Notes d’allocution de L’honorable Harjit S. Sajjan, ministre de la Défense nationale - Déjeuner-rencontre CANSEC

Discours

Centre EY
4899, promenade Uplands
Le 30 mai 2018, à 8 h

Distingués invités,

Membres des Forces armées canadiennes,

Mesdames et Messieurs,

Bonjour. Je suis ravi d’être de retour parmi vous à l’occasion de l’Exposition CANSEC.

Je souhaite tout d’abord préciser que nous sommes réunis en territoire traditionnel algonquin.

Je tiens aussi à souligner tout le travail accompli par Christyn et ses partenaires de l’AICDS dans le but de faciliter le dialogue entre le gouvernement et l’industrie.

Bon nombre d’entre vous ont participé aux activités axées sur la perspective des Forces armées canadiennes.

Et il y a bien sûr cet événement tant attendu, pour lequel nous rassemblons afin de constater toute l’innovation qui a cours à l’échelle de l’industrie de la sécurité et de la défense.

C’est lorsque nous nous réunissons ainsi que nous avons la possibilité d’harmoniser nos priorités afin de répondre aux besoins de nos forces armées.

Je souhaite donc remercier l’AICDS du fond du cœur d’avoir planifié et organisé cet événement important.

Chaque année, l’innovation présentée semble plus impressionnante qu’auparavant.

Il en va de même de votre engagement à offrir à nos femmes et hommes en uniforme tous les avantages possibles sur le champ de bataille ou ailleurs.

À cette occasion l’an dernier, je me préparais à lancer la nouvelle politique de défense du Canada Protection, Sécurité, Engagement

Difficile de croire que nous célébrerons la semaine prochaine le premier anniversaire de cette politique.

Nous avons centré cette politique sur nos gens. Notre priorité absolue est de garantir que les membres des Forces armées canadiennes obtiennent le soutien, les soins et les outils nécessaires pour accomplir les tâches difficiles que nous exigeons d’eux.

De nombreuses personnes se trouvant ici aujourd’hui jouent un rôle crucial sur ce plan.

Vous fournissez les outils, la technologie, la formation et l’équipement dont se sert notre personnel tous les jours.

Nous en voyons des exemples partout au pays. Au cours des dernières semaines, les membres des FAC ont participé à la lutte contre les inondations en Colombie-Britannique et au Nouveau-Brunswick et contribué à l’évacuation réussie de résidents de Little Grand Rapids à l’approche d’un incendie.

L’an dernier, je vous ai expliqué que la nouvelle politique de défense serait le point de départ d’une feuille de route sur 20 ans qui nous permettrait de relever les défis en matière de défense et de sécurité.

J’ai parlé de la manière dont cette politique assurerait un financement prévisible et durable à l’appui de la planification stratégique des investissements et des partenariats.

J’ai insisté sur l’importance d’établir et d’entretenir des partenariats entre l’industrie et le gouvernement, et décrit de quelles façons la politique de défense appuierait cet objectif.

Nous voici maintenant près d’un an après le lancement de la politique.

Je ne peux vous exprimer toute la fierté que m’inspirent les progrès que nous avons réalisés au cours de la première année seulement.

Nous avons travaillé dur pour élaborer une politique à la fois 

ambitieuse et réalisable.

Parce que nous savons que pour atteindre nos objectifs, l’Équipe de la Défense doit disposer de ressources adéquates… et pas seulement à court terme.

Au cours de la prochaine décennie, nous augmenterons nos dépenses annuelles en matière de défense de plus de 32,7 milliards de dollars, ce qui représente une hausse de plus de 70 pour cent.

Nous avons aussi veillé à ce que la politique de défense demeure assortie d’un budget complet et soit pleinement financée au cours des vingt prochaines années.

Cela garantit que nos femmes et hommes en uniforme reçoivent le financement, les ressources, l’équipement essentiel et le soutien dont ils ont besoin pour assurer la réussite de leurs missions.

Notre politique de défense Protection, Sécurité, Engagement se fonde sur la plus vaste consultation publique menée dans l’histoire de la défense.

De nombreuses personnes dans cette salle ont participé aux consultations et contribué au façonnement de la politique. Je vous en remercie.

En élaborant notre politique, nous nous sommes assurés d’établir méticuleusement les coûts des projets et d’obtenir le financement nécessaire pour atteindre les objectifs que nous nous sommes fixés. Je m’attendais donc à ce que nous fassions des progrès significatifs, même dans la courte période qui s’est écoulée depuis que je vous ai parlé l’année dernière.

Maintenant qu’une année est passée, c’est aussi un bon moment pour réfléchir à la façon dont l’approvisionnement pour la Défense se porte dans l’ensemble et à la façon dont nous pouvons continuer à mettre en œuvre cette politique de manière efficace.

J’aimerais maintenant souligner quelques-unes de nos réalisations marquantes qui sont les plus pertinentes pour vous.

Pour commencer, notre politique de défense nous a aidés à renforcer notre dialogue bilatéral avec vous, nos partenaires de confiance de l’industrie.

Lorsque nous vous avons consulté au sujet de notre politique, vous avez dit que vous vouliez participer à la conversation. Vous vouliez y participer davantage et avoir une meilleure collaboration pour soutenir nos objectifs communs.

C’est ce que nous voulons aussi.

Nous avons donc travaillé ardemment pour qu’il vous soit plus facile pour vous de communiquer régulièrement avec nous.

Nous apprécions les conseils et les commentaires que nous recevons des membres de notre Conseil consultatif de la Défense et de notre Groupe consultatif de l’industrie de la défense.

Ils nous aident de bien des façons.... qu’il s’agisse de l’élaboration de meilleurs processus d’approvisionnement... ou de relever des défis comme la gestion de la propriété intellectuelle.

Pour vous tenir au courant, l’Équipe de la Défense organise également des Journées de l’industrie partout au pays avec nos collègues d’Innovation, Sciences et Développement économique et de Services publics et Approvisionnement Canada.

Je suis heureux de l’amélioration que nous apportons à la façon dont nous communiquons avec vous pendant la période précédant les appels d’offres.... et aussi lors de la période de soumissions.

Cette approche interactive vous assure d’avoir les meilleures chances de succès.

Nous voulons nous assurer que vous entendez dès le départ ce que nous recherchons. De cette façon, il est plus facile de s’assurer que vos offres répondent aux exigences de soumission.

Pour prendre l’exemple de notre processus concernant les navires de combat de surface canadiens, nous avons introduit ce que nous appelons une période de correction dans le processus d’évaluation des soumissions.

Il s’agit d’une phase méthodique au cours de laquelle notre personnel d’approvisionnement indiquera les sections où la soumission doit contenir plus d’explications et de détails.

C’est excellent pour nous et pour l’industrie.

Nous recevons des soumissions plus concurrentielles et de meilleures qualités. Et cela vous donne la possibilité de vous assurer que vous ne serez pas exclu pour une considération d’ordre technique.

Sur un projet aussi complexe qu’un navire de guerre, c’est d’une grande importance. C’est tout simplement une pratique exemplaire.

Ce qui m’amène à un autre de nos réalisations.

En avril dernier, j’ai eu le plaisir de lancer une initiative importante à laquelle je me suis référé l’an dernier lors de cet événement.

Comme vous le savez, notre gouvernement s’est engagé à favoriser l’innovation. C’est pourquoi nous avons investi 1,6 milliard de dollars au cours des 20 prochaines années pour mettre en œuvre le nouveau programme Innovation pour la défense, l’excellence et la sécurité, ou IDEeS.

Ce programme vise à stimuler l’innovation partout au Canada afin de trouver des solutions créatives pour relever nos défis en matière de défense et de sécurité.

Avec IDEeS, nous avons ouvert les portes au-delà de notre communauté de défense traditionnelle, soit aux organismes sans but lucratif, aux petites et moyennes entreprises, aux grandes entreprises, aux partenaires gouvernementaux, ou à toute Canadienne ou tout Canadien qui a une idée pour relever nos défis.

Nous voulons exploiter toute la puissance créatrice de notre pays. Mon ami et collègue, le ministre Bains, vous en parlera demain.

IDEeS représente une nouvelle façon de faire affaire avec le gouvernement. En fait, ce concept a été largement éclairé par nos consultations auprès de vous.

J’espère donc que la plupart d’entre vous connaissent déjà très bien le programme. Nous avons lancé le premier appel de propositions en avril, et la bonne nouvelle est que nous avons prolongé la date de clôture de quelques semaines.

Cela veut dire que vous avez encore le temps de soumettre vos propres solutions novatrices à l’un des 16 premiers défis de sécurité et de défense que nous avons cernés.

L’innovation et la créativité, c’est de penser différemment.

Qu’il s’agisse d’utiliser de vieilles choses de manière nouvelle ou de développer quelque chose d’entièrement nouveau, l’innovation consiste à prendre une idée et à en faire un avantage concurrentiel.

C’est pourquoi le programme IDEeS utilise de façon délibérée des volets d’intérêt plus vastes pour inviter le plus grand nombre de solutions potentielles.

Les innovateurs sont libres de déterminer eux-mêmes comment leurs idées nous aideront à résoudre les problèmes.

Un autre élément passionnant du programme IDEeS est notre intention de réunir des experts de la défense et des chefs de file de l’innovation pour former des réseaux et des regroupements.

Universitaires, spécialistes de l’industrie et scientifiques travailleront en collaboration afin de développer des idées et favoriser l’innovation.

Cette semaine, nous avons lancé le premier appel de propositions pour les réseaux d’innovation dans le cadre du programme IDEeS.

Cet appel invitait les innovateurs à former des équipes interdisciplinaires composées d’au moins trois chercheurs dans différents secteurs.

Ces micro-réseaux, comme nous les appelons, proposeraient des projets de recherche dans les domaines de l’Évitement de la détection et de la Protection physique.

Le programme IDEeS est bien intégré au programme d’innovation global du Canada.

Je suis donc impatient de constater les résultats de cette collaboration fructueuse et de cette concurrence stimulante… non seulement pour la communauté de la défense, mais également pour le Canada et le reste du monde.

Maintenant, c’est avec un grand plaisir que je vais vous parler d’une autre étape importante annoncée dans la politique Protection, Sécurité, Engagement.

Aujourd’hui, je suis fier d’annoncer le lancement du Plan d’investissement de la Défense 2018, qui est publié pour la première fois.

Ce Plan d’investissement constitue un élément important de l’engagement de notre gouvernement à faire preuve d’ouverture, de responsabilisation et de transparence. Il vous fournira, à vous ainsi qu’à tous les Canadiens et Canadiennes, des renseignements essentiels sur la façon dont nous investissons les fonds publics.

Vous pourrez ainsi constater comment le financement destiné à la politique PSE sera utilisé, à court et à long terme, pour atteindre les résultats que vous et la population canadienne souhaitez obtenir.

Vous vous souviendrez peut‑être du Guide d’acquisition de la Défense du gouvernement précédent, qui était ambitieux et non financé.

En d’autres termes, les initiatives contenues dans ce guide n’ont pas offert à nos femmes et nos hommes en uniforme les ressources essentielles dont ils avaient besoin.

Lorsque nous avons formé notre gouvernement, nous savions qu’il était nécessaire de changer cette situation. Parce que nos militaires méritent mieux.

Le Plan d’investissement de la Défense que nous lançons aujourd’hui est harmonisé aux priorités énoncées dans la politique PSE.

Soyez assurés que le programme IDEeS dont il est question à la page 77 de la politique de défense se trouve dans le Plan d’investissement.

Il contient également les quelque 200 autres projets décrits dans le nouveau Programme des capacités de la Défense.

Ce sont tous des projets réels. Et ils sont entièrement financés.

Dans le Plan d’investissement de la Défense, on constate que les coûts sont présentés sous forme de fourchettes. Le processus de financement de PSE est assez souple pour permettre des ajustements au besoin au cours de toute la durée prévue de cette politique.

C’est une excellente stratégie, puisque sur une période de 20 ans, les circonstances évolueront.

Une gestion financière prudente est au cœur de notre politique. L’an dernier, nous avions prévu affecter 6,2 milliards de dollars aux investissements en immobilisations au cours de la première année. En réalité, nous avons affecté 3,9 milliards de dollars.

Environ 30 pour cent des fonds n’ont pas été dépensés, car nous avons été en mesure de réduire les coûts grâce à de meilleurs contrats et à des stratégies d’atténuation des risques auxquelles nous n’avons pas eu recours, ce qui est une bonne chose.

Grâce à un meilleur rendement des contrats, certains des coûts du projet se sont avérés être plus bas que prévu.

Vingt-sept pour cent des fonds n’ont pas été dépensés en raison de nos propres processus internes et du temps supplémentaire nécessaire pour analyser les options de certains projets. Nous continuerons d’examiner nos processus de gestion des projets pour trouver des gains d’efficacité parce que nous pouvons faire mieux. C’est une bonne chose.

Une autre tranche de 42 pour cent des fonds inutilisés est liée au retard de livraison de marchandises de prestation de services par l’industrie. En d’autres termes, nous ne paierons pas pour des marchandises non livrées et des services non rendus.

La fourniture de capacités pour nos hommes et nos femmes en uniforme est une responsabilité partagée entre le gouvernement et l’industrie.

Nous savons toujours que nous n’aurons peut‑être pas besoin des fonds supplémentaires… mais ces fonds doivent être accessibles juste au cas.

Soyez assurés que les 2,3 milliards de dollars non dépensés sont protégés. Ces fonds demeurent accessibles si nous en avons besoin.

Nous prenons la gestion des fonds publics au sérieux.

Le Plan que vous voyez maintenant reflète les renseignements les plus récents.

Il sera également mis à jour chaque année, et soumis à l’approbation du Conseil du Trésor tous les trois ans pour s’assurer que les priorités de la Défense continuent d’y figurer.

Pour la toute première fois, notre gouvernement publie le Plan d’investissement en ligne.

Ainsi, les membres de l’industrie et la population canadienne peuvent faire une recherche sur les investissements en matière de capacités par service, comme la Marine ou l’Armée… ou par secteurs d’investissements en matière de capacité de défense, comme l’avionique… par l’une des 16 capacités industrielles clés du Canada… ou simplement par mot‑clé.

Vous pourrez ainsi trouver rapidement les renseignements dont vous avez besoin pour vous aider dans la planification de la R-D et des partenariats stratégiques.

Vous avez fait partie intégrante de l’élaboration de notre politique de défense, et vous jouez un rôle indispensable pour nous aider à la mettre en œuvre.

Je me réjouis à l’idée de renforcer encore davantage nos partenariats.  

Ensemble, nous stimulerons l’innovation et moderniserons la défense.

Ensemble, nous veillerons à ce que les Forces armées canadiennes disposent de l’équipement nécessaire pour assurer la protection au pays, la sécurité en Amérique du Nord et l’engagement dans le monde.

Nous vous remercions de poursuivre votre collaboration avec nous.


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :