qui a trait aux femmes et aux filles autochtones, ces projets viseront à éliminer les obstacles intersectionnels à l’égalité auxquels font face de nombreuses collectivités.

De plus, la ministre Ien a rencontré deux organismes communautaires qui favorisent l’apprentissage des personnes autochtones et renforcent leur pouvoir d’agir.

  • La First Peoples House of Learning de l’Université Trent a présenté son projet, qui permettra de créer un modèle de formation interactive et expérientielle dirigée par des femmes autochtones. Le projet fera également connaître les nombreuses façons dont les préjugés inconscients rendent les femmes autochtones plus vulnérables à la violence fondée sur le sexe. L’organisme a reçu un financement de plus de 491 000 $.
  • L’Association nationale des sociétés autochtones de financement a discuté du renforcement des capacités de son réseau d’institutions financières autochtones (IFA). Le réseau fera la promotion de l’égalité des genres et s’attaquera aux obstacles à l’entrepreneuriat auxquels font face les femmes autochtones en offrant de la formation. Il lancera également une campagne nationale visant à accroître la représentation de plusieurs entrepreneures autochtones et à sensibiliser la population aux obstacles auxquels elles font face. L’organisme a reçu un financement de 560 000 $.

Citations

«Nous ne pouvons pas atteindre une égalité des genres qui est réelle et durable sans assurer la sécurité des personnes autochtones. Tout au long de la pandémie, les organismes communautaires ont constaté une demande accrue de soutien, et bon nombre de travailleuses et travailleurs ont pris des mesures pour répondre aux besoins de la communauté. Le gouvernement du Canada comprend l’impact et l’importance de ces services essentiels et s’engage à appuyer le travail important accompli par les organismes autochtones dans tout le pays. L’investissement dans ces projets permettra de régler les problèmes systémiques et nous aidera à progresser vers la réconciliation. »

L’honorable Marci Ien, C.P., députée, ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse 

« L’Université Trent est fière de jouer un rôle actif pour faire du Canada un endroit sûr et favorable à toutes les femmes. Grâce au soutien de Femmes et Égalité des genres Canada, notre nouveau programme de formation pourra diffuser divers points de vue et renforcer le pouvoir d’agir des femmes et des filles autochtones de tout le Canada. »

Dr. Leo Groarke, président, Université Trent

« Le soutien des entrepreneures autochtones par l’entremise de programmes de FEGC est bien accueilli et est plus nécessaire que jamais compte tenu des effets disproportionnés de la pandémie et des interventions qu’elle a entraînées sur un groupe déjà marginalisé. En incitant des filles et de jeunes femmes des collectivités autochtones à envisager l’entrepreneuriat comme un cheminement de carrière viable et en éliminant les obstacles auxquels elles font face pour accéder aux capitaux et à d’autres mesures de soutien, non seulement ferons-nous progresser la sécurité et la prospérité économiques des femmes autochtones, de leur famille et de leur collectivité, mais nous reconnaîtrons et renforcerons le rôle important qu’elles peuvent et doivent jouer dans la relance économique du Canada. »

Magnolia Perron, responsable de l’équipe des femmes et des jeunes autochtones, Association nationale des sociétés autochtones de financement

Faits en bref

  • Dans le budget de 2021, le gouvernement du Canada s’est engagé à verser 3 milliards de dollars sur cinq ans pour accroître les efforts visant à mettre fin à la violence fondée sur le sexe, dont 601,3 millions sur cinq ans pour un Plan d’action national pour mettre fin à la violence fondée sur le sexe.

     

  • Bien que les femmes et les filles autochtones ne représentent que 5 % de la population canadienne, elles représentaient 21 % de toutes les femmes tuées par un partenaire intime en 2020.

  • Quarante-trois pour cent (43 %) des femmes autochtones ont déclaré avoir été agressées sexuellement au moins une fois après leurs 15 ans (comparativement à 30 % des femmes non autochtones).

Liens connexes

Personnes-ressources

Johise Namwira
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse
873-353-0985
Johise.Namwira@cfc-swc.gc.ca

Relations avec les médias
Femmes et Égalité des genres Canada
819-420-6530
CFC.Media.SWC@cfc-swc.gc.ca

Suivez Femmes et Égalité des genres Canada :

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :