NCSM Whitehorse

Il n’y a eu qu’un seul navire du nom de Whitehorse dans la Marine royale canadienne.

NCSM Whitehorse (705) /Navire de défense côtière de la classe Kingston

En mai 1992, un marché portant sur la construction de 12 navires de défense côtière (NDC) fut adjugé à la société Halifax Shipyards Ltd d’Halifax (Nouvelle-Écosse). Ces navires de la classe Kingston furent conçus selon des normes commerciales pour un usage polyvalent : patrouille côtière, dragage de mines, application de la loi, surveillance et intervention antipollution, recherche et sauvetage. Ils peuvent être équipés de modules leur permettant de s’acquitter de leurs tâches.

Le NCSM Whitehorse est le sixième navire de la classe à sortir des chantiers navals. Il a reçu le nom de la capitale du Yukon. Lors de sa croisière d’endurance sur la côte Est, il a fait escale à St. John’s (Terre-Neuve) en juillet 1997. Le Whitehorse a quitté Halifax le 25 août 1997 pour arriver à son nouveau port d’attache, Esquimalt (Colombie-Britannique), le 24 octobre. Après sa mise en service le 17 avril 1998, il a navigué le long de la côte ouest de la Colombie-Britannique, visitant Skagway, en Alaska, en compagnie de son navire jumeau, le NCSM Yellowknife. Par la suite, le Whitehorse a servi de navire-école pour les officiers subalternes de la Marine et a effectué des patrouilles de pêche et de souveraineté, des levés de fonds sous-marins de même que des essais de chasse aux mines. En 2003, il était placé en disponibilité restreinte à cause de travaux d’entretien et de réparations. En janvier 2004, il reprenait la mer pour sa croisière d’endurance. Le 1er juillet 2004, une partie de son équipage visitait sa ville éponyme et participait au défilé de la fête du Canada. À l’été 2005, il naviguait vers l’Oregon et l’Alaska, tout en faisant office de navire-école. L’équipage fut appelé à apporter sa contribution à la course Yukon River Quest, épreuve de 750 kilomètres de Whitehorse à Dawson City (Yukon), notamment en fournissant des repas et en assurant la sécurité de la compétition. En octobre, le Whitehorse assistait la Garde côtière canadienne dans ses opérations de recherche et de sauvetage. À cette occasion, il fut confronté à 9 jours de vents de force tempête et à 6 jours de vents de force ouragan avec des pointes à 80 nœuds. Le navire et son équipage ont fort bien manœuvré dans ces conditions difficiles et ont pu répondre à 3 appels de détresse pendant les patrouilles. En 2006, alors qu’il effectuait des relevés hydrographiques, le Whitehorse a porté secours à un groupe d’adolescents en détresse dans les entrées du port de Nanoose (Colombe-Britannique) et a sauvé un autre groupe qui, lui, s’était échoué sur l’île Maude, aux îles de la Reine-Charlotte. Le Whitehorse continue d’effectuer des missions à l’appui des politiques du Canada.

  • Constructeur :
  • Mise en service : 17 avril 1998
  • Déplacement : 985,6 tonnes
  • Dimensions : 55,3 m x 11,3 m x 3,4 m
  • Vitesse : 15 nœuds
  • Équipage : 37
  • Armement : un canon de 40 mm et deux mitrailleuses de 12,7 mm (2 x 1)

Devise : Audentes Fortuna Juvat (« La fortune sourit aux audacieux »)

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :