La Garde côtière canadienne et la Première Nation Kwakiutl inaugurent officiellement une nouvelle base de la baie Hardy ainsi que le NGCC Pachena Bay

Communiqué de presse

Le 30 août 2022

Port Hardy, Colombie-Britannique - Aujourd’hui marquait la grande célébration de l’ouverture de la nouvelle base de la baie Hardy e la Garde côtière canadienne ainsi que la cérémonie d’inauguration du navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) Pachena Bay, qui est maintenant stationné à la nouvelle base de Port Hardy, en Colombie-Britannique.

La Garde côtière canadienne a travaillé en étroite collaboration avec la Première Nation Kwakiutl et le district de Port Hardy tout au long de la planification et de la construction de la nouvelle base. La base de la baie Hardy est une installation de 16 000 pieds carrés financée dans le cadre du Plan de protection des océans du gouvernement du Canada. Le nouveau bâtiment et la nouvelle propriété se composent d’espaces de bureaux et de réunions; d’un espace d’entreposage pour l’intervention environnementale, les navires et l’équipement des aides à la navigation; ainsi qu’un grand quai flottant, pour faciliter le chargement des navires spécialisés d’intervention en cas de pollution, et d’autres navires de la Garde côtière canadienne. Un atelier de mécanique pour la maintenance des petits bateaux fait également partie des installations.

Deux totems de 17 pieds sur le thème de l’océan, sculptés par le maître sculpteur kwakiutl Stanley Hunt, accueillent les visiteurs à l’entrée principale de l’installation. Un troisième totem de 32 pieds, sculpté par le chef Kwakiutl Calvin Hunt, surveille le côté océan de l’installation, informant les marins qu’ils entrent dans le territoire kwakiutl. En plus des totems, Stanley Hunt a également sculpté un panneau mural qui est accroché dans la salle de conférence principale de la base.

La Garde côtière canadienne a également tenu une cérémonie d’inauguration pour le NGCC Pachena Bay, qui comprenait la traditionnelle rupture d’une bouteille cérémonielle sur la proue du navire. Le NGCC Pachena Bay est un bateau de sauvetage à auto-redressement et à long rayon d’action, qui opère en Colombie-Britannique depuis 2019. Le navire est l’un des 20 embarcations de sauvetage qui ont été construites et livrées dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale, pour fournir à la Garde côtière canadienne l’équipement sécuritaire, moderne, fabriqué au Canada et nécessaire pour offrir tous les programmes et services essentiels de la Garde côtière canadienne au nom des Canadiens.

Comme le veut la tradition, une personne civile est invitée à parrainer un navire pour assurer son bien-être et la continuité de ses services, et lui souhaiter « bonne chance ». La Garde côtière canadienne est fière d’annoncer Mme Donna Gault comme marraine du navire. Mme Gault est une propriétaire d’entreprise respectée, une entrepreneure, et une bénévole active dans les collectivités environnantes de Mount Waddington et de Port Hardy.

Le Plan de protection des océans est une réussite canadienne. Lorsque les peuples autochtones, l’industrie, les collectivités, le milieu universitaire et le gouvernement travaillent ensemble pour protéger notre environnement, faire croître notre économie, et soutenir de bons emplois partout au pays, nous obtenons des résultats concrets. Un Plan de protection des océans renouvelé et élargi permettra de garder nos océans et nos côtes en bonne santé, de faire progresser la réconciliation, et de bâtir un avenir propre pour nos enfants et nos petits-enfants.

Citations

« L’importance de cette nouvelle installation spéciale à Port Hardy, et les services améliorés que la Garde côtière canadienne et ses navires permettront de fournir, reflètent notre étroite collaboration avec la Première Nation Kwakiutl et la communauté locale. Les efforts combinés et le partenariat avec les Premières Nations et les communautés côtières, serviront à assurer la sécurité des navigateurs et la propreté du milieu marin pour les années à venir. »

L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

« Dans le cadre du Plan de protection des océans, notre gouvernement s’associe aux collectivités côtières autochtones pour protéger nos océans et nos voies navigables. Avec des investissements comme celui-ci pour ouvrir une nouvelle base à Port Hardy, nous améliorons notre capacité à intervenir rapidement sur tout incident maritime, et à veiller à la sécurité de nos eaux au profit de tout le monde. »

L’honorable Omar Alghabra, ministre des Transports

« Le gouvernement élu de Kwakiutl est reconnaissant que la base de la Garde côtière canadienne soit terminée et pleinement opérationnelle ici à Port Hardy. Notre littoral de la Colombie-Britannique est magnifique et riche en écosystèmes, qui ont besoin d’être protégés contre la pollution marine, et nous attendons avec impatience une meilleure capacité d’intervenir aux incidents d’urgence. Nous apprécions notre partenariat avec la GCC et nous nous réjouissons à l’idée de travailler ensemble pendant de nombreuses années. »

Marc Peeler, membre et conseiller de la Première Nation Kwakiutl

« En collaboration avec nos partenaires des Premières Nations, la Garde côtière canadienne travaille à protéger la sécurité des marins et l’environnement. L’ouverture de notre nouvelle base à Port Hardy, équipée du NGCC Pachena Bay, contribuera à faire en sorte que les collectivités locales puissent utiliser de manière sécuritaire et viable nos océans et nos voies navigables. »

Mario Pelletier, commissaire de la Garde côtière Canadienne

Faits en bref

  • Le NGCC Pachena Bay mesure 19 mètres de long et pèse 82 tonnes brutes. Il a une vitesse de croisière de 14 nœuds et demi pour une vitesse maximale de 25 nœuds. Ce navire à haut rayon d’action est capable de parcourir 250 milles marins, et de se redresser s’il chavire. À ce jour, 22 petits navires ont été livrés à la Garde côtière canadienne dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale. Cela comprend la livraison à l’échelle nationale de 12 bateaux de recherche et de sauvetage à haut rayon d’action (classe Bay), de deux navires hydrographiques et de sondage de chenal, de sept navires hydrographiques, et d’un navire de recherche côtière.

  • Depuis 2016, le gouvernement du Canada a consacré 3,5 milliards de dollars au Plan de protection des océans, ce qui en fait le plus important investissement jamais réalisé par le Canada pour protéger ses côtes et ses voies navigables.

  • Dans le cadre du Plan de protection des océans, nous avons amélioré la façon dont le Canada intervient en cas d’urgence maritime pour protéger nos côtes et les Canadiens en mer, notamment avec :

    • l’ouverture de six nouvelles stations de la Garde côtière canadienne à Victoria, Hartley Bay et Tahsis, en Colombie-Britannique, ainsi qu’à St. Anthony, Old Perlican et Twillingate, à Terre-Neuve-et-Labrador.
    • l’établissement de la première station de recherche et sauvetage dans la Région de l’Arctique de la Garde côtière canadienne qui a ouvert ses portes à Rankin Inlet, au Nunavut, en août 2018 en tant que station d’embarcations de sauvetage côtier. Grâce à un financement supplémentaire dans le cadre de la prochaine phase du Plan de protection des océans, la station sera maintenant transformée en station d’intervention maritime dans l’Arctique.
    • le rétablissement du Centre secondaire de sauvetage maritime de la Garde côtière canadienne à St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) afin de mieux coordonner les interventions sur l’eau en cas d’incidents de recherche et de sauvetage maritimes.
  • Les Canadiens comptent sur la Garde côtière canadienne pour assurer la sécurité des voies navigables pour les marins, protéger le milieu marin, et répondre aux appels d’aide 365 jours par année. Au cours d’une journée typique, la Garde côtière canadienne coordonne l’intervention de 19 incidents de recherche et de sauvetage, intervient dans 13 incidents de recherche et de sauvetage, apporte son secours à 43 personnes, et sauve 13 vies humaines. C’est pourquoi il est prioritaire pour le gouvernement du Canada de fournir au personnel de la Garde côtière canadienne les navires dont il a besoin pour continuer à fournir aux Canadiens ces services vitaux.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kevin Lemkay
Directeur des communications
Cabinet du ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
613 992-3474
Kevin.Lemkay@dfo-mpo.gc.ca

Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada et la Garde côtière canadienne
613 990-7537
Media.xncr@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Suivez la Garde côtière canadienne sur TwitterFacebookInstagram et YouTube.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :