Le ministre Sajjan s’adresse aux membres de la Marine royale canadienne

Communiqué de presse

Le 12 juin 2017 — Halifax — Ministère de la Défense nationale/Forces armées canadiennes

Dans la nouvelle politique de défense du Canada, intitulée Protection, Sécurité, Engagement, on reconnaît que la réussite à long terme des forces militaires du Canada dépend des femmes et des hommes qui forment les Forces armées canadiennes. Les membres de notre personnel, quels que soient leurs grades et leurs origines, sont notre plus grand atout; ils sont au cœur de cette nouvelle politique.

Harjit S. Sajjan, le ministre de la Défense nationale, rencontrait aujourd’hui les membres de la Marine royale canadienne à Halifax pour présenter les nouveaux investissements qui permettront de mieux équiper la Marine canadienne afin qu’elle puisse répondre aux besoins d’un environnement de sécurité maritime complexe.

Plus tôt ce mois-ci, le directeur parlementaire du budget rendait public le rapport sur le coût des navires de combat canadiens et notait qu’en se basant sur le budget du projet précédent, la Marine ne pourrait se permettre que six des 15 navires demandés. Le gouvernement comprend qu’il faut en faire davantage pour la Marine, et la politique Protection, Sécurité, Engagement prendra les engagements financiers nécessaires pour acquérir la totalité de ces 15 navires de combat canadiens.

La politique de défense du Canada permettra éventuellement de bâtir une force et une flotte qui seront prêtes à défendre notre pays entouré de trois océans et bordé du plus long littoral au monde. Ainsi, la politique prévoit le financement complet de deux navires de soutien interarmées de classe Queenston et de cinq à six navires de patrouille extracôtiers et de l’Arctique de classe Harry DeWolf. Une vaste gamme de capacités seront remises à jour, y compris les systèmes de renseignement, surveillance et reconnaissance, l’armement, de même que l’installation de torpilles légères améliorées sur les navires de combat, les hélicoptères maritimes et les aéronefs de patrouille maritime. Ces capacités permettront à la Marine de continuer à défendre notre pays et à travailler avec nos alliés et nos partenaires pour maintenir la sécurité maritime internationale.

De plus, la politique Protection, Sécurité, Engagement s’engage aussi à remettre en état et à moderniser les quatre sous-marins canadiens de classe Victoria au milieu des années 2020 pour en assurer l’efficacité jusqu’au milieu des années 2030. Ces investissements sont vitaux pour notre sécurité qui dépend de la collecte de renseignements, de la surveillance et des capacités de reconnaissance que seul un sous-marin peut fournir. 

Pendant sa visite à Halifax, le ministre Sajjan a aussi livré une importante conférence devant la Chambre de commerce de la ville pour présenter la nouvelle vision du Canada en matière de défense.

Le Canada, ses alliés et ses partenaires sont, depuis toujours, redevables aux femmes et aux hommes qui forment notre Marine. Par l’entremise de sa politique Protection, Sécurité, Engagement, le Canada fournira les navires et l’équipement qui sont dus depuis longtemps et dont les membres de nos Forces armées ont grand besoin pour assurer la protection du Canada, la sécurité de l’Amérique du Nord et l’engagement dans le monde.

Citations

« Le fait que les Forces armées canadiennes manquent de financement et d’équipement depuis des décennies n’est un secret pour personne. En fait, les gouvernements n’appuyaient pas leurs promesses sur un financement stable et prévisible. La Marine royale canadienne fait face à ce problème depuis trop longtemps. Nous nous engageons envers de vrais investissements qui feront une véritable différence et qui auront un impact visible tant pour la Marine que pour les femmes et les hommes qui en font partie. »  [traduction]

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

Faits en bref

  • Pour assurer le soutien continu de la Marine, la politique Protection, Sécurité, Engagement :

    • Fournira 17,5 milliards de dollars selon la comptabilité d’exercice (53,5 milliards de dollars selon la comptabilité de caisse) pour financer les projets d’équipement pour la MRC dans les 20 prochaines années.
    • Remplacera la flotte de surface en investissant dans 15 navires de combat canadiens. Le ministère de la Défense estime le coût de ces 15 navires à entre 56 et 60 milliards de dollars pendant toute leur durée de vie utile, qui se prolongera au-delà des 20 ans couverts par la politique. La politique prévoit aussi des fonds pour assurer la livraison de la totalité des navires dont la Marine a besoin pour avoir les capacités nécessaires à l’exécution de toute la gamme des opérations.
    • Acquerra des systèmes nouveaux ou améliorés de renseignements, de surveillance et de reconnaissance, un armement modernisé et des systèmes supplémentaires pour les plateformes actuelles et futures afin d’améliorer l’efficacité offensive et défensive de notre force navale.
    • Améliorera les torpilles légères transportées par les navires de surface, les hélicoptères maritimes et les aéronefs de patrouille maritime.
    • Modernisera les sous-marins de classe Victoria, un atout vital pour la défense du Canada et la protection des actifs maritimes canadiens dans des opérations de déploiement d’activités furtives de contrôle et d’empêchement maritimes.
    • Modernisera nos processus d’approvisionnement afin que nous puissions livrer les équipements et les capacités dont la Marine a besoin au moment le plus opportun et de manière plus rationalisée.
    • Améliorera le processus d’approvisionnement au sein de la Défense nationale pour réduire de moitié les temps d’approbation des ministères et permettre à plus de 80 pour cent des contrats d’approvisionnement de défense d’être gérés à l’interne.
    • Transformer la Réserve pour permettre une plus grande capacité à temps complet par l’entremise du service à temps partiel. 
  • La publication de la politique Protection, Sécurité, Engagement met un terme au processus d’examen le plus exhaustif de l’histoire des organisations de défense et de sécurité du Canada, un processus d’examen d’un an qui a donné lieu à des consultations ouvertes et transparentes avec les Canadiennes et les Canadiens, les parlementaires, des experts de la Défense, des alliés et des partenaires.

Liens connexes

Personnes-ressources

Jordan Owens
Secrétaire de presse
Bureau du ministre de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-3100
Courriel : jordan.owens@forces.gc.ca

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Sans frais : 1-866-377-0811
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :