Le NCSM Chicoutimi rentre au pays après un déploiement de six mois en Asie Pacifique

Communiqué de presse

Le 21 mars 2018 – Ottawa – Défense nationale/Forces armées canadiennes

Le NCSM Chicoutimi est retourné à la BFC Esquimalt, en Colombie-Britannique, après un déploiement de 197 jours dans la région Asie-Pacifique, marquant ainsi un jalon important dans l’histoire de la flotte de sous-marins de la Marine royale canadienne (MRC), qui n’a pas envoyé de sous-marins dans la région depuis près de 50 ans. Durant ce déploiement, le NCSM Chicoutimi a eu la possibilité à maintes reprises de collaborer avec des marines partenaires de la région, notamment les Forces navales des États-Unis, la Force maritime d’autodéfense du Japon, la Marine royale australienne et la Marine française. Il a aussi visité Yokosuka, au Japon, afin de renforcer les rapports entre le Japon et le Canada.


Citations

« Le déploiement réussi de six mois en Asie-Pacifique du NCSM Chicoutimi marque un jalon historique pour la Marine royale canadienne et nos sous-marins de la classe Victoria après 50 ans d’absence. Le Canada montre clairement ainsi qu’il est résolu à établir ou à renforcer des partenariats stratégiques importants avec ses principaux alliés dans la région, conformément aux dispositions de la politique de défense du Canada intitulée ‘Protection, Sécurité, Engagement’. »

Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale

« Je suis très fier du travail accompli par nos sous-mariniers à bord du NCSM Chicoutimi. Leur dévouement et leur professionnalisme constants sont inspirants. Il ne faut pas sous-estimer l’importance des sous-marins dans l’espace de bataille. Nos sous-marins sont furtifs, meurtriers et tenaces. Ils constituent un élément stratégique non négligeable que les Forces armées canadiennes mettent à la disposition de nos partenaires et nos alliés partout dans le monde. »

Vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la Marine royale canadienne

« Le NCSM Chicoutimi a mené avec succès des patrouilles dans la région Asie-Pacifique afin de collaborer avec nos partenaires et nos alliés. Le Canada montre clairement ainsi l’importance stratégique qu’il accorde à la région et son engagement à l’égard du maintien de la paix et de la sécurité dans la région. »

Capitaine de vaisseau Chris Robinson, commandant de la force sous-marine canadienne

Faits en bref

  • Le NCSM Chicoutimi est parti en mission dans la région Asie-Pacifique afin d’y effectuer des patrouilles dans le cadre d’une mission stratégique. Son déploiement a duré 197 jours. Il s’agit du plus long déploiement d’un sous-marin de la classe Victoria, après celui de 101 jours du NCSM Windsor, sous-marin de la classe Victoria, dans l’Atlantique Nord en 2015. Le NCSM Windsor est retourné en mission; il appuie actuellement des opérations de l’OTAN en mer Méditerranée.

  • Le NCSM Chicoutimi a collaboré avec la Force maritime d’autodéfense du Japon (JMSDF) et les Forces navales des États-Unis (USN) pendant plusieurs mois. Au cours de cette période, il a participé à l’exercice ANNUALEX de la USN et de la JMSDF, exercice bilatéral annuel d’une durée de trois semaines devenu trilatéral pour la première fois en 2017 grâce à la participation du Canada.

  • Le NCSM Chicoutimi a visité Hawaï, Guam et le Japon durant ce déploiement de six mois. Sa visite à Yokosuka, au Japon, a été la première visite faite par un sous-marin canadien depuis celle du NCSM Grilse en mai 1968.

  • Il y a eu deux périodes de repos et de maintenance pour le NCSM Chicoutimi, au Japon et dans le territoire américain de Guam, avec le soutien d’équipes de maintenance envoyées par l’installation de maintenance de la flotte de la MRC basée à Esquimalt.  Ces périodes ont permis d’améliorer les processus relatifs aux activités de maintenance et de soutien menées au cours du déploiement.

  • Le NCMS Chicoutimi fait partie des quatre sous-marins de la classe Victoria de la MRC. Le Chicoutimi ainsi que le NCSM Victoria et le NCSM Corner Brook sont basés à la BFC Esquimalt, alors que le NCSM Windsor est basé à la BFC Halifax, en Nouvelle-Écosse.

  • Les sous-marins de la classe Victoria sont extrêmement polyvalents; ils peuvent naviguer par tous les temps pendant des périodes maximales de 45 jours et remplir divers rôles pour satisfaire aux exigences du Canada, soit posséder une flotte navale équilibrée, polyvalente et efficace au combat.

Liens connexes

Personnes-ressources

Byrne Furlong
Attaché de presse  
Cabinet du ministre de la Défense nationale 
613-996-3100

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Please select all that apply:

Thank you for your help!

You will not receive a reply. For enquiries, contact us.

Date de modification :