Des troupes canadiennes participent au plus important exercice de l’OTAN au cours des dernières années

Communiqué de presse

Le 25 octobre 2018 – Ottawa, Ontario – Défense nationale / Forces armées canadiennes

Un contingent des Forces armées canadiennes (FAC) d’environ 2 000 membres du personnel se trouve actuellement en Europe du Nord pour prendre part à l’Exercice Trident Juncture 2018, le plus important exercice de l’OTAN au cours des dernières années. Du 25 octobre au 7 novembre 2018, plus de 50 000 troupes de 31 pays membres de l’OTAN et partenaires s’entraîneront ensemble pour démontrer que les forces de l’OTAN sont prêtes à contrer toute menace.

Les FAC ont dirigé un programme d’entraînement interarmées de trois ans en prévision de l’Exercice Trident Juncture 2018, le principal effort d’instruction interarmées des FAC. La portion pratique de l’exercice de l’OTAN aura lieu du 1er au 7 novembre. Des membres du personnel et des ressources de la Marine royale canadienne, de l’Armée canadienne, de l’Aviation royale canadienne et des éléments de soutien collaboreront avec les pays alliés et partenaires de l’OTAN dans un scénario de disponibilité opérationnelle de défense collective, basé sur le déclenchement de l’Article 5 du Traité de l’OTAN (Le principe de la défense collective) selon lequel une attaque contre un allié signifie une attaque contre tous les alliés.  


Citations

« La participation du Canada à l’Exercice Trident Juncture est une démonstration de l’engagement inébranlable envers l’OTAN et du principe de la défense collective, en plus du maintien de relations solides avec nos alliés et nos partenaires. Cet exercice à grande échelle de l’OTAN a pour but de faire en sorte que les forces de l’OTAN sont prêtes à faire face à toute menace contre l’Alliance. »

— L’honorable Harjit Singh Sajjan, ministre de la Défense nationale

« L’Exercice Trident Juncture démontrera notre solidarité à l’égard de l’Alliance de l’OTAN et donnera à nos troupes l’occasion de perfectionner leurs compétences et d’améliorer la capacité des Forces armées canadiennes à effectuer des opérations conjointement avec nos alliés. Notre présence sera solide et soulignera l’importance de l’exercice pour nos opérations militaires à l’étranger. »

— Lieutenant-général Michael Rouleau, commandant, Commandement des opérations interarmées du Canada

Faits en bref

  • Durant l’Exercice Trident Juncture 2018, les troupes des Forces armées canadiennes (FAC), aux côtés des autres pays alliés et partenaires, travailleront sous la Force opérationnelle interarmées Norvège pour exercer le déploiement et l’emploi d’une force opérationnelle interarmées au niveau multinational, avec pour but d’améliorer le commandement et le contrôle national des opérations de force interarmées multinationales dans l’environnement de l’OTAN. 

  • La contribution des FAC à l’Exercice Trident Juncture 2018 comprend ce qui suit :

    • Près de 70 membres du personnel formeront l’Élément de commandement national (ECN) dont la responsabilité est d’appuyer la Force opérationnelle interarmées Norvège et le commandant national canadien, tout en s’assurant que les unités et les formations des Forces armées canadiennes ont le soutien et les ressources nécessaires pour travailler efficacement.
    • La Marine royale canadienne (MRC) enverra plus de 600 membres du personnel, y compris deux frégates; les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Halifax et Ville de Québec, ainsi que deux navires de défense côtière; les NCSM Summerside et Glace Bay. La MRC contribuera aux objectifs de disponibilité opérationnelle des forces maritimes de l’OTAN en effectuant une série d’activités dans le large éventail de la guerre en mer, y compris des opérations d’interdiction maritime, des opérations de lutte contre les mines et des opérations de ravitaillement.  
    • L’Armée canadienne déploiera près de 1 000 membres du personnel du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), qui consiste en un Bataillon d’infanterie légère et un quartier général de  brigade. Le 5e GBMC agira à titre de brigade multinationale pour assurer la disponibilité opérationnelle et renforcer l’instruction collective et l’interopérabilité avec les alliés et partenaires de l’OTAN.
    • L’Aviation royale canadienne fournira une force de plus de 270 membres du personnel et fournira huit chasseurs (CF-188 Hornet), deux avions de patrouille maritime (CP-140 Aurora) et un ravitailleur en vol (avion de transport de ravitaillement multirôle [MRTT] CC-150 Polaris). De concert avec les pays alliés et partenaires, la contribution canadienne en matière de puissance aérienne permettra de confirmer la disponibilité opérationnelle expéditionnaire et ainsi respecter l’engagement de l’Aviation royale canadienne envers l’OTAN.
    • Plus de 165 troupes formeront la Composante de soutien de la Force opérationnelle interarmées (CSFOI). La CSFOI fournira un large éventail de soutien opérationnel et tactique, y compris en matière d’administration, d’hébergement, de services médicaux et de services de communication. La CSFOI est essentielle au déploiement et au redéploiement des FAC au Canada. Son équipe est la première sur les lieux, et la dernière à partir.

Liens connexes

Personnes-ressources

Relations avec les médias
Ministère de la Défense nationale
Téléphone : 613-996-2353
Courriel : mlo-blm@forces.gc.ca


Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :