Protéger la démocratie
Trousse d’outils pour résister à la désinformation et l’ingérence étrangère– à l’intention des fonctionnaires

La meilleure façon de lutter contre la désinformation et l’ingérence étrangère est de renforcer la résilience par une meilleure connaissance et compréhension de la situation.

Au Canada et dans le monde entier, la démocratie et les institutions démocratiques (p. ex. le Parlement, les assemblées législatives provinciales, le processus électoral) sont depuis longtemps menacées par des personnes ou des groupes dont l’objectif est de les affaiblir et de miner la confiance des citoyens envers le gouvernement.

Cela comprend la désinformation, soit la communication délibérée d’informations inexactes, et l’ingérence étrangère. Ces activités ont un effet négatif sur les personnes vivant au Canada et sur l’unité du pays.


Désinformation
- Fausses informations qui visent délibérément à induire en erreur.

Ingérence étrangère
- Activités délibérées et clandestines de groupes, d’acteurs étatiques ou d’individus visant à promouvoir leurs intérêts, souvent en nuisant aux intérêts nationaux du Canada.


En tant que fonctionnaire, et selon l’objet de votre travail, vous pouvez être la cible d’activités de désinformation et d’ingérence étrangère. Les personnes qui participent à la prise de décisions sur les politiques publiques ou qui exercent une influence sur celles-ci sont des cibles tentantes. Vous pouvez avoir accès à de l’information privilégiée, et il vous incombe de veiller à ce que ces renseignements soient conservés en toute sécurité.

Vous pouvez lutter contre la désinformation et protéger l’intégrité des institutions démocratiques du Canada en étant conscient de ces menaces et en prenant des mesures pour y répondre. 

Pour plus d’informations et de ressources, visitez Protéger les institutions démocratiques du Canada et Ingérence étrangère.

Désinformation

Conseils afin de distinguer les faits des fausses informations

Même si la désinformation peut être difficile à repérer, portez attention à certains signes courants

Recherchez des contenus qui :

Arrêtez la propagation de la désinformation

Soyez vigilant.

La désinformation existe. Vous pourriez être une cible, alors restez vigilant. Dotez-vous des outils vous permettant de déceler et de combattre la désinformation et l’ingérence étrangère.

Soyez prêt.

Les organisations peuvent renforcer leur résilience grâce à la planification et en tenant compte des domaines prioritaires qui sont plus vulnérables à la désinformation. Reconnaissez ou anticipez d’éventuels récits trompeurs susceptibles de nuire à votre travail. Sachez où votre organisation peut être vulnérable.

Communiquez des faits fiables.

Rectifiez les faits.

Démystifier la désinformation signifie exposer directement les fausses informations, dans le but de clarifier les faits.

Ingérence étrangère

L’ingérence étrangère peut miner la confiance et menacer l’intégrité de nos institutions démocratiques, de notre système politique, de nos droits et libertés fondamentaux et, en fin de compte, de notre souveraineté. Quels que soient le ministère, la classification ou le niveau, les fonctionnaires et les autres personnes qui participent au processus de prise de décision en matière de politique publique ou qui l’influencent peuvent être la cible d’acteurs étrangers.

Les acteurs étatiques étrangers utilisent diverses techniques pour cibler tous les aspects de la société civile, comme les communautés diversifiées, les processus électoraux, les campus d’enseignement supérieur et les médias traditionnels et sociaux. Les techniques ou activités courantes utilisées par les acteurs étatiques étrangers peuvent comprendre la subtilisation de renseignements, la culture d’une relation, la coercition, le financement illicite, les cyberincidents, l’intimidation et la désinformation.

Contrairement à la coopération et à la diplomatie internationales légitimes qui sont transparentes et faites de bonne foi, l’ingérence étrangère est secrète et malveillante. Voici d’autres signaux inquiétants à surveiller :

Protégez-vous et protégez votre ministère de l’ingérence étrangère

Pour en savoir plus sur les moyens de vous protéger contre l’ingérence étrangère, consultez Ingérence étrangère et vous et Protégez-vous contre l’ingérence étrangère.

Comment signaler l’ingérence étrangère au Canada

Toute personne au Canada qui craint d’être la cible d’acteurs étatiques ou non étatiques à des fins d’ingérence étrangère doit communiquer avec la police locale ou avec le Réseau info-sécurité nationale de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) en composant le 1-800-420-5805, ou en écrivant à l’adresse suivante : RCMP.NSIN-RISN.GRC@rcmp-grc.gc.ca.

Signalez l’espionnage ou l’ingérence étrangère au Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS) en composant le 613-993-9620 ou le 1-800-267-7685, ou en ligne.


Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives Canada

© Sa Majesté le Roi du chef du Canada, représenté par le ministre des Institutions démocratiques, 2023

ISBN : 978-0-660-68171-9
CP22-207/3-2023F-PDF

Détails de la page

Date de modification :