NCSM Fraser

Deux navires ont porté le nom de Fraser dans la Marine royale canadienne.

NCSM Fraser (1er bâtiment à porter le nom)(H48) / Destroyer de la classe River

NCSM Fraser H48

Le HMS Crescent a été construit en 1932; la MRC l’a acheté cinq ans plus tard, lui a donné le nom de Fraser et l’a mis en service à Chatham (R.-U.). Il est arrivé à Esquimalt en mai 1937 et a été posté sur la côte ouest jusqu’à l’éclatement de la guerre. Le navire a alors reçu l’ordre de se rendre à Halifax, où il est arrivé le 15 septembre 1939 et, comme ses navires jumeaux, il a été chargé d’escorter localement des convois océaniques.

En novembre 1939, le Fraser a été placé sous le contrôle opérationnel de la Station « Amérique et Antilles » de la RN, mais il est demeuré basé à Halifax. En mars 1940, on lui a ordonné de se joindre à la Force Jamaïque pour patrouiller dans les Antilles. Le 26 mai, le navire a quitté les Bermudes à destination de Plymouth (R.-U.) où il est arrivé le 3 juin.

Le navire participait à l’évacuation des troupes britanniques coincées en France et il rentrait à Plymouth depuis Saint-Jean-de-Luz quand, le 25 juin, il est entré en collision avec le croiseur britannique Calcutta dans l’estuaire de la Gironde; il a coulé, entraînant ainsi quarante-sept membres de son équipage dans la mort.

 

NCSM Fraser (2e bâtiment à porter le nom)(233) / Destroyer d’escorte de la classe St-Laurent

NCSM Fraser 233

Insigne du NCSM Fraser

La mise en chantier du Fraser a eu lieu chez la Burrard Dry Dock Co. Ltd. à Vancouver, mais les travaux ont été achevés par la Yarrows Ltd., à Esquimalt. Le navire a servi sur la côte ouest, jusqu’à ce qu’il soit converti en destroyer porte-hélicoptères (DDH) par la Canadian Vickers Ltd., à Montréal, à partir du 2 juillet 1965. Il était alors basé à Halifax. Il a fait la démonstration du fonctionnement du dispositif d’appontage d’hélicoptère Beartrap de conception canadienne, à Washington (D.C.), en octobre 1967.

Le Fraser a été modifié dans le cadre du Programme de prolongation de la vie des destroyers (DELEX) chez la Canadian Vickers Ltd., entre le 19 octobre 1981 et le 28 mai 1982 et il a ensuite été une sorte de navire d’essai. Il a été le premier navire de la MRC à être muni (1986) d’un système expérimental de surveillance par réseaux remorqués (ETASS) et il a aussi été le banc d’essai du système de leurres NIXIE anti-torpilles et, plus tard, d’un système de navigation aérienne tactique (TACAN). En 1988, il a été équipé pour utiliser le système HELTAS dans un rôle de détection acoustique passive.

Le Fraser a compté parmi les navires qui ont appliqué les sanctions de l’ONU contre Haïti entre octobre 1993 et mars 1994. Il a été le dernier de sa classe à être désarmé et il a remplacé l’Assiniboine dans son rôle de navire-école jusqu’au 18 décembre 1997, date où il est arrivé à Bridgewater (N.-É.) pour devenir un musée flottant. Le ministère de la Défense nationale l’a récupéré en 2009 pour le liquider, et il a été démantelé et vendu à la ferraille à Port Maitland (Ontario) en 2011.

Honneurs de bataille :

 
Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :