Brise-glaces polaires et Stratégie nationale de construction navale

Document d'information

L’éloignement et les conditions météorologiques extrêmes de la région arctique présentent d’importants défis à relever pour mener les opérations de la Garde côtière tout au long de l’année. L’acquisition de deux nouveaux brise-glaces polaires permettra à la Garde côtière d’opérer dans l’Arctique canadien tout au long de l’année pour remplir les missions du gouvernement du Canada, en vue d’appuyer les peuples autochtones et les autres habitants du Nord, la souveraineté et la sécurité de l’Arctique, la recherche effectuée dans l’Extrême-Arctique, et toute intervention en cas d’urgence.

Ces nouveaux brise-glaces polaires seront les plus grands navires de la flotte de la Garde côtière, ayant les spécifications attendues suivantes :

  • Une longueur de 150 mètres
  • Un faisceau de 28 mètres
  • Une vitesse de pointe d’environ 18 nœuds
  • Une capacité d’hébergement pouvant atteindre jusqu’à 100 membres   d’équipage et du personnel
  • Une portée d’environ 30 000 milles marins

Ces brise-glaces polaires de première classe seront plus grands et plus puissants que les brise-glaces lourds actuels de la Garde côtière ─ le NGCC Louis S. St-Laurent et le NGCC Terry Fox. L’augmentation de la puissance et de l’endurance de ces navires leur permettra de fonctionner dans des conditions de glace plus difficiles à des latitudes plus élevées dans l’Arctique canadien, où la Garde côtière ne peut pas effectuer ses opérations régulièrement. Les nouveaux navires auront une portée opérationnelle plus longue, ce qui signifie qu’ils peuvent rester dans l’Arctique plus longtemps. De plus, ces nouveaux navires auront des capacités scientifiques améliorées, y compris des laboratoires, des trappes, et la capacité d’échantillonner l’océan et la glace tout au long de l’année. Les navires seront également équipés d’espaces polyvalents pour permettre à la Garde côtière d’entreprendre divers types de missions.

En plus des avantages technologiques offerts par ces nouveaux navires, le fait d’en avoir deux en service permettra à la Garde côtière de maintenir une présence toute l’année dans l’Arctique.

Le fait d’avoir des brise-glaces polaires dédiés à l’Arctique, ainsi que de nouveaux brise-glaces de programme pour remplacer la flotte vieillissante de brise-glaces, augmentera les capacités globales de la Garde côtière en matière de déglaçage dans le Nord et le Sud du Canada, et offrira plus de souplesse pour répondre à la demande accrue de services de déglaçage pendant les années où la saison des glaces est plus difficile et lors des saisons intermédiaires.

Les deux brise-glaces polaires sont construits dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale du gouvernement du Canada, et conformément au plan de renouvellement de la flotte de la Garde côtière canadienne. Au moins un brise-glace polaire devrait être en service d’ici 2030.

La Stratégie nationale de construction navale vise à créer des emplois pour les Canadiens

La Stratégie nationale de construction navale redynamise l’industrie canadienne de la construction navale ainsi que le secteur maritime, et génère des emplois et des avantages économiques pour les Canadiens, tout en fournissant aux membres de la Garde côtière l’équipement dont ils ont besoin pour poursuivre leur important travail.

Selon les premières estimations, la construction de ces navires créera environ 300 emplois par navire dans les chantiers navals, et 2 500 emplois dans l’ensemble de la chaîne d’approvisionnement maritime.

À ce jour, plus de 20 navires ont été livrés à la Garde côtière dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, et d’autres sont à venir. Les navires livrés à ce jour comprennent :

  • 3 grands navires hauturiers de science halieutique pour appuyer la recherche scientifique
  • 18 navires de plus petite taille, incluant :
    • 8 embarcations de recherche et sauvetage
    • 2 navires hydrographiques et de sondage de chenal
    • 7 navires hydrographiques
    • 1 bateau de recherche côtière

Ces navires de petite taille peuvent fournir des services de recherche et de sauvetage, y compris effectuer des recherches sur l’eau, ainsi que fournir de l’aide aux navires désemparés, et soutenir les programmes de navigation.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :