Garde côtière canadienne : La saison de 2018 dans l’Arctique est amorcée

Communiqué de presse

Montréal, Québec - La Garde côtière canadienne a amorcé sa saison des opérations annuelles dans l’Arctique, et un voyage inaugural dans l’Arctique à bord du NGCC Samuel Risley en fait partie. La saison se déroulera jusqu’à la fin de novembre, permettant la présence prolongée du navire dans l’Arctique grâce aux investissements issus du Plan de protection des océans de 1,5 milliard de dollars.

Le NGCC Samuel Risley quittera la ville de Québec le 11 juillet pour son voyage inaugural dans les eaux de l’Arctique, où il participera à l’opération « Pacer Goose » – la mission annuelle de réapprovisionnement de la base des forces aériennes des États-Unis de Thule, au Groenland. Six autres brise-glaces de la Garde côtière sont déployés au cours de cette saison pour aider la Garde côtière à respecter ses engagements en matière d’opérations et de programmes, par exemple en escortant les navires en toute sécurité dans les eaux couvertes de glace. Chaque navire aura à son bord des commandants et des équipages compétents et expérimentés.

• 25 mai               NGCC Amundsen, départ de Québec pour mener l’étude du système
                             de la baie d’Hudson (BaySys)

• 20 juin                NGCC Martha L. Black, départ de Québec pour des opérations dans
                              l’Arctique, y compris les aides à la navigation

• 24 juin                NGCC Pierre Radisson, départ de Québec pour des opérations 
                             de  déglaçage

• 5 juillet               NGCC Sir Wilfrid Laurier, départ de Victoria pour mener des 
                             programmes scientifiques, y compris le Programme des aides à la
                             navigation

• 11 juillet              NGCC Samuel Risley, départ de Québec pour appuyer l’opération
                              Pacer Goose et les initiatives dans l’Arctique

• 12 juillet            NGCC Louis S. St-Laurent, départ d’Halifax pour des opérations de
                            déglaçage et des programmes scientifiques, et pour prendre la relève
                            du NGCC Martha L. Black

• 16 août              NGCC Henry Larsen, départ de St. John’s (T.-N.-L.) pour des opérations
                             de déglaçage

Les brise-glaces de la Garde côtière sont prêts à aider l’industrie du transport maritime durant les missions de réapprovisionnement annuelles en Arctique, que l’on appelle aussi les opérations de réapprovisionnement. L’industrie et les partenaires auront également accès aux mises à jour quotidiennes concernant les conditions des glaces et les opérations de déglaçage tout au long de la saison de navigation, ce qui vient encore renforcer les communications et le soutien des activités dans le Nord. 

Tout au long de la saison, un certain nombre d’organismes internationaux, de chercheurs et de partenaires, comme le ministère de la Défense nationale, le gouvernement du Nunavut et la Marine royale canadienne, se joindront aux équipes de nos navires afin de réaliser divers projets scientifiques, nouveaux ou en cours, des essais techniques en mer et des opérations de formation. 

Au fur et à mesure que les calendriers et les possibilités le permettront, nos commandants communiqueront avec les collectivités nordiques et inuites pour les inciter à participer à des possibilités de formation et de familiarisation concernant les activités de recherche et sauvetage, ou d’intervention environnementale.


Multimédia supplémentaire

Vue du pont du NGCC Amundsen qui quitte la ville de Québec, le 25 mai, pour une étude du système de la baie d’Hudson (BaySys).
Vue du pont du NGCC Amundsen qui quitte la ville de Québec, le 25 mai, pour une étude du système de la baie d’Hudson (BaySys). Source : © Marc-André Pauzé

Citations

« Durant notre saison dans l’Arctique, nous sommes déterminés à mobiliser les collectivités et les organisations autochtones, et à travailler avec elles à de multiples initiatives qui s’inscrivent dans le Plan de protection des océans. Il s’agit entre autres d’établir et d’utiliser des couloirs de navigation à faible impact pour contribuer à assurer que nos océans et nos côtes soient plus sécuritaires, plus propres et en meilleure santé, tout en offrant une présence accrue dans l’Arctique pour protéger nos côtes et nos voies navigables. »

L’honorable Dominic LeBlanc, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« La Garde côtière canadienne vise cette année encore une saison couronnée de succès dans l’Arctique. Nous avons hâte de poursuivre notre travail important dans les eaux de l’Arctique pour contribuer à assurer la sécurité des navigateurs ainsi que celle de nos océans, en collaborant avec l’industrie, les peuples autochtones et les collectivités du Nord. »

Julie Gascon, commissaire adjointe, Garde côtière canadienne, Région du Centre et de l’Arctique

Faits en bref

  • En 2017, sept brise-glaces ont été déployés dans l’Arctique, de l’Islande jusqu’à la mer de Beaufort et de Rankin Inlet jusqu’à Eureka.

  • La réouverture annuelle du Centre des Services de communication et de trafic maritimes (SCTM) d’Iqaluit a eu lieu le 15 mai, et le Centre restera ouvert jusqu’au 23 décembre 2018, date à laquelle les services de NordReg seront fournis par les SCTM de Prescott jusqu’à la saison 2019 dans l’Arctique.

  • La Garde côtière ouvre une station de petites embarcations de sauvetage côtier à Rankin Inlet, au Nunavut, qui sera exploitée par des étudiants autochtones de l’Arctique.

  • Lorsque nos navires approcheront des collectivités où la banquise côtière est présente, les équipages de la GCC communiqueront avec ces collectivités afin de veiller à ce que les chasseurs et les autres résidents soient avisés d’éviter la zone pendant les opérations.

  • Les NGCC Henry Larsen et Sir Wilfrid Laurier livrent des bicyclettes à Ulukhaktok, dans les Territoires du Nord-Ouest, et à Cape Dorset, au Nunavut, en partenariat avec le projet Polar Bike pour la troisième année consécutive.

Liens connexes

Personnes-ressources

Vincent Hughes
Attaché de presse
Cabinet du ministre 
Pêches Océans et Garde côtière canadienne 
613-992-3474
vincent.hughes@dfo-mpo.gc.ca  

Direction générale régionale des communications
Pêches et Océans Canada
Région du Centre et de l’Arctique
204-984-4715
XCA.Media@dfo-mpo.gc.ca 

Lauren Solski
Conseillère en communications
Pêches Océans Canada et Garde côtière canadienne
519-383-1909
Lauren.Solski@dfo-mpo.gc.ca

Pour en savoir plus sur la Garde côtière canadienne, consultez le site Web suivant : www.ccg-gcc.gc.ca

Aimez-nous sur Facebook : https://www.facebook.com/GardeCotiereCanadienne

 Suivez-nous sur Twitter! www.Twitter.com/GardeCotiereCAN


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :