Le gouvernement du Canada prend d’autres mesures pour lutter contre la pollution marine causée par l’épave du MS Schiedyk en Colombie-Britannique

Communiqué de presse

Le 29 mars 2021

Baie Nootka, Colombie-Britannique - Lorsque le gouvernement du Canada a lancé le Plan de protection des océans, l’un des principaux objectifs était de régler le problème des épaves et des navires abandonnés ou dangereux partout au Canada. Trois ans plus tard, le gouvernement demeure déterminé à protéger les océans et les voies navigables du Canada en enlevant ces navires d’une manière sécuritaire et respectueuse de l’environnement.  

Aujourd’hui, l’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, a annoncé l’octroi d’un contrat de 7 millions de dollars à Resolve Marine Group de Fort Lauderdale, en Floride, pour procéder à une évaluation technique du MS Schiedyk. Le naufrage, vieux de plus de 50 ans, près de l’île Bligh, au large de la côte ouest de l’île de Vancouver, a été confirmé comme la source de plusieurs signalements faisant état d’irisation d’hydrocarbures observée dans le chenal Zuciarte, et la baie Nootka, en automne 2020.

La Garde côtière canadienne, le ministère de la Colombie-Britannique de l’Environnement et de la Stratégie sur les changements climatiques, et la Première Nation Mowachaht/Muchalaht gèrent conjointement l’intervention dans un poste virtuel de commandement du lieu d’incident. L’évaluation technique effectuée par Resolve Marine Group aidera à étayer le plan visant à remédier à la pollution provenant du navire.,

L’organisme Resolve Marine Group possède une vaste expérience internationale en matière de sauvetage et d’intervention d’urgence complexes, et devrait arriver sur les lieux et commencer les travaux à la mi-avril 2021. L’organisme sera appuyé par des sous-traitants canadiens. Le navire Atlantic Condor immatriculé au Canada agira à titre de plate-forme opérationnelle, une compagnie océanographique de Terre-Neuve-et-Labrador fournira un soutien aux véhicules télécommandés, et d’autres compagnies maritimes locales contribueront au projet.

Cette évaluation technique comportera trois missions principales ─ la première consistera à sceller les fuites sur le navire; la seconde sera de procéder à une évaluation de la coque; et la troisième sera d’effectuer une évaluation visant à vérifier l’emplacement des réservoirs de carburant, et l’existence d’hydrocarbures dans les compartiments. Ces renseignements fourniront une image plus précise de l’état du navire et de sa menace pour le milieu marin. Ils permettront également d’orienter les prochaines étapes.

Tous les partenaires travailleront ensemble pour protéger la diversité écologique de la baie Nootka et les espèces marines abondantes que l’on trouve dans la région.

Citations

« Les épaves et les navires abandonnés ou dangereux constituent une grave menace pour notre environnement naturel. En partenariat, notre gouvernement a retiré des centaines de navires des lacs, des rivières et des océans du Canada. Je suis ravie d’annoncer que la Garde côtière travaillera maintenant avec Resolve Marine Group pour faire face à la menace que représente le navire Schiedyk pour les eaux au large de l’île de Vancouver. Cela contribuera à préserver la santé et la beauté de l’une des côtes les plus emblématiques du Canada pour les générations à venir. »

L’honorable Bernadette Jordan, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Des mises à jour sur l’intervention en cours pour régler le problème de l’épave sont disponibles sur ww.spillresponsebc.ca (en anglais seulement)

  • Le navire à moteur Schiedyk est un cargo de 147 mètres (483 pieds) qui a coulé le 3 janvier 1968 après avoir heurté une corniche submergée. L’épave se trouve entre 106 et 122 mètres (350 à 400 pi) sous la surface.

  • Depuis le début de décembre 2020, la Garde côtière canadienne et ses partenaires contiennent la remontée des hydrocarbures et protègent par mesure de précaution les zones sensibles sur le plan culturel et écologique qui se trouvent aux alentours.

Personnes-ressources

Jane Deeks
Attachée de presse
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
343‑550‑9594
Jane.Deeks@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613‑990‑7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :