Excuses relatives à l’inconduite sexuelle au sein du MDN et des FAC – Les excuses de la ministre de la Défense nationale

Discours

Le 13 décembre 2021

Présentation générale

Je m’adresse à vous depuis le territoire traditionnel non cédé du peuple algonquin Anishinaabeg. Je reconnais que cette terre a longtemps été un lieu de rencontre et de rassemblement pour les peuples autochtones, et nous nous joignons à vous dans un esprit de respect et de réconciliation.

Les membres des Forces armées canadiennes ont toujours fait passer le service avant leur propre personne en se portant volontaires pour servir le Canada.

Vous venez de tous les milieux, de toutes les croyances religieuses et de toutes les ethnies, et vous avez diverses identités de genre et orientations sexuelles.

Que ce soit pour protéger les Canadiens au pays ou à l’étranger, vous avez fait tout ce que votre pays vous a demandé.

Depuis quelques années, on a rappelé à tous les Canadiens à quel point votre travail est crucial ici, au pays. Vous avez sauvé des vies dans des établissements de soins de longue durée, livré des vaccins dans tout le pays, aidé des personnes victimes de feux de forêt et d’inondations, et secouru des personnes isolées par des catastrophes naturelles.

Vous avez toujours veillé au bien-être des Canadiens. Et nous devrions toujours assurer le vôtre.

Beaucoup trop d’actuels et anciens membres des Forces armées canadiennes, de vétérans, d’actuels et anciens fonctionnaires du ministère de la Défense nationale et d’employés des fonds non publics ont été victimes de harcèlement sexuel, d’agressions sexuelles ou de discrimination fondée sur le sexe, le genre, l’identité de genre et l’orientation sexuelle.

Cette inconduite et ces abus de pouvoir ont entraîné une crise de confiance et de liens brisés au sein de l’Équipe de la Défense.

Excuses

Aujourd’hui, en tant que ministre de la Défense nationale, je vous présente mes excuses au nom du gouvernement du Canada.

Nous devons reconnaître la douleur et le traumatisme que tant de personnes ont endurés parce que l’institution même chargée de protéger et de défendre notre pays n’a pas toujours protégé et défendu ses propres membres.

Je m’excuse au nom du gouvernement du Canada et au nom des représentants élus qui, tout au long de l’histoire des Forces armées canadiennes, avaient la responsabilité de vous protéger et qui n’ont pas su le faire.

Je m’excuse auprès des milliers de Canadiens qui ont subi des préjudices parce que votre gouvernement ne vous a pas protégés, et que nous n’avons pas veillé à ce que les bons systèmes soient en place pour assurer la justice et la responsabilité.

Pendant beaucoup trop longtemps, votre gouvernement n’a pas consacré suffisamment de temps, d’argent, de personnel et d’efforts pour lutter contre le harcèlement sexuel, les agressions sexuelles et la discrimination fondée sur le sexe, le genre, l’identité de genre et l’orientation sexuelle dans les forces armées et au ministère.

D’innombrables vies ont été gâchées à cause de l’inaction et de l’échec systémique.

Il s’agit d’un échec que nos Forces armées canadiennes, notre ministère et le gouvernement du Canada devront assumer à jamais.

Ces institutions vous ont laissé tomber, et pour cela, nous sommes désolés. Je suis désolée.

À qui présentons‑nous des excuses et pour quelles raisons?

Je m’excuse auprès de toutes les personnes touchées – les actuels et anciens employés de la Défense nationale et membres des Forces armées canadiennes, y compris les vétérans qui ont souffert pendant et après leur service, le personnel responsable des fonds non publics et les membres visés par le règlement du recours collectif, ainsi que leurs familles.

Pendant des décennies, le gouvernement du Canada n’a pas tenu sa promesse la plus fondamentale envers vous – vous qui faites tout pour servir notre pays.

Je reconnais que les gouvernements au fil des ans sont loin d’avoir fait le nécessaire pour éradiquer ce fléau.

À tous les Canadiens qui se sont engagés à servir notre pays, plein d’espoir, de ferveur et de conviction;

À ceux qui ont toujours rêvé de porter un uniforme;

Et qui ont répondu à l’appel du service, pour constater que leurs propres appels à l’aide ont été ignorés, que leurs appels à la justice et à la dignité n’ont pas été pris en compte et que leur foi en notre institution a été trahie;

Nous sommes désolés. Je suis désolée.

Engagement pour l’avenir

Aujourd’hui, nous prenons cet engagement : Les choses peuvent changer, elles doivent changer, et elles vont changer.

C’est notre responsabilité la plus fondamentale, notre tâche la plus importante, et ma priorité absolue.

Ce changement est en cours. À tous les niveaux, les gens travaillent dur pour créer un environnement de travail plus positif permettant d’éliminer les aspects néfastes et régressifs de notre culture institutionnelle.

J’ai été témoin du dévouement de leaders incroyables au sein de notre équipe qui s’efforcent d’instaurer la confiance, la crédibilité et l’autorité morale.

En tant que ministre, je suis pleinement déterminée à assurer la réalisation de progrès réels, et je sais qu’à tous les échelons de notre institution, des personnes s’engagent à opérer un changement de culture profond et transformationnel.

Ensemble, nous travaillons à créer une culture institutionnelle qui permet à chaque membre de notre équipe de réaliser son plein potentiel dans un environnement où il se sent en sécurité, protégé et respecté.

Conclusion

Je tiens à ce que les choses soient très claires :

Les Forces armées canadiennes et le ministère de la Défense nationale forment une partie intégrante de la structure de notre nation, et c’est un grand honneur de vous servir en tant que ministre de la Défense nationale.

Aux personnes qui composent les Forces armées canadiennes et notre ministère : Nous avons besoin de vous. Le Canada a besoin de vous. Et je vais travailler fort chaque jour pour mériter votre confiance.

Merci. Migwech. Thank you.

J’invite maintenant le chef d’état-major de la Défense, le général Wayne Eyre, à prononcer son allocution.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :