La Garde côtière canadienne enlève un autre grand navire dangereux du littoral de la Colombie‑Britannique

Communiqué de presse

15 août 2022                

Campbell River (C.-B.) - Dans le cadre du Plan de protection des océans, le gouvernement du Canada s’efforce de réduire le nombre de navires préoccupants dans les eaux canadiennes et de limiter le plus possible leurs répercussions sur les collectivités côtières, l’environnement, et le public. Dans l’exercice de son rôle en vertu de la Loi sur les épaves et les bâtiments abandonnés ou dangereux, la Garde côtière canadienne est heureuse d’annoncer qu’un autre navire a été enlevé des eaux, et qu’il est en cours de démantèlement afin de ne plus représenter de menace pour le milieu marin.

Le navire à moteur (NM) Mini Fusion, un navire de charge de 56 mètres, précédemment abandonné et ancré à Doctor Bay, Desolation Sound en Colombie-Britannique, a été enlevé des eaux et est en cours de démantèlement par la Marine Recycling Corporation à la suite d’un appel d’offres concurrentiel. Le contrat exige que les travaux soient exécutés de manière respectueuse de l’environnement, y compris la récupération des matériaux appropriés et le recyclage de la ferraille, en assurant des contrôles stricts sur l’élimination des déchets dangereux, et en gérant étroitement la santé et la sécurité des personnes travaillant sur le projet.

En 2021, la Garde côtière canadienne a retiré les substances dangereuses du navire pour protéger les eaux environnantes contre le risque de pollution, notamment 32 mètres cubes (32 000 litres) de carburant, d’huile et d’eaux usées huileuses. Malgré ces travaux, la Garde côtière canadienne a évalué que le navire représentait un danger, et a jugé que son démantèlement était nécessaire pour atténuer complètement les risques pour le milieu marin.

En juillet 2022, le NM Mini Fusion a été transporté de Doctor Bay à Duncan Bay près de Campbell River pour y être démantelé. Afin de réduire au minimum les risques pour l’environnement, le NM Mini Fusion a été placé sur une cale sèche submersible. La Garde côtière canadienne a maintenu une présence sur l’eau pour surveiller le retrait du NM Mini Fusion pendant son transit vers Duncan Bay.

La Loi sur les épaves et les bâtiments abandonnés ou dangereux est entrée en vigueur en 2019 grâce au Plan de protection des océans, et permet de protéger l’environnement tout en réduisant le fardeau des contribuables. La Loi renforce la responsabilité et les obligations des propriétaires à l’égard de leurs navires, rend illégal le fait d’abandonner son navire, et donne au gouvernement fédéral plus de pouvoirs pour prendre des mesures à l’encontre des navires préoccupants, avant qu’ils n’entraînent des conséquences encore plus graves et à des coûts plus élevés.

La Garde côtière canadienne tient à jour un inventaire national des navires préoccupants, et évalue les risques associés à chacun des navires préoccupants signalés, afin de classer par ordre de priorité les mesures à prendre concernant les navires à risque élevé. Les navires préoccupants en Colombie-Britannique peuvent être signalés à la Garde côtière canadienne en composant sans frais le 1-800-889-8852 ou en visitant : https://www.ccg-gcc.gc.ca/contact/awah-ienad-fra.html.

Le Plan de protection des océans est une réussite canadienne. Lorsque les peuples autochtones, l’industrie, les collectivités, le milieu universitaire et le gouvernement travaillent ensemble pour protéger notre environnement, faire croître notre économie, et soutenir de bons emplois partout au pays, nous obtenons de véritables résultats. Un Plan de protection des océans renouvelé et élargi permettra de préserver la santé de nos océans et de nos côtes, de faire progresser la réconciliation, et de construire un avenir propre pour nos enfants et nos petits-enfants.

Citations

« Les épaves et les navires abandonnés sont une sérieuse préoccupation en raison des risques qu’ils posent aux écosystèmes marins sensibles et aux communautés. Le gouvernement du Canada prend des mesures pour éliminer ces pollueurs potentiels et aider les collectivités à garder les eaux côtières propres et sécuritaires. Le gouvernement du Canada prend des mesures rigoureuses pour éliminer ces éventuels pollueurs, et aider ainsi les communautés à préserver la propreté et la sécurité de leurs eaux côtières. »

L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne.

« Grâce au Plan de protection des océans, nous assurons la sécurité de nos océans. Grâce au Plan, nous avons été en mesure de retirer de nos eaux des centaines de navires dangereux, qui pouvaient constituer une menace dangereuse pour la sécurité de la navigation, y compris des navires comme celui-ci qui approchent de la fin de leur vie. En travaillant ensemble, nous pouvons garder les navires préoccupants hors de nos eaux, et assurer la sécurité des collectivités, de l’environnement, et de notre économie pour tous les Canadiens. »

L’honorable Omar Alghabra, ministre des Transports

Faits en bref

  • Le NM Mini Fusion a été construit en 1990 au Japon comme navire de marchandises générales, d’une jauge brute de 346 et d’une longueur de 56 mètres (185 pieds).

  • Le MV Mini Fusion était auparavant connu sous le nom de MV Ocean Lady et était à l'époque soupçonné, mais non prouvé, d'être employé par les Tigres de libération de l'Eelam tamoul (LTTE) pour transporter 76 migrants tamouls en Colombie-Britannique en 2009.

  • La cale sèche submersible appelée « Cannonball » sert de plateforme de transport et de démantèlement pour cette opération, et est capable de soulever des navires d’une jauge brute maximale de 1 100.

  • Depuis 2016, le gouvernement du Canada a consacré 3,5 milliards de dollars au Plan de protection des océans, ce qui en fait le plus important investissement jamais réalisé par le Canada, pour protéger ses côtes et ses voies navigables.

  • Depuis 2016, dans le cadre du Plan de protection des océans, le gouvernement du Canada a financé près de 500 projets d’enlèvement et d’élimination de navires abandonnés au Canada, et a rendu illégal l’abandon des navires dans les eaux canadiennes.

Produits connexes

Liens connexes

Personnes-ressources

Kevin Lemkay
Directeur des communications
Cabinet de la ministre des Pêches, des océans et de la Garde côtière canadienne
(613) 992-3474
kevin.lemkay@dfo-mpo.gc.ca

Kiri Westnedge
Conseillère en communications pour la Garde côtière canadienne
250-508-2038
Kiri.Westnedge@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :