Enlèvement du milieu marin d’une épave de barge près de Campbell River 

Communiqué de presse

22 septembre 2022                  

Campbell River (Colombie-Britannique) - Le gouvernement du Canada s’est engagé à garder nos zones marines et côtières propres et sécuritaires pour les générations à venir. La Garde côtière canadienne est heureuse d’annoncer que l’épave de barge, Trailer Princess, située dans la baie Duncan au nord de Campbell River (C.-B.), sera retirée de l’eau et démantelée afin qu’elle ne constitue plus une menace pour le milieu marin. La récupération des polluants et la stabilisation de la barge sont en cours; son enlèvement et sa démolition commenceront la semaine prochaine.

La barge Trailer Princess, longue de 98 mètres, était exploitée en tant que barge de soutien pour une entreprise d’exploitation forestière, avec une plate-forme pour hélicoptère et des capacités de ravitaillement en carburant. En raison de l’état de la barge et de la menace que pose la présence d’hydrocarbures à bord, il a été déterminé que la barge présentait un risque élevé de pollution du milieu marin.

À ce jour, un total de 89 000 litres d’hydrocarbures et d’eau huileuse ont été récupérés.

Dès le début de l’incident, la Garde côtière canadienne a procédé à une évaluation complète de l’épave de barge et a agi rapidement pour enlever environ 34 000 litres d’essence, de diesel et de carburéacteur des réservoirs de la barge. Cependant, les équipes n’ont pas été en mesure d’accéder en toute sécurité à toutes les zones de la barge, notamment les espaces sous le pont, en raison du milieu dangereux.

La Garde côtière canadienne a retenu les services d’AMIX/Marine Recycling Corporation pour enlever les combustibles restants à bord, et remettre à flot la barge en vue de son enlèvement, de sa démolition et de son recyclage. Depuis le début du contrat, AMIX/MRC a éliminé 55 000 litres d’hydrocarbures et d’eau huileuse. 

En coordination avec la Première Nation Wei Wai Kum, la Garde côtière canadienne continue de maintenir deux niveaux de barrages flottants et de matériaux absorbants autour de la barge, et supervisera l’opération de récupération. La Garde côtière canadienne est prête à intervenir en cas de déversement inattendu de carburant pendant l’opération de récupération.

Les navires préoccupants au Canada sont traités par ordre de priorité, en fonction de leur niveau de risque. Si l’un de ces navires pollue ou présente une menace de pollution imminente, la Garde côtière canadienne agit rapidement pour protéger l’environnement. La Garde côtière canadienne vise à réduire les répercussions des déversements de polluants en milieu marin sur la sécurité publique, l’économie, l’environnement et les sites d’importance culturelle.

Citations

« La Garde côtière canadienne travaille sans relâche pour protéger les collectivités côtières, et intervient immédiatement pour protéger les écosystèmes marins contre les navires préoccupants comme le Trailer Princess. Merci à toute l’équipe de la Garde côtière et à l’entrepreneur pour votre travail visant à éliminer cette menace environnementale de la côte est de l’île de Vancouver. »

L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • À l’origine péniche de débarquement de la marine américaine de la Seconde Guerre mondiale, la barge Trailer Princess, d’une longueur de 98 mètres, avait été convertie en traversier ferroviaire dans les années 1960 et exploitée par le Canadien Pacifique. Elle a ensuite été vendue et convertie en barge de soutien pour une entreprise d’exploitation forestière , avec une plate-forme pour hélicoptère et des capacités de ravitaillement en carburant.

  • Le coût d’enlèvement du Trailer Princess du milieu marin est de 4,7 millions de dollars.

  • La Garde côtière canadienne est l’organisme principal en cas d’incident de pollution marine; et travaille avec le pollueur (s’il est disposé à intervenir et en mesure de le faire), les Premières nations, les intervenants et les partenaires des organismes fédéraux, provinciaux/territoriaux et municipaux afin de résoudre avec succès les incidents de pollution marine.

  • Le Canada applique le principe du « pollueur-payeur ». Cela signifie que le pollueur est responsable des coûts des dommages dus à la pollution causée par son navire. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Kevin Lemkay
Directeur des communications
Bureau de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
613-992-3474
Kevin.Lemkay@dfo-mpo.gc.ca

Kiri Westnedge
Conseillère en communication pour la Garde côtière canadienne
250-508-2038
Kiri.Westnedge@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :