Capitaine de frégate C.J. Deschênes, CD

La capitaine de frégate Deschênes s’est enrôlée dans la réserve navale en 1989 où elle a servi comme adjoint médical jusqu’à l’obtention de sa commission comme officier des opérations maritimes de surface et sous-marines en 1995.  Durant son service au sein de la réserve navale, elle a obtenu son baccalauréat en droit de l’Université Laval.

Après avoir été admise au Barreau du Québec en 1996, elle a pratiqué le droit en pratique privée dans sa ville natale (Sept-Îles) en matières criminelle, pénale, familiale et civile, tout en  représentant des clients à la cour itinérante dans les régions éloignées du Nord de la province, y compris dans les communautés autochtones. Elle a également représenté Pêches et Océans Canada, ainsi que la ville comme procureure de la poursuite devant la Cour municipale. 

En 1999, elle transfère dans la force régulière comme avocate militaire et est mutée comme juge-avocat adjoint Halifax, conseillant les unités de la côte Est. La même année, elle a l’occasion de siéger à la Commission internationale des réclamations à Zagreb, Croatie. Elle déploie pour six mois dans le cadre de l’Opération Écho dans le Nord de l’Italie, conseillant la chaîne de commandement sur les opérations de ciblage en soutien à la force internationale de stabilisation dirigée par l'OTAN en Bosnie-Herzégovine et à la force internationale de maintien de la paix au Kosovo.

La capitaine de frégate Deschênes a servi dans plusieurs postes du Cabinet du JAG, notamment comme procureur militaire régional, procureur chargé des appels à la Cour d’appel de la cour martiale et chef d'état-major adjoint du JAG. Elle a aussi travaillé au Cabinet de la conseillère juridique auprès du ministère de la Défense nationale et des Forces canadiennes comme chef d’équipe des Services de consultation juridique. 

En 2007, elle est mutée en Allemagne comme juge-avocat adjoint Europe et fournit des conseils juridiques sur des questions de droit international portant sur l'Accord sur le statut des forces de l'OTAN et autres traités internationaux, ainsi que sur des questions de droit national. En 2008, elle occupe de façon intérimaire le rôle de chef de mission représentant le Canada comme État d’origine en Allemagne et en 2009, elle déploie en Afghanistan, servant comme conseillère juridique au quartier général de la Force d'assistance internationale à la sécurité à Kabul, puis comme conseillère juridique adjointe au quartier général de la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan. Dans le cadre de ses fonctions, elle conseille l’équipe de liaison et de mentorat opérationnels, l’élément de soutien national ainsi que l’escadre aérienne; elle occupe aussi, lorsque requis, les postes de conseiller juridique du groupement tactique, de l’Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar et du conseiller juridique principal de la Force opérationnelle et à l’occasion,  agit comme mentor auprès d’un avocat militaire de l’Armée nationale afghane. Elle reçoit une mention élogieuse du Commandant de la Force opérationnelle pour son service en théâtre.

En 2012, elle se joint au Cabinet du juge militaire en chef comme conseillère juridique à l’administration de la cour martiale en fournissant des conseils sur les questions procédurales affectant la cour martiale, et en appuyant le comité des règles de la cour martiale, lequel a été récemment créé par la loi. En 2015, elle est mutée à la Direction juridique du personnel militaire et conseille le Commandement du personnel militaire sur le droit et les politiques touchant les questions de gouvernance, d'égalité entre les sexes, de harcèlement, de la force de réserve et du droit aux soins médicaux des Forces armées canadiennes. À la suite de sa promotion au grade de capitaine de frégate en juin 2017, elle est mutée au Cabinet du chef d’état-major de la défense où elle fournit des conseils juridiques dans de nombreux domaines du droit.

La capitaine de frégate Deschênes est titulaire d’une maîtrise en droit international de l’Université d’Ottawa. Ses études se concentrent sur les aspects de compétence des tribunaux militaires, tant de la perspective du droit constitutionnel que celle du droit international des droits de la personne. La capitaine de frégate Deschênes a été nommée juge militaire par la Gouverneure générale en conseil le 23 mai 2019.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :