La Garde côtière canadienne inaugure officiellement la mise en service du NGCC McIntyre Bay

Communiqué de presse

Le 9 novembre 2022                 

Prince Rupert (Colombie-Britannique) - La Garde côtière canadienne joue un rôle essentiel pour assurer la sécurité des navigateurs et la protection du milieu marin du Canada. C’est pourquoi il est prioritaire pour le gouvernement du Canada de fournir aux membres de la Garde côtière canadienne les navires dont ils ont besoin pour continuer à offrir des services indispensables aux Canadiens dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale.

Aujourd’hui, la Garde côtière canadienne a officiellement accueilli le navire de la Garde côtière canadienne (NGCC) McIntyre Bay au sein de sa flotte, lors d’une cérémonie d’inauguration, qui s’est tenue sur la façade portuaire à Prince Rupert, en Colombie-Britannique.

Derek Moss, commissaire adjoint de la Région de l’Ouest de la Garde côtière canadienne, s’est joint à Lorie Palmer, la marraine du navire, pour le lancer traditionnel d’une bouteille de cérémonie sur la proue du navire.

Par tradition, un civil est invité à parrainer un navire pour assurer son bien-être et la continuité de ses services, et lui souhaiter « bonne chance ». La Garde côtière canadienne est fière que Madame Lorie Palmer soit la marraine du NGCC McIntyre Bay. En plus d’être propriétaire d’une entreprise depuis longtemps et membre active de la collectivité de Prince Rupert, Madame Palmer est profondément liée à la famille de la Garde côtière. Elle a appuyé son père, puis son mari Les, qui ont tous deux été des membres importants de la Garde côtière canadienne à Prince Rupert pendant de nombreuses années.

Le NGCC McIntyre Bay est un bateau de recherche et sauvetage à redressement automatique et à grand rayon d’action, qui est en service en Colombie-Britannique depuis 2019. Stationné à la base de la Garde côtière canadienne de Prince Rupert, sa zone opérationnelle comprend le détroit de Chatham, l’entrée Dixon et le nord du détroit d’Hecate.

Ces nouveaux bateaux de sauvetage sont spécialement conçus, équipés, et dotés d’un équipage pour intervenir en cas d’incidents de recherche et sauvetage et d’intervention environnementale. Ces navires peuvent naviguer jusqu’à 100 milles marins de la côte, maintenir un état de préparation maximal de 30 minutes, et sont généralement prêts à intervenir dès qu’une alerte est reçue.

Ces navires sont stationnés partout au Canada pour fournir des services clés, y compris des recherches sur l’eau, la réponse aux appels d’intervention en cas de détresse en mer, les opérations d’intervention environnementale, ainsi que l’aide aux navires désemparés.

Citations

« Ce navire – le NGCC McIntyre Bay – n’est qu’un des navires de cette classe construits par des Canadiens pour les Canadiens. Notre gouvernement appuie le travail crucial de la Garde côtière canadienne pour assurer la sécurité des gens sur l’eau tout en protégeant le milieu marin et côtier du Canada. »

- L’honorable Joyce Murray, ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne

Faits en bref

  • Le NGCC McIntyre Bay mesure 19 mètres de long et pèse 82 tonnes brutes. Il a une vitesse de croisière de 14 nœuds et demi, et une vitesse maximale de 25 nœuds. Ce bateau à grand rayon d’action est capable de parcourir une distance de 250 milles marins et de se redresser automatiquement s’il chavire.

  • À ce jour, dans le cadre de la Stratégie nationale de construction navale,  22 petits navires ont été livrés à la Garde côtière canadienne. Cela comprend la livraison, à l’échelle nationale, de 12 bateaux de recherche et sauvetage à grand rayon d’action (classe Bay), de deux navires de levé et de sondage de chenal, de sept navires de levé hydrographique, et d’un navire de recherche côtière.

  • La Garde côtière canadienne dirige la composante maritime du système fédéral de recherche et sauvetage par la surveillance des cas de détresse et la coordination des interventions en cas d’incident maritime, ainsi qu’en portant secours aux navires désemparés et aux personnes en détresse sur l’eau.

  • Les Canadiens comptent sur la Garde côtière canadienne pour assurer la sécurité des voies navigables pour les navigateurs, protéger le milieu marin et répondre aux appels d’aide 365 jours par année. En moyenne, au cours d’une journée, la Garde côtière canadienne coordonne 19 interventions de recherche et sauvetage, intervient lors de 13 incidents de recherche et sauvetage, porte assistance à 43 personnes et sauve 13 vies humaines. Pour cette raison, fournir au personnel de la Garde côtière canadienne les navires dont il a besoin pour continuer à offrir ces services vitaux aux Canadiens est une priorité pour le gouvernement du Canada.

  • Les nouvelles embarcations de recherche et sauvetage contribueront à l’économie bleue du Canada en assurant la sécurité de nos eaux pour les navigateurs, et en appuyant les opérations d’intervention environnementale, qui visent à réduire les répercussions de la pollution marine dans nos eaux.

Liens connexes

Personnes-ressources

Kevin Lemkay
Directeur des Communications
Cabinet de la ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne
613-992-3474
Kevin.Lemkay@dfo-mpo.gc.ca

Michelle Imbeau
Conseillère en communications
Garde côtière canadienne
604-219-5730
Michelle.Imbeau@dfo-mpo.gc.ca

Restez branchés

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :