Rapport de base de la BDIM 2008 – Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d’emploi de 2001 à 2008

Mars 2012

Le présent rapport a pour but d’offrir de l’information au sujet des résultats des immigrants dans chaque province ou région (en raison de leur petite taille, les provinces de l’Atlantique sont regroupées dans la région de l’Atlantique). Les résultats des immigrants sont interprétés sous l’angle de la fréquence des revenus d’emploi à l’entrée, les revenus d’emploi moyens à l’entrée (avant impôts) et la croissance des revenus d’emploi moyens au cours des cinq premières années des immigrants au Canada, pour les cohortes d’immigrants admis de 2000 à 2007 et pour les années d’imposition de 2001 à 2008. Toutefois, afin de dresser un portrait complet pour le lecteur, il faut quelquefois prolonger la période visée par l’étude. Par conséquent, il se peut que les tableaux et les figures dans ce rapport présentent des données qui remontent aussi loin que 1980. Bien qu’un accent particulier ait été accordé aux travailleurs qualifiés demandeurs principaux (TQDP), on fournit également des renseignements au sujet d’autres catégories d’immigration à titre de comparaison. Une répartition des immigrants selon la province ou la région, et selon l’année d’admission fournit un contexte pour l’analyse des résultats.

Les copies du rapport circonstancié sont disponibles sur demande à Research-Recherche@cic.gc.ca.


Documents de recherche de la BDIM 2008

Rapport de base de la BDIM

Actualisé chaque année, le Rapport de base de la BDIM est un recueil des données de recherche sur la fréquence des revenus d’emploi, les revenus d’emploi moyens à l’entrée et la croissance des revenus d’emploi moyens durant les cinq premières années des immigrants au Canada. Le Rapport de base de la BDIM 2008 nous renseigne sur les résultats des immigrants admis au cours de la période de 2001 à 2008.

Le Rapport de base de la BDIM comprend deux volumes :

  1. Le portrait national, qui offre:
    • Un compte rendu détaillé des résultats d’emploi obtenus par les demandeurs principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés, selon l’âge et le sexe; et
    • Les faits saillants par catégorie pour les demandeurs principaux de la catégorie des candidats des provinces, les immigrants de la catégorie du regroupement familial, les réfugiés, et les époux et personnes à charge des immigrants économiques.
  2. Le portrait provincial, qui offre :
    • De l’information par province sur composition du mouvement d’immigration selon la catégorie d’immigrants, et sur les principaux résultats économiques des demandeurs principaux de la catégorie des travailleurs qualifiés et de celle des candidats des provinces.

Chaque volume est accompagné d’une annexe présentant tous les tableaux sur lesquels s’appuie l’analyse et les Notes techniques des documents de recherche de la BDIMqui offrent de l’information sur les sources de données, un glossaire des termes et des concepts, ainsi que des notes supplémentaires.

Le Rapport de base de la BDIM 2009 sera diffusé à l’automne 2012.

Profils des catégories d’immigration d’après la BDIM

Les Profils des catégories d’immigration d’après la BDIM 2008 nous renseignent sur les douze catégories suivantes:

  • Catégorie économique : Travailleurs qualifiés (TQ), Candidats des provinces (CP), Aides familiaux résidants (AFR), et Gens d’affaires immigrants – Entrepreneurs (ENT), Investisseurs (INV), et Travailleurs autonomes (TA)
  • Regroupement familial : Parents et grands-parents (P&G) et Conjoints et partenaires (C&P)
  • Réfugiés : Réfugiés parrainés par le gouvernement (RPG), Réfugiés parrainés par le secteur privé (RPSP) et Réfugiés admis au Canada (RAC)
  • Autres immigrants: Considérations d’ordre humanitaire/politiques d’intérêt public (CH)

Chaque Profil des catégories d’immigration d’après la BDIM contient deux sections principales :

  1. Contexte : Offre des données démographiques sur les immigrants admis dans la catégorie en question selon la province, le dernier pays de résidence permanente, la situation familiale, l’âge et le sexe; et
  2. Résultats économiques : Offre de l’information sur le rendement économique des immigrants de la catégorie en question par rapport à celui des immigrants d’autres catégories et à tous les Canadiens, y compris pour ce qui est des revenus d’emploi moyens, de la distribution des revenus, et de la fréquence des revenus d’emploi, du recours à l’aide sociale et du recours à l’assurance-emploi.

Les profils présentent sous forme de graphiques les tendances démographiques et économiques observées au fil du temps, chaque graphique étant assorti d’une description des faits saillants pour la catégorie en question. Chaque profil est accompagné d’une annexe présentant tous les tableaux sur lesquels s’appuie l’analyse, et les Notes techniques des documents de recherche de la BDIMqui offrent de l’information sur les sources de données, un glossaire des termes et des concepts, ainsi que des notes supplémentaires.

Les Profils des catégories d’immigration d’après la BDIM 2009 sera diffusé à l’automne 2012.

Notes techniques des documents de recherche la BDIM

Les Notes techniques des documents de recherche de la BDIM 2008 offrent de l’information sur les sources de données, un glossaire des termes et des concepts, ainsi que des notes supplémentaires. Elles seront mises à jour au besoin lorsque paraîtra le Rapport de base de la BDIM 2009  et les Profils des catégories d’immigration d’après la BDIM 2009.

Résumé

Le présent rapport complète le portrait national, et conjointement, le portrait provincial et le portrait national composent le Rapport de base de la Base de données sur l’immigration (BDIM) 2008, qui constitue le rapport central sur les documents de recherche de la BDIM, produit par la Direction générale de la recherche et de l’évaluation, et qui décrit les résultats des immigrants pour 2008.

Le présent rapport a pour but d’offrir de l’information au sujet des résultats des immigrants dans chaque province ou région (en raison de leur petite taille, les provinces de l’Atlantique sont regroupées dans la région de l’AtlantiqueNote de bas de page 1). Les résultats des immigrants sont interprétés sous l’angle de la fréquence des revenus d’emploi à l’entrée, les revenus d’emploi moyens à l’entrée (avant impôts) et la croissance des revenus d’emploi moyens au cours des cinq premières années des immigrants au Canada, pour les cohortes d’immigrants admis de 2000 à 2007 et pour les années d’imposition de 2001 à 2008. Toutefois, afin de dresser un portrait complet pour le lecteur, il faut quelquefois prolonger la période visée par l’étude. Par conséquent, il se peut que les tableaux et les figures dans ce rapport présentent des données qui remontent aussi loin que 1980. Bien qu’un accent particulier ait été accordé aux travailleurs qualifiés demandeurs principaux (TQDP), on fournit également des renseignements au sujet d’autres catégories d’immigration à titre de comparaison. Une répartition des immigrants selon la province ou la région, et selon l’année d’admission fournit un contexte pour l’analyse des résultats.

La principale source de données est la BDIM. D’autres ensembles de données, comme le Magasin de données de recherche (MDR) et des totalisations de l’Agence du revenu du Canada (ARC) sont également utilisés. De plus amples renseignements au sujet de la source des données, un glossaire sur les termes et les concepts, et des notes additionnelles figurent dans les Notes techniques des documents de recherche de la BDIM 2008.

Les tableaux figurant aux annexes fournissent une partie des données qui font l’objet du présent rapport. Il est à noter que les analyses qui suivent ne visent que les personnes âgées d’au moins 15 ans.

Entrées

L’Ontario continue d’être la province qui reçoit le plus d’immigrants, cependant, au cours de la période de 2000 à 2008, sa part a chuté d’environ 59 % à 45 %. Une grande partie de ce pourcentage a profité au Québec, au Manitoba et à l’Alberta. En effet, leurs parts ont augmenté de 14 % à 18 %, de 2 % à 4,5 %, et de 6 % à 10 % respectivement. À l’exception de l’Ontario, la fréquence des revenus d’emploi à l’entrée a augmenté pour les provinces/la région au cours de cette période. Le Manitoba et l’Alberta ont eu la fréquence de revenus d’emploi à l’entrée la plus élevée au cours de cette période, soit à 87 % et à 83 % en 2008, respectivement. La fréquence en Ontario, au Québec et dans la région de l’Atlantique était plutôt faible au cours de la période visée. En effet, elle se situait à 65 % en 2008.

Revenus d’emplois à l’entrée

Il y a eu une variation des revenus d’emploi moyens des immigrants un an après l’admission (revenus d’emploi moyens à l’entrée) selon la province/la région en 2001-2008. Les revenus d’emploi moyens à l’entrée des immigrants en Alberta comptaient parmi les deux les plus élevés après 2000 et les plus élevés en 2007. L’Alberta, ainsi que la Saskatchewan et la Colombie-Britannique, ont connu les augmentations les plus marquées en matière de revenus d’emploi moyens à l’entrée, soit environ 7 000 $ au cours de cette période. En 2008, les revenus d’emploi moyens à l’entrée en Alberta se situaient à 32 280 $. Les revenus d’emploi moyens à l’entrée de la Colombie-Britannique sont passés d’avant-derniers aux plus élevés en 2008 (du même ordre que ceux de l’Alberta). Le classement de la Saskatchewan s’est aussi considérablement modifié, passant d’avant-avant-dernier à deuxième (27 000 $). Les revenus d’emploi moyens à l’entrée pour les immigrants en Ontario étaient bien en place au milieu des autres depuis 2003 (environ 23 000 $) tandis que les revenus du Québec étaient les plus faibles au Canada et ont légèrement diminué tout au long de la période (à 19 390 $ en 2008). Compte tenu de légères augmentations dans les revenus d’emploi moyens à l’entrée, la région de l’Atlantique et le Manitoba ont terminé la période avec 23 860 $ et 21 760 $ respectivement.

La proportion des revenus d’emploi moyens des immigrants à l’entrée par rapport aux revenus d’emploi moyens de tous les travailleurs de la province/la région (moyenne provinciale/régionale) était stable pour la période de 2001-2008, sauf pour la région de l’Atlantique et la Saskatchewan (modifiée par environ 10 points de pourcentage). Les immigrants de l’Atlantique ont vu leurs revenus d’emploi moyens à l’entrée diminuer par rapport à la moyenne régionale, passant à 70 % en 2008, qui étaient encore les plus élevés au Canada. En revanche, les immigrants de la Saskatchewan ont vu leur proportion s’élever à environ 70 %. Les immigrants au Québec, en Alberta et en Colombie-Britannique avaient tous des revenus d’emploi moyens à l’entrée stables correspondant à leur moyenne provinciale (50 %) jusqu’à la dernière ou aux deux dernières années de la période, quand ils ont augmenté d’environ 10 %. D’autre part, les proportions pour l’Ontario et le Manitoba étaient stables, en règle générale, au cours de la période, à 50 % et à 60 %, respectivement.

Pour ce qui est des cohortes admises en 2000-2003Note de bas de page 2, les immigrants de la région de l’Atlantique ont déclaré des revenus d’emploi moyens 10 % plus élevés (2000-2002) que la moyenne régionale ou correspondant (2003) à la moyenne régionale cinq ans après l’admission. Selon cette mesure, il s’agit du meilleur rendement au Canada, cinq ans après l’admission pour ces cohortes. Les revenus d’emploi moyens cinq ans après l’arrivée pour les cohortes de 2000-2003 en Colombie-Britannique, en Alberta et en Ontario n’étaient qu’à 70 % de la moyenne provinciale, tandis que ceux du Manitoba et de la Saskatchewan se situaient à environ 80 %. Les proportions étaient à 70% pour les cohortes de 2000-2002 et à 80 % pour la cohorte de 2003 au Québec.

Travailleurs qualifiés demandeurs principaux

Étant donné qu’ils sont sélectionnés précisément en raison de leurs compétences et de leur capacité à s’intégrer au marché du travail canadien, il n’est pas étonnant que la fréquence des revenus d’emploi ainsi que les revenus d’emploi des travailleurs qualifiés demandeurs principaux soient plus élevés que ceux de la moyenne des immigrants dans toutes les provinces/la région, bien que les revenus d’emploi moyens à l’entrée puissent être plus faibles que la moyenne provinciale/régionale. À mesure qu’ils passent plus de temps au Canada, ils dépassent, en règle générale, la moyenne provinciale/régionale, mais le nombre des années nécessaires pour y arriver varie selon la cohorte et la province.

En 2008, l’Ontario et le Québec ont reçu la plupart des travailleurs qualifiés demandeurs principaux, soit 43 % et 32 % respectivement, tandis que la Colombie-Britannique et l’Alberta en ont reçu 14 % et 8 % respectivement. Les travailleurs qualifiés demandeurs principaux dans ces dernières provinces avaient la fréquence la plus élevée de revenus d’emploi à l’entréeNote de bas de page 3, soit à 82 % et à 92,5 % respectivement. Ceux qui se trouvaient en Ontario et au Québec avaient une fréquence de 79 % et de 75 %, respectivement.

En ce qui a trait aux revenus d’emploi moyens à l’entrée, les cohortes de travailleurs qualifiés demandeurs principaux admis (2000-2007) en Alberta ont obtenu les revenus les plus élevés, soit de 32 000 $ à 46 000 $, suivis par la Saskatchewan (28 000 $ – 38 000 $), l’Ontario (26 000 $ – 36 000 $), la Colombie-Britannique (24 000 $ – 36 000 $) et le Manitoba (26 000 $ – 30 000 $). Les revenus d’emploi moyens à l’entrée des travailleurs qualifiés demandeurs principaux de la région de l’Atlantique et du Québec se situaient dans la fourchette de 20 000 $ – 25 000 $. Les revenus d’emploi moyens des travailleurs qualifiés demandeurs principaux dans toutes les provinces/la région ont augmenté, en règle générale, cinq ans après l’admission, alors que l’Alberta était toujours en tête. Plus les travailleurs qualifiés demandeurs principaux passent du temps au Canada, plus la variation de leurs revenus d’emploi moyens dans les provinces/la région est marquée. Par exemple, les membres de la cohorte des travailleurs qualifiés demandeurs principaux de 2003 en Alberta ont gagné un revenu moyen annuel d’environ 32 000 $ de plus que leurs homologues qui gagnaient le moins (au Québec), cinq ans après leur admission.

Le rendement des travailleurs qualifiés demandeurs principaux (cohortes admises en 2000-2007) se modifie quelque peu lorsque les revenus d’emploi moyens étaient comparés à la moyenne provinciale/régionale. Les revenus des travailleurs qualifiés demandeurs principaux en Saskatchewan et dans la région de l’Atlantique se trouvaient au-dessous de la moyenne provinciale/régionale au cours de la première année après leur admission, alors que ceux qui se trouvaient en Alberta étaient en deçà, mais atteignaient la moyenne provinciale trois ans après l’admission. Les travailleurs qualifiés demandeurs principaux dans les autres provinces mettaient, en règle générale, plus longtemps à atteindre la moyenne provinciale. Par exemple, les revenus d’emploi moyens à l’entrée des travailleurs qualifiés demandeurs principaux (cohorte de 2003), en Alberta, n’atteignaient que 70 % de la moyenne provinciale et 130 % de la moyenne provinciale, cinq ans après l’admission. En revanche, la même cohorte en Saskatchewan et dans la région de l’Atlantique avait des revenus d’emploi moyens à l’entrée à 110 % et à 140 % de la moyenne provinciale/régionale, respectivement. Leurs proportions ont augmenté à 130 % et 150 %, respectivement, cinq ans après l’admission. Selon cette mesure, les travailleurs qualifiés demandeurs principaux en Saskatchewan et dans la région de l’Atlantique ont eu un meilleur rendement par rapport au rendement des autres dans toutes les autres provincesNote de bas de page 4.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :