Les Forces armées canadiennes créent un précédent avec leur doctrine sur les enfants soldats

Communiqué de presse

Le 2 mars 2017 – Ottawa – Forces armées canadiennes/Ministère de la Défense nationale 

Les Forces armées canadiennes ont créé un important précédent en formulant une doctrine qui traite expressément des défis particuliers auxquels doivent faire face les militaires qui ont à affronter des enfants soldats pendant qu’ils sont déployés dans le cadre d’une opération. Cette initiative canadienne soutient directement la Résolution 1261 du Conseil de sécurité des Nations Unies, qui exhorte les parties à respecter les engagements concrets pris pour assurer la protection des enfants en situation de conflit armé. 

La note de doctrine interarmées (NDI) 2017-01 sur les enfants soldats a été rédigée à la suite de discussions avec le sénateur Roméo Dallaire sur ce qu’il a vécu avec les enfants soldats, ainsi qu’avec des militaires des FAC qui se sont retrouvés face à des combattants mineurs. La doctrine a été formulée en très peu de temps, ce qui démontre sa grande importance aux yeux du chef d’état-major de la Défense, le général Jonathan Vance.  

La note de doctrine fournit une orientation aux individus, unités et commandants sur la manière de composer avec cette situation difficile que sont les conflits impliquant des enfants soldats, notamment pour maximiser la protection de ces enfants et des militaires des Forces armées canadiennes. Elle présente aussi des directives pour encadrer la planification et l’exécution des opérations, y compris une formation spécialisée pré-déploiement. 

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’engagement global pris par le Canada pour mettre fin à la participation de garçons et filles aux hostilités, comme le démontrent les efforts qu’il a déployés à titre de président du Groupe de travail sur les enfants et les conflits armés des Nations Unies à New York, ainsi que par le financement de plusieurs initiatives de protection des enfants, et l’adhésion récente du Canada à la Déclaration sur la sécurité dans les écoles. 

Citations

« L’exploitation d’enfants soldats est une très triste réalité dans les conflits qui font rage dans des zones où nos militaires pourraient être appelés à servir. J’ai bon espoir que cette directive donnera aux militaires des Forces armées canadiennes les outils dont ils ont besoin pour gérer cet aspect des conflits à l’avenir et pour contribuer à éliminer l’exploitation des enfants soldats. » 

— Le général Jonathan Vance, commandant et chef d’état-major de la Défense

 

Faits en bref

  • En 1999, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté une résolution exprimant sa vive préoccupation quant aux répercussions des conflits armés sur les enfants, et condamnant fermement le ciblage d’enfants en situation de conflit armé. L’exploitation d’enfants soldats est contraire au droit international humanitaire. Le Statut de Rome de la Cour pénale internationale considère le recrutement d’enfants de moins de 15 ans dans une force de combat, ou leur exploitation dans le cadre d’hostilités comme un crime de guerre et, dans certains cas, comme un crime contre l’humanité.
  • Cette note de doctrine interarmées présente une conception commune des enjeux découlant des opérations où les militaires sont susceptibles de faire face à des enfants soldats, et expose la manière dont ces enjeux devraient être traités dans le cadre de la doctrine des FAC. On y définit clairement ce qu’est un enfant soldat, on énumère leurs vulnérabilités, on explique le problème de nature militaire face aux enfants soldats et on propose des solutions à d’importants enjeux comme les règles d’engagement et le traitement des enfants détenus. 
  • On s’attend à ce que les commandants s’appuient sur la note de doctrine interarmées pour l’instruction pré-déploiement, pour les considérations de nature opérationnelle ou particulières à la mission et pour le suivi post-déploiement des militaires.
  • Même si la note de doctrine interarmées est la première à fournir une orientation stratégique précise aux FAC relativement aux rencontres et affrontements potentiels d’enfants soldats, ce n’est pas la première doctrine traitant de la complexité  face à des enfants dans le cadre d’opérations.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Sans frais : 1-866-377-0811
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :