NCSM Esquimalt

Il n’y a eu qu’un seul vaisseau du nom deEsquimalt dans la Marine royale canadienne.

NCSM Esquimalt J272

Le NCSM Esquimalt était un dragueur de mines de la classe Bangor. Ces navires, construits pour remplacer les vieux dragueurs de mines de la classe Basset, étaient plus grands et plus rapides, et avaient une plus grande autonomie que leurs prédécesseurs; en outre, ils brûlaient du pétrole plutôt que du charbon. La plupart des dragueurs de mines de la classe Bangor portaient le nom de villes canadiennes et les autres le nom de baies. 

Comme l’ennemi ne mouilla de mines qu’une seule fois dans les eaux canadiennes, en 1943, les dragueurs de mines de la classe Bangor furent principalement utilisés comme escorteurs; ils assurèrent la protection des navires marchands côtiers ou accompagnèrent des convois transocéaniques jusqu’à leur arrivée en haute mer.

Après sa mise en service à Sorel (Québec), le 26 octobre 1942, le NCSM Esquimalt arriva à son nouveau port d’attache, Halifax (Nouvelle-Écosse), le 21 novembre. Affligé par des problèmes mécaniques chroniques, il demeura en cale sèche pour des réparations jusqu’au 27 mars 1943 et dut y être immobilisé à nouveau pendant la majeure partie du mois de mai. 

Le navire fut ensuite affecté à la Force de Terre-Neuve jusqu’en septembre 1944, après quoi il fut transféré à la Force de défense locale de Halifax. À la fin de septembre, le bâtiment entreprit à Halifax un carénage qui dura 3 mois. Pendant une patrouille anti-sous-marine le 16 avril 1945, le dragueur de mines fut torpillé par le sous-marin allemand U-190 et coula 5 milles au large du cap Chebucto, près de Halifax, emportant avec lui 39 membres de son équipage.

  • Constructeur : Marine Industrie Ltée, Sorel (Québec)
  • Mise en chantier : 20 décembre 1940
  • Lancement : 8 août 1941
  • Mise en service : 26 octobre 1942
  • Coulé : 16 avril 1945
  • Déplacement : 592 tonnes
  • Dimensions : 49,4 m x 8,6 m x 2,5 m
  • Vitesse : 16 nœuds
  • Équipage : 83
  • Armement : un canon de 12 livres (5,45 kg), deux canons de 20 mm (2 x I) et des grenades sous-marines.

Honneurs de bataille

  • Atlantique 1943-44
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :