Le secrétaire parlementaire Hébert annonce un investissement dans l’entrepreneuriat au féminin

Communiqué de presse

Le gouvernement du Canada investit jusqu’à 910 000 $ dans COlab – Innovation sociale et culture numérique

Le 15 août 2019 ─ Alma (Québec)

Le gouvernement du Canada travaille à renforcer le pouvoir économique des femmes avec sa toute première Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat (SFE), une initiative assortie d’une enveloppe de 2 milliards de dollars qui vise à doubler, d’ici 2025, le nombre d’entreprises appartenant à des femmes.

Aujourd’hui, le secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations et député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert, a annoncé un investissement non remboursable pouvant aller jusqu’à 910 000 $ dans COlab – Innovation sociale et culture numérique, au titre du Fonds pour l’écosystème de la SFE (volet régional).

La Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat s’ajoute aux mesures prises par le gouvernement du Canada pour promouvoir l’égalité des sexes, notamment afin de résoudre la question de l’équité salariale, accroître le nombre de place abordables dans les services de garde d’enfants et mettre fin à la violence fondée sur le sexe.

Citations

« Notre gouvernement est d’avis que l’autonomisation économique des femmes n’est pas seulement la bonne chose à faire, mais qu’elle est également profitable. C’est pourquoi nous avons lancé la Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat, qui vise à doubler le nombre d’entreprises détenues par des femmes en faisant en sorte qu’elles aient un meilleur accès aux sources de financement, aux réseaux et aux conseils. Il s’agit d’un investissement judicieux qui aura des retombées socioéconomiques positives. »
– La ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations, l’honorable Mary Ng

« Les femmes entrepreneures et dirigeantes d’entreprise du Québec sont les fers de lance de notre économie et leurs contributions au quotidien à nos communautés ne sauraient être passées sous silence. La prise en main économique des femmes est une priorité. Qu’il s’agisse de soutenir les femmes en entreprise ou d’améliorer les congés parentaux, notre gouvernement agit dans le dossier de l’égalité des genres pour que l’économie soit profitable pour tous. »
– Le secrétaire parlementaire de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations et député de Lac-Saint-Jean, Richard Hébert 

Faits en bref

  • La Stratégie pour les femmes en entrepreneuriat (SFE), qui est assortie d’une enveloppe de près de 2 milliards de dollars, vise à aider les femmes à démarrer et à faire croître leur entreprise en améliorant leur accès au financement, aux personnes de talent, aux réseaux et à l’expertise dont elles ont besoin.

  • La Stratégie permettra au gouvernement d’atteindre l’objectif qu’il s’est donné de doubler, d’ici 2025, le nombre d’entreprises détenues majoritairement par des femmes.

  • Dans le budget de 2018, le Fonds pour l’écosystème de la SFE s’est vu accorder 85 millions de dollars afin d’aider des tierces parties sans but lucratif à apporter leur soutien à des femmes entrepreneures et à combler les lacunes de l’écosystème.

  • Dans le budget de 2018, le gouvernement du Canada a alloué 20 millions de dollars au Fonds pour les femmes en entrepreneuriat. Un appel de propositions a eu lieu à l’automne 2018. Plus de 3 000 propositions ont été soumises, et plus de 200 projets ont obtenu un financement. Le gouvernement du Canada est heureux d’être en mesure de soutenir environ 100 projets supplémentaires en investissant une somme additionnelle de 10 millions de dollars dans le Fonds pour les femmes en entrepreneuriat. Si l’on compte ce nouvel investissement, le gouvernement aura investi au total 30 millions de dollars dans des entreprises détenues ou dirigées par des femmes au Canada pour les aider à faire croître leur entreprise et à atteindre de nouveaux marchés.

  • Les programmes de la SFE sont complémentaires aux initiatives globales du gouvernement qui visent à aider les femmes, notamment celles touchant la parité salariale, des congés parentaux plus souples et des places plus nombreuses et abordables dans les services de garde d’enfants.

  • La promotion de l’égalité des sexes pourrait mener à une hausse de 150 milliards de dollars du produit intérieur brut du Canada d’ici 2026.

  • Moins de 16 % des PME au Canada appartiennent majoritairement à des femmes.

  • Seulement 11,2 % des PME détenues majoritairement par des femmes font de l’exportation, comparativement à 12,2 % des PME appartenant majoritairement à des hommes.

  • Selon le rapport de 2015-2016 sur les femmes en entrepreneuriat du Global Entrepreneurship Monitor, en 2016, le Canada affichait le taux le plus élevé de femmes participant aux premiers stades du démarrage d’entreprise (13,3 %). Le Canada occupait aussi le cinquième rang concernant la proportion des entreprises à propriété féminine parmi les économies comparables axées sur l’innovation.

  • Le financement final est assujetti à la négociation d’ententes de contribution. 

Liens connexes

Personnes-ressources

Allen Alexandre
Conseiller principal et agent de liaison du secrétaire parlementaire
Cabinet de la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations
allen.alexandre@canada.ca

Relations avec les médias
Innovation, Sciences et Développement économique Canada
343-291-1777
ic.mediarelations-mediasrelations.ic@canada.ca

Restez branchés

Suivez Innovation, Sciences et Développement économique Canada sur Twitter : @ISDE_CA
Suivez Entreprises Canada sur les réseaux sociaux pour en savoir plus sur le monde des affaires : Twitter, Facebook


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :