NCSM Assiniboine

Il y a eu 2 vaisseaux du nom d’Assiniboine dans la Marine royale canadienne.

NCSM Assiniboine (1er du nom) (D18 / I18)

Le destroyer de la classe « C » HMS Kempenfelt fut complété en 1932 et fut cédé à la Marine royale du Canada à Devonport, Angleterre, le 19 octobre 1939 et rebaptisé Assiniboine. Assigné à la base de l'Amérique et des Antilles, le navire leva l'ancre à destination de la Jamaïque pour y patrouiller les eaux antillaises. Avec la mise sur pied du Commandement de Terre-Neuve en juin 1941,il se vit confier des fonctions de convoyage au milieu de l’Atlantique. Le 6 août 1942, il éperonna et coula le sous-marin allemand U-210. Le 2 mars 1943, il attaqua un sous-marin allemand avec des grenades sous-marines mais celles-ci explosèrent trop près de la surface et endommagèrent gravement sa poupe. Une fois réparé, il retourna à ses précédentes fonctions d’escorteur.

Le navire retourna au Canada en juin 1945 et, après avoir brièvement servi comme transport de troupes, fut désarmé le 8 août 1945. Le 10 novembre 1945, alors qu'il était en route pour un parc à ferraille de Baltimore, son câble de remorquage rompit et l'Assiniboine échoua près d’East Point, Île-du-Prince-Édouard. Son épave fut démontée sur place en 1952.

NCSM Assiniboine (2e du nom) (234)

Premier navire livré à la Marine royale du Canada après la guerre par la société Marine Industrie Ltée, le destroyer de la classe St-Laurent Assiniboine entra en service à Sorel, Québec, le 16 août 1956. En janvier 1959, après 2 ans sur la côte Est, il fut transféré sur la côte Ouest où, en juillet, il eut l’honneur de transporter la reine Elizabeth II et le prince Philip de Vancouver à Nanaimo, en Colombie-Britannique. Le bâtiment devint, en juin 1962, le premier de sa classe à amorcer le programme de conversion en destroyer porte-hélicoptères, en grande partie exécuté par la société Victoria Machinery Depot à Victoria, Colombie-Britannique.

Remis en service le 28 juin 1963, le destroyer retourna à Halifax. En janvier 1975, il prit à son bord l’équipage du cargo Barma, qui prenait l’eau à 185 milles au large de Boston. Il séjourna au chantier naval Canadian Vickers Ltd. de Montréal d’avril à novembre 1979, dans le cadre du Programme de prolongation de la vie des destroyers (DELEX). Après 32 ans de service et plus de 700 000 milles marins de parcourus, le destroyer fut désarmé le 14 décembre 1988 pour ensuite servir de salle de classe flottante pour les techniciens de la flotte à Halifax jusqu’en janvier 1995. Il fut alors confié à la Société de distribution des biens de la Couronne. Il fut vendu pour la ferraille mais coula dans la mer des Caraïbes durant son voyage.

Devise : “Nunquam non paratus”; (Jamais pris de court)

Honneurs de bataille

  • Atlantique 1939-45
  • Golfe de Gascogne 1944
  • Manche 1944-45
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :